Résultats de TF1 : Une marge à deux chiffres au premier trimestre

Partager l'article
Vous lisez:
Résultats de TF1 : Une marge à deux chiffres au premier trimestre
Tour TF1
Tour TF1 © Abaca
La filiale du groupe Bouygues a dévoilé ses résultats pour le premier trimestre 2019.

C'est la mission numéro 1 du mandat de Gilles Pélisson. Depuis son arrivée à la tête de TF1 début 2016, celui qui vient de se voir conforté dans ses fonctions jusqu'en 2022 affiche l'intention de replacer son groupe sur le chemin de la rentabilité. Objectif martelé tel un mantra : un taux de marge "à deux chiffres" dès 2019.

À lire aussi
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique, "MacGyver" faible sur M6
Audiences
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique,...
"Un dîner presque parfait" : Excédé, un candidat met ses invités à la porte
TV
"Un dîner presque parfait" : Excédé, un candidat met ses invités à la porte
Thierry Ardisson quitte C8
TV
Thierry Ardisson quitte C8

Si rien n'est pour l'instant acquis, une première étape a été franchie avec succès par la filiale du groupe Bouygues. Selon les résultats du premier trimestre 2019 publiés par TF1 hier soir, le groupe affiche ainsi un taux de marge opérationnelle courante de 11,4%, en hausse de 3,6 points par rapport à la même période un an auparavant. Le résultat opérationnel courant s'élève pour sa part à 62,9 millions d'euros, en progression de 23,9 millions d'euros.

"TF1 tient ses promesses"

Le chiffre d'affaires consolidé de TF1 est lui aussi au vert avec une progression de 11% par rapport au premier trimestre 2018, à 554 millions d'euros. "TF1 tient ses promesses", s'est félicité Philippe Denery, le directeur financier du groupe TF1. À périmètre comparable, autrement dit sans intégrer par exemple l'acquisition en mai 2018 de Au Féminin, les résultats sont cependant plus modestes. La croissance organique des revenus de TF1 s'établit ainsi à 3,7% selon Philippe Denery.

Le chiffre d'affaires des seules antennes, métier historique de TF1, ressort quant à lui à 420 millions d'euros (+4,3%), intégrant les rémunérations versées par les distributeurs, ainsi que les recettes publicitaires tirées des antennes linéaires et du replay, en hausse de 2,6% au premier trimestre. La production, deuxième métier de TF1, affiche pour sa part des revenus de 93 millions d'euros, en repli de 3,6% sur un an. Quant aux revenus du nouveau pôle numérique, baptisé Unify, ils s'établissent pour l'instant à 40 millions d'euros. En pleine construction, ce dernier doit générer 250 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici à 2021, selon les calculs du groupe.

Deux coupes du monde à assumer financièrement en 2019

Pour préserver son taux de rentabilité à deux chiffres, TF1 devra particulièrement veiller à contenir son coût de grille, fixé à 222 millions d'euros au premier trimestre, en repli de 7 millions sur un an. Par la voix de son directeur financier, TF1 a promis de le maintenir à 990 millions d'euros par an en moyenne sur la période 2019-2020. Un défi de taille tandis que se profilent deux Coupes du monde, de football féminin à partir de juin, et de rugby à partir de septembre.

Alors que le groupe TF1 n'est pas parvenu à sous-licencier une partie des droits de cette deuxième compétition, il devra donc assumer intégralement une facture totale évaluée à près de 57 millions d'euros pour les deux évènements. "Nous arbitrerons les investissements des autres programmes", a sobrement commenté Philippe Denery, confirmant que l'objectif d'une rentabilité à deux chiffres incluait bien l'assumation du coût de ces deux compétitions. Autrement dit, le reste de la grille des chaînes TF1 risque d'être sévèrement mis à contribution dans les trimestres à venir pour compenser cet investissement conséquent dans le sport.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Laliberté

parce que c'est des femmes elles ne doivent pas être diffusée ? Désolé mais le foot féminin a autant sa place que le foot masculin dans les médias et la télévision ! donc fermes la merci



Panpan

Hélas, le fait que ça se passe en France ne rendra pas la bouillie qu'est le foot féminin plus regardable.



Starlight

Ce qu'une chaîne paye pour la diffusion d'une compétition sportive apparaitra dans le coût de grille de l'année de cette compétition. Après, il est évident que ces retransmissions sont budgétés à l'avance et s'inscrivent dans un "business plan".



lalo-19

Mais une question... comment sont payés les droits TV par les chaînes ? Les 57 millions des Coupes du Monde sont intégrés dans les comptes 2019 mais sont-ils payés en plusieurs fois ?
De même, France TV va lâcher 100 ou 120 millions d'un coup à Discovery pour les JO 2024 ?



zop

On comprend mieux pourquoi TF1 se fout du public et ne veut pas tellement investir dans de nouveaux programmes.
La rentabilité est déjà présente.
C'est dommage pour une chaîne comme TF1 de manquer d'ambition de cette façon...



#UnSiGrandSuccès

De bons résultats financiers, mais des audiences en chute libre... En avril, l'écart avec France 2 s'est réduit de 1,8 points par rapport à la même période 2018, ce qui est énorme ! Et l'hécatombe n'est sans doute pas finie : les mois de juin et de juillet vont souffrir de la comparaison avec 2018, où les audiences étaient portées par le sacre des Bleus en coupe du monde de foot... Certes, il y aura la coupe du monde de rugby en fin d'année, mais l'impact sera sans doute bien moindre, vu le niveau du XV de France...

Ça fait penser à M6... quand la "grande chaîne qui descend" copie la stratégie de l'ex "petite chaîne qui monte" : Tavernost doit s'auto-congratuler en voyant que son ennemie de toujours s'inspire de son modèle... ça se retrouve aussi dans la grille, avec de moins en moins de programmes fédérateurs, qui faisaient la singularité de TF1 et sa toute puissance passée, et de plus en plus d'émissions à destination des cibles commerciales uniquement.



REDJOHNLEROUGE

ils ont aussi TMC pour diffuser les matches



Max

La PUB est le seul moyen de rentabiliser la pauvreté des programmes de TF1, voila pourquoi on en mange à toutes les sortes. Les audiences ils s'en fichent, le principal c'est de de gagner de l'argent.



Simsoland2

et une audience à combien de chiffres ? Ah oui 000000000000000000



Starlight

Comme pour M6 qui affiche une très grosse marge à 18 %. La stratégie de TF1 tend d'ailleurs aujourd'hui vers ce modèle qui n'est plus centré uniquement sur les activités TV.



Szut

ça reflétè bien l'esprit du foot cette photo...



Szut

comme quoi courbe d'audience et bénéf ne sont pas liées



Alexandre F

La coupe du monde de foot féminin se déroule cette année en France, donc c'est intéressant de la diffuser car les français seront sûrement plus attentifs



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Meurtres au paradis" : La saison 8 arrive ce soir sur France 2
Programme TV
"Meurtres au paradis" : La saison 8 arrive ce soir sur France 2
"Game of Thrones" : Les Chinois devront attendre avant de découvrir l'épisode final
Séries
"Game of Thrones" : Les Chinois devront attendre avant de découvrir l'épisode final
Arrêt d'"Entrée libre" : Le producteur "déclenche un contentieux" avec France Télévisions
TV
Arrêt d'"Entrée libre" : Le producteur "déclenche un contentieux" avec France...
Un syndicat CGT accusé d'avoir refusé de distribuer "Le Point", "Marianne", "Paris Match" et "Valeurs actuelles"
Presse
Un syndicat CGT accusé d'avoir refusé de distribuer "Le Point", "Marianne", "Paris...
"Mon invention vaut de l'or" : M6 lance son nouveau concours aujourd'hui à 18h40
Programme TV
"Mon invention vaut de l'or" : M6 lance son nouveau concours aujourd'hui à 18h40
Pascal Praud : "J'ai manifestement servi d'attaché de presse à Claire Nouvian..."
TV
Pascal Praud : "J'ai manifestement servi d'attaché de presse à Claire Nouvian..."
Vidéos Puremedias