"Élysée 2022" : Léa Salamé "ne se sentait pas" de présenter seule l'émission politique de France 2

Partager l'article
Vous lisez:
"Élysée 2022" : Léa Salamé "ne se sentait pas" de présenter seule l'émission politique de France 2
Par Ludovic Galtier Journaliste
Né en Isère entre le tirage de la première boule noire de l'histoire de "Motus" - "Oh-ohohohoh" - et la première visite de candidats à "Fort Boyard", Ludovic Galtier est journaliste à Puremédias depuis octobre 2021. Il est passionné par la politique, l'économie des médias et leur stratégie de programmation.
Léa Salamé sur le plateau de "Quotidien" le jeudi 18 novembre 2021. © TMC
La journaliste de France 2, avec son nouveau co-présentateur Laurent Guimier, devrait recevoir Éric Zemmour dans le numéro de décembre.

Elle ne le sentait pas. L'information est tombée cette semaine : Léa Salamé co-présentera finalement "Élysée 2022", le prime politique de France 2, aux côtés de Laurent Guimier, le directeur de l'information de France Télévisions. Une édition spéciale de "Élysée 2022", consacrée au débat des candidats à l'investiture des Républicains, sera diffusée dès le mardi 30 novembre. Invitée de "Quotidien" sur TMC hier soir pour évoquer la saison 2 de son livre "Les femmes puissantes", la journaliste a révélé que "Laurent Guimier, le 'dirlo', (lui) a proposé" de présenter l'émission "seule" après le retrait de Thomas Sotto. France 2 avait d'ailleurs dans un premier temps annoncé qu'elle officierait en solo.

À lire aussi
"Il faut arrêter de faire culpabiliser les gens" : Mohamed Bouhafsi agacé par les appels au boycott de la Coupe du monde
TV
"Il faut arrêter de faire culpabiliser les gens" : Mohamed Bouhafsi agacé par les...
Magali Berdah, Rachida Dati... : Qui sont les invités de "Quelle époque" ce soir sur France 2 ?
TV
Magali Berdah, Rachida Dati... : Qui sont les invités de "Quelle époque" ce soir...
"Quelle époque !" : Christophe Dechavanne regrette de ne pas avoir été assez pugnace face à Jean-Luc Mélenchon
TV
"Quelle époque !" : Christophe Dechavanne regrette de ne pas avoir été assez...
"Star Academy" : Tout ce qu'il faut savoir avant le coup d'envoi de la nouvelle saison sur TF1
TV
"Star Academy" : Tout ce qu'il faut savoir avant le coup d'envoi de la nouvelle...

"Une cabale" contre le service public

Mais, inquiète de la "cabale" menée contre le service public, la journaliste a préféré décliner l'offre : "Avec l'ambiance de ce que l'on vit en ce moment, moi-même je ne me sentais pas d'aller seule faire Éric Zemmour bientôt, c'est l'une des prochaines émissions, aller seule faire les candidats les uns après les autres dans ce moment où le service public est attaqué par CNews, 'Le Figaro Magazine', 'Le Figaro Magazine' c'est quelque chose, d'ailleurs CNews ce n'est pas pas grand chose...".

Léa Salamé se dit d'ailleurs prête à écouter les critiques : "Je ne dis pas que 'le service public, c'est génial', je dis que ce sont des rédactions qui bossent comme des chiens, qui défendent des valeurs, qui sont souvent moins payées que les chaînes privées. Soudainement, il y a un mois, on avait l'impression que c'était 'parce que tu ne fais pas la campagne active d'Éric Zemmour, tu es forcément un bobo bien pensant de gauche' mais non, il y a des gens de gauche, il y a des gens de droite dans le service public, j'en connais plein des gens de droite dans le service public, ce n'est pas vrai qu'il n'y a que des gens de gauche."

"Les gens sont restés fidèles à France Inter"

À la veille de la publication des audiences radio, cette atmosphère ambiante interrogeait d'ailleurs Léa Salamé, à la tête du "7-9" avec Nicolas Demorand sur France Inter. "C'est la première fois où je me suis dit : 'Est-ce qu'avec les (coups) de boutoir contre le service public, les gens vont vous rester fidèles ou est-ce qu'ils vont partir ?' Et bien, ils sont restés fidèles".

Même au quart-d'heure dans lequel interviennent des profils éloignés de la couleur de France Inter, à l'image de Natacha Polony ("Marianne"), Étienne Gernelle ("Le Point), Alexandre Devecchio ("Le Figaro"). "Et bien il est en hausse ce quart-d'heure", a enchaîné Léa Salamé, par ailleurs étonnée d'apprendre par Yann Barthès qu'Éric Zemmour soit l'invité, ce lundi 22 novembre, du "8.30" de franceinfo:. "La ligne fixée c'était 'on attend qu'il soit candidat'. Il viendra sur Inter quand il sera candidat à l'élection présidentielle, ça ne saurait tarder je pense".

Léa Salamé
Léa Salamé
Magali Berdah, Rachida Dati... : Qui sont les invités de "Quelle époque" ce soir sur France 2 ?
"Quelle époque !" : Découvrez les invités de la première de Léa Salamé sur France 2
Léa Salamé ("Quelle époque !") : "Je ne voulais pas avoir cette tranche seule à l'origine"
"Quelle époque !" : Le nouveau talk du samedi soir de France 2 avec Léa Salamé arrive le 24 septembre
Voir toute l'actualité sur Léa Salamé
l'info en continu
Ce soir à la télé : Une spectaculaire comédie d'action à la française
Programme TV
Ce soir à la télé : Une spectaculaire comédie d'action à la française
Amazon : Ce petit bijou de science-fiction va bientôt quitter la plateforme
SVOD
Amazon : Ce petit bijou de science-fiction va bientôt quitter la plateforme
"Il faut arrêter de faire culpabiliser les gens" : Mohamed Bouhafsi agacé par les appels au boycott de la Coupe du monde
TV
"Il faut arrêter de faire culpabiliser les gens" : Mohamed Bouhafsi agacé par les...
Magali Berdah, Rachida Dati... : Qui sont les invités de "Quelle époque" ce soir sur France 2 ?
TV
Magali Berdah, Rachida Dati... : Qui sont les invités de "Quelle époque" ce soir...
Audiences Youtube : Les larmes d'Elsa Bois en parlant de Michou empoignent les internautes
Audiences
Audiences Youtube : Les larmes d'Elsa Bois en parlant de Michou empoignent les...
Audiences access 20h : Cyril Hanouna s'offre un record avec "TPMP week-end"
Audiences
Audiences access 20h : Cyril Hanouna s'offre un record avec "TPMP week-end"