"C l'hebdo" : Laurence Ferrari estime qu'elle "ne peut pas faire grève" à iTELE

Partager l'article
Vous lisez:
"C l'hebdo" : Laurence Ferrari estime qu'elle "ne peut pas faire grève" à iTELE
Laurence Ferrari dans "C l'hebdo". © France 5
La journaliste du groupe Canal+ était invitée ce samedi dans "C l'hebdo" sur France 5.

La semaine dernière, sur le plateau d'"On n'est pas couché", Christophe Hondelatte l'avait alpaguée sur son silence concernant la crise à iTELE. Laurence Ferrari, figure de proue de la chaîne d'infos, s'était fendue d'un message sur Facebook, expliquant qu'il devait y avoir "une vision claire du projet éditorial qui va s'articuler sur la chaîne" et réclamant la "reprise d'un dialogue". Dans la semaine, la journaliste a été aperçue, arborant un t-shirt "#JeSoutiensiTELE", lors du rassemblement de protestation contre la direction devant les locaux de la chaîne. Hier, la grève a été reconduite jusqu'à lundi midi à une large majorité, avec 83% de personnes pour.

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...

"La question de la grève est compliquée"

Ce samedi, la présentatrice de "Punchline" a été conviée, avec Ruth Elkrief, autour de la table de "C l'hebdo", présenté par Anne-Elisabeth Lemoine sur France 5, à l'occasion du second débat de la primaire à droite et du centre retransmis sur les chaînes d'infos du groupe Canal+ et du groupe NextRadioTV. Abordant la crise que traverse iTELE, Laurence Ferrari a réaffirmé sa "solidarité à (ses) confrères de la rédaction" et a confié que "la question de la grève est compliquée."

"Je l'ai toujours expliqué à toutes les assemblées générales. J'estime que le droit d'information est un droit que je ne me vois pas entraver. A titre personnel, j'estime que je ne peux pas faire grève", a-t-elle déclaré, ajoutant que les "droits d'informer et d'être informé sont des droits inaliénables." Elle a poursuivi : "Je respecte totalement le droit de grève et je suis solidaire de mes confrères et jamais, il ne me viendrait à l'idée d'outre-passer ça."

"Est-ce que chacun est irréprochable ?"

Concernant les propos de Christophe Hondelatte sur le plateau de Laurent Ruquier, Ruth Elkrief, remontée, a souhaité prendre la parole : "Est-ce que vous trouvez que c'est très pertinent de commencer à interpeller des personnes pour leur donner des leçons ? Est-ce que chacun est irréprochable ? (...) Est-ce qu'il y a la place pour des règlements de comptes au niveau des journalistes ?" puremedias.com vous propose de revoir la séquence diffusée dans "C l'hebdo" sur France 5.

Sur le même thème
l'info en continu
"Manifest" : La série phénomène de TF1 revient pour une saison 2 le 10 novembre
Programme TV
"Manifest" : La série phénomène de TF1 revient pour une saison 2 le 10 novembre
Thierry Ardisson (P3) : "Vincent Bolloré a abîmé la marque Canal+"
Thierry Ardisson (P3) : "Vincent Bolloré a abîmé la marque Canal+"
"Boyard Land" : Le spin-off de "Fort Boyard" revient le 7 novembre sur France 2
Programme TV
"Boyard Land" : Le spin-off de "Fort Boyard" revient le 7 novembre sur France 2
"Stars à nu" : Découvrez les 13 personnalités de la saison 2 sur TF1
TV
"Stars à nu" : Découvrez les 13 personnalités de la saison 2 sur TF1
Thierry Ardisson (P2) : "La pub m'a appris le travail bien fait et m'a donné le goût de la forme"
Interview
Thierry Ardisson (P2) : "La pub m'a appris le travail bien fait et m'a donné le...
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Vidéos Puremedias