Procès en diffamation : Vincent Bolloré perd en appel contre "Complément d'enquête"

Partager l'article
Vous lisez:
Procès en diffamation : Vincent Bolloré perd en appel contre "Complément d'enquête"
Par Florian Guadalupe Journaliste
Passionné de sport, de politique et des nouveaux médias, Florian Guadalupe est journaliste pour Puremédias depuis octobre 2015. Ses goûts pour le petit écran sont très divers, de "Quotidien" à "L'heure des pros", en passant par "Koh-Lanta", "L'équipe du soir" et "La France a un incroyable talent".
Vincent Bolloré
Vincent Bolloré © Abaca
Le dirigeant breton a été débouté mardi par la Cour d'appel de Versailles.

Encore une victoire de France Télévisions. Mécontent du portrait que lui avait consacré "Complément d'enquête" sur France 2 le 7 avril 2016, Vincent Bolloré avait saisi le tribunal de grande instance de Nanterre fin novembre 2016 après avoir déposé plainte pour diffamation contre un numéro de "Complément d'enquête" réalisé par Tristan Waleckx et diffusé le 7 avril 2016 sur France 2. La justice avait décidé en juin 2018 de relaxer la chaîne et par conséquent son journaliste.

À lire aussi
"House of Cards" : Kevin Spacey condamné à payer une énorme somme à la production de la série
Justice
"House of Cards" : Kevin Spacey condamné à payer une énorme somme à la production...
Ligue du Lol : "Libération" condamné pour le licenciement abusif de Vincent Glad
Justice
Ligue du Lol : "Libération" condamné pour le licenciement abusif de Vincent Glad
Jean-Marc Morandini sera jugé pour "corruption de mineurs" à la rentrée
Justice
Jean-Marc Morandini sera jugé pour "corruption de mineurs" à la rentrée

Après cette décision de justice, Vincent Bolloré avait décidé de faire appel. Ce mardi, la Cour d'appel de Versailles a décidé de débouter l'homme d'affaires une nouvelle fois. Ainsi, France Télévisions a remporté son quatrième procès face à Vincent Bolloré. Toutefois, le dirigeant est toujours mesure de saisir la Cour de cassation après la décision de la Cour d'appel. Les avocats de Vincent Bolloré n'ont pour le moment rien annoncé à ce sujet.

Vincent Bolloré condamné fin mars pour "procédure abusive"

Ce n'est donc pas la première victoire de France 2 face au chef d'entreprise. Le 27 mars dernier, la Cour d'appel de Paris avait donné une nouvelle fois raison à "Complément d'enquête" dans le procès intenté par Vincent Bolloré pour atteinte à ses intérêts commerciaux après la rediffusion du reportage par le chaîne publique. Vincent Bolloré réclamait notamment 50 millions d'euros. La victoire de France 2 et de son journaliste Tristan Waleckx s'était accompagnée d'une condamnation de Vincent Bolloré pour "procédure abusive". Vivendi avait déjà été condamné pour la même raison le 7 mars dernier pour avoir poursuivi le journaliste Nicolas Vescovacci, co-auteur du livre sur Vincent Bolloré "Vincent tout-puissant" (éditions Lattès), paru en janvier 2018.

Par ailleurs, une troisième procédure est toujours en cours au Cameroun, après la plainte déposée en novembre 2016 par la Socapalm, filiale camerounaise de Socfin, dont le groupe Bolloré est actionnaire, contre France Télévisions et Tristan Waleckx.

Un reportage sur les activités camerounaises du groupe Bolloré

Le reportage de Tristan Waleckx dans "Complément d'enquête" se concentrait notamment sur les activités camerounaises du groupe Bolloré et avait mis en lumière le cas de la Socapalm, accusée d'avoir recours à de la main d'oeuvre mineure. Un autre extrait du reportage décrivait les conditions dans lesquelles le groupe s'était vu confier l'attribution de l'exploitation du port de Kribi, au Cameroun. Cette enquête avait valu à ses auteurs d'obtenir le prix Albert Londres 2017.

Vincent Bolloré avait publiquement accusé l'équipe de "Complément d'enquête" de bidonnage et estimé que les jeunes témoins interrogés dans le reportage avaient menti. Selon l'homme d'affaires, l'un d'entre eux serait bien majeur, tandis que l'autre ne travaillerait pas pour la Socapalm. "Quand vous êtes (...) dans une mauvaise foi, dans un mensonge qui a pour but de déstabiliser, de décrédibiliser, il y a un moment où malheureusement, vous êtes obligé de dire 'Halte au feu !'. On arrête de parler. On laisse passer. Et je le regrette franchement", s'était épanché l'industriel devant ses actionnaires en juin 2016. Le reportage intitulé "Vincent Bolloré, un ami qui vous veut du bien ?" avait été rediffusé sur France 2 le 21 juillet de la même année, provoquant la fureur de l'industriel.

Vincent Bolloré
Vincent Bolloré
"Tout ça est complètement vrai" : Quand Vincent Bolloré évoque en privé son portrait dans "Complément d'enquête"
Concentration des médias : Face aux sénateurs, Vincent Bolloré minimise son pouvoir
20 ans de "Complément d'enquête" : Le portrait sur Vincent Bolloré sera rediffusé demain sur France 2
Vivendi lancera son OPA sur Lagardère "d'ici février 2022"
Voir toute l'actualité sur Vincent Bolloré
l'info en continu
Box-office US : "Top Gun : Maverick" renoue avec le podium, la fréquentation des cinémas en berne
Box-office
Box-office US : "Top Gun : Maverick" renoue avec le podium, la fréquentation des...
Après une longue absence, Christophe Dechavanne intègre l'émission de Léa Salamé sur France 2
TV
Après une longue absence, Christophe Dechavanne intègre l'émission de Léa Salamé...
TF1 : Julien Maynard quitte "Téléfoot"
Sport
TF1 : Julien Maynard quitte "Téléfoot"
Ce soir à la télé : Le plus gros succès de Pierre Tchernia au cinéma
Programme TV
Ce soir à la télé : Le plus gros succès de Pierre Tchernia au cinéma
Audiences access 20h : Accident industriel pour la "JLC Family" sur TFX
Audiences
Audiences access 20h : Accident industriel pour la "JLC Family" sur TFX
Audiences access 19h : Quel score pour le retour en inédit de "N'oubliez pas les paroles !" et Nagui sur France 2 ?
Audiences
Audiences access 19h : Quel score pour le retour en inédit de "N'oubliez pas les...