Tweetgate : Valérie Trierweiler avait prévenu Olivier Falorni (vidéo)

Partager l'article
Vous lisez:
Tweetgate : Valérie Trierweiler avait prévenu Olivier Falorni (vidéo)
Olivier Falorni raconte les coulisses du tweet de Valérie Trierweiler en sa faveur. © Dailymotion
Ce soir, "Complément d'enquête" sur France 2 diffuse le premier portrait non-autorisé de la première dame de France, Valérie Trierweiler.

Il n'avait jamais voulu parler de ce fameux tweet. Olivier Falorni y revient, pour la première fois, ce soir dans un numéro de "Complément d'enquête" sur France 2 consacré au business de l'intime dans les médias. La chaîne diffusera le premier portrait non-autorisé de Valérie Trierweiler, réalisé par Clément Castex. Le député de la Charente-Maritime, plusieurs mois après la bombe médiatico-politique lâchée par la première dame, a accepté d'y revenir et d'expliquer comment il l'a vécue.

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint dans les médias
TV
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"

Le tweet de Valérie Trierweiler était prémédité. A aucun moment Falorni, son ami, n'a douté de son authenticité. Et pour cause, elle l'avait prévenu, quelques instants avant de l'écrire. "A ce moment là, Martine Aubry dit que c'est un faux. Et moi, j'ai le réflexe de regarder mon portable. Elle avait eu la gentillesse de m'envoyer un SMS auparavant pour me prévenir qu'elle m'avait soutenu. C'était très simpe, elle m'annonçait qu'elle avait envoyé un tweet, de façon très naturelle, entre amis", explique-t-il. Avec le recul, il considère que ce message de 140 caractères était "sûrement une erreur", car on attend d'une première dame "qu'elle se taise, qu'elle reste dans sa cuisine, qu'elle continue son travail de plante verte". Mais pour lui, Valérie Trierweiler est une femme "moderne".

Ce tweet, la première dame le traîne depuis comme un boulet. Il a ouvert la voie à de nombreux ouvrages non autorisés sur sa vie privée et sa personnalité. Sa défiance à l'égard des médias a été renforcée. Récemment, lors d'un déplacement à Tulle avec François Hollande, agacée par les bousculades violentes provoquées par les journalistes, elle n'a pas hésité à mettre à l'écart l'un d'eux, devant les caméras du "Petit Journal" de Yann Barthès.

"Complément d'enquête"

Edition, presse, politique : le business de l'intime

Ce soir à 22h15 sur France 2.

Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 14 au 20 novembre 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 14 au 20 novembre 2020
"La villa des coeurs brisés" : Découvrez les candidats de la saison 6 sur TFX
Programme TV
"La villa des coeurs brisés" : Découvrez les candidats de la saison 6 sur TFX
Audiences : Quelle performance pour "La flamme", la série de Jonathan Cohen sur Canal+ ?
Audiences
Audiences : Quelle performance pour "La flamme", la série de Jonathan Cohen sur...
"Bodyguard" : France 2 diffuse la mini-série britannique événement à partir du 16 novembre
Programme TV
"Bodyguard" : France 2 diffuse la mini-série britannique événement à partir du 16...
"La Flamme" : Une saison 2 pour la série de Jonathan Cohen sur Canal+
Séries
"La Flamme" : Une saison 2 pour la série de Jonathan Cohen sur Canal+
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux mesures sanitaires
TV
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux...
Vidéos Puremedias