We Are TV : Arthur présente le "Pokémon Go" de la télévision

Partager l'article
Vous lisez:
We Are TV : Arthur présente le "Pokémon Go" de la télévision
Arthur
Arthur © TF1
L'animateur-producteur lance une application de réalité augmentée ce vendredi.

"Ceci est une révolution". Arthur n'a pas repris mot pour mot le célèbre dicton de Steve Jobs mais il n'en était pas loin. Ce matin, l'animateur-producteur convoquait la presse dans un hôtel prestigieux du VIIIe arrondissement, pour présenter officiellement We Are TV. Application qu'il développe depuis plus d'un an avec trois anciens piliers de Dailymotion, dont Martin Rogard, ex-numéro deux de la plateforme française de vidéos en ligne, We Are TV se présente comme la "première plateforme de réalité augmentée pour la télévision".

À lire aussi
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en forme, Europe 1 au plus bas
Audiences
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en...
"13 Heures" de TF1 : Marie-Sophie Lacarrau succède à Jean-Pierre Pernaut
TV
"13 Heures" de TF1 : Marie-Sophie Lacarrau succède à Jean-Pierre Pernaut
Laurent Ruquier : "Cela faisait longtemps que je voulais retourner au direct"
Interview
Laurent Ruquier : "Cela faisait longtemps que je voulais retourner au direct"

"WeBall" et collection de personnages

Derrière ce terme se cache en fait une application de divertissement pour smartphones fortement inspirée de "Pokémon Go", le jeu en réalité augmentée à succès - plus de 750 millions de téléchargements en un an. Arthur ne dit d'ailleurs pas autre chose puisque lui-même qualifie l'application de "sorte de 'Pokémon Go' de la télévision". Là où l'application développée par Niantic utilise l'environnement extérieur de l'utilisateur, We Are TV se concentre donc logiquement sur l'écran de télévision de ce dernier ou plutôt sur ce qu'il est en train de regarder.

Très concrètement, lorsqu'un utilisateur de l'application sera devant son écran de télévision ou d'ordinateur, s'il regarde un film ou une série sur une plateforme type Netflix, il pourra notamment attraper, via la "We Ball", et collectionner des petits personnages qui apparaissent sur son écran de téléphone - ce dernier est alors en mode appareil photo - et qui sont directement issus du programme qu'il est en train de regarder. Ainsi, un utilisateur qui regarde "Cauchemar en cuisine" pourra s'amuser à attraper un petit avatar de Philippe Etchebest. L'idée étant d'attraper le plus d'avatars possibles.

Objectif : 1 million d'utilisateurs actifs en France et aux États-Unis d'ici un an

Les utilisateurs pourront se prêter à ce petit jeu d'une durée de deux minutes toutes les dix minutes. Pour ceux qui désireront parfaire leur collection sans restriction de temps, une version payante sera proposée. Les achats intégrés constitueront d'ailleurs le business model unique de l'application. Outre ce jeu, l'utilisateur pourra également faire part à ses amis - l'identification se fait obligatoirement via Facebook - de ses préférences en matière de programmes. Pour matérialiser celles-ci, il sera invité virtuellement à lancer une bombe, une tomate ou un coeur sur son écran de télévision. Par exemple, si un utilisateur jette une bombe pendant qu'il regarde "Demain nous appartient", ses amis pourront lire : "UTILISATEUR a envie d'exploser sa TV".

Le coup d'envoi de cette expérience ludique, qui vise à "réconcilier le monde du gaming et du divertissement", sera donné ce vendredi, simultanément à la diffusion du prochain numéro de "Vendredi, tout est permis !" sur TF1. L'application, qui avait déjà été testée en janvier dernier lors de la diffusion des "Z'awards de la télé", sera disponible, uniquement sur smartphone, via iOS et Android. Si l'ambition est de lancer l'application dans le monde entier, celle-ci ne sera dans un premier temps disponible qu'en France et aux États-Unis. En guise d'objectif, Martin Rogard, patron de We Are TV, ambitionne de séduire au moins 1 million d'utilisateurs actifs sur les deux marchés d'ici un an.

Un partenariat déjà signé avec TF1

Pour y parvenir, la start-up, dont Arthur est le principal actionnaire, espère tisser des partenariats avec les chaînes et les boîtes de production. Si un partenariat a déjà été signé avec TF1, Arthur et ses associés assurent "en avoir discuté avec toutes les chaînes". De l'autre côté de l'Atlantique, la signature d'un partenariat avec un "gros acteur américain" pourrait être annoncée la semaine prochaine. Pour autant, l'animateur-producteur assure que We Are TV n'est "pas un produit télé" mais un "produit qui se sert de la télé".

Sur le même thème
l'info en continu
Départ de Marie-Sophie Lacarrau : Julian Bugier est le nouveau titulaire du "13 Heures" de France 2
TV
Départ de Marie-Sophie Lacarrau : Julian Bugier est le nouveau titulaire du "13...
"L'Express" : La rédaction réclame les embauches promises par Alain Weill
Presse
"L'Express" : La rédaction réclame les embauches promises par Alain Weill
"TPMP : Elles refont la télé" : Hapsatou Sy lève le voile sur sa bande de chroniqueuses
TV
"TPMP : Elles refont la télé" : Hapsatou Sy lève le voile sur sa bande de...
L'acteur Michael Lonsdale est mort
Cinéma
L'acteur Michael Lonsdale est mort
"Laëtitia" : France 2 diffuse la mini-série événement de Jean-Xavier de Lestrade à partir de ce soir
Programme TV
"Laëtitia" : France 2 diffuse la mini-série événement de Jean-Xavier de Lestrade à...
France Télé : Bon bilan pour le Tour de France programmé exceptionnellement en septembre
Audiences
France Télé : Bon bilan pour le Tour de France programmé exceptionnellement en...
Vidéos Puremedias