"L'Obs" : Matthieu Croissandeau bientôt remplacé par Dominique Nora

Partager l'article
Vous lisez:
"L'Obs" : Matthieu Croissandeau bientôt remplacé par Dominique Nora
Matthieu Croissandeau
Matthieu Croissandeau
La nouvelle a été annoncée hier aux salariés par un message des actionnaires Xavier Niel et Matthieu Pigasse.

Un changement à la tête de "L'Obs". Hier soir, Xavier Niel et Matthieu Pigasse, les deux actionnaires de l'hebdomadaire, ont adressé un message à l'ensemble des salariés du journal, leur indiquant que Matthieu Croissandeau quittait son poste de directeur de la rédaction. Les deux propriétaires du magazine ont soumis le nom de Dominique Nora pour le remplacer. Pour être actée, la proposition doit être acceptée par le bureau de la Société des rédactions et confirmée par le vote de la rédaction.

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

"L'Obs" retrouve un "résultat équilibré" de ses finances en 2017

Dans leur message, les deux actionnaires tiennent d'abord à saluer le travail de Matthieu Croissandeau qui, "dans un contexte particulièrement bousculé", "a fait évoluer 'L'Obs' à un moment où tous les news magazines étaient confrontés à une transformation sans précédent" de leur environnement et de leur modèle économique. Ils précisent ensuite que le titre de presse a retrouvé en 2017 et pour la première fois depuis dix ans, "une exploitation bénéficiaire" et "un résultat équilibré" de ses finances. "C'était un préalable essentiel, fruit d'un effort collectif et chacun doit s'en féliciter" ajoutent-ils.

Ainsi, "afin de poursuivre le redressement" de "L'Obs", Xavier Niel et Matthieu Pigasse "ont proposé à Dominique Nora, aujourd'hui grand reporter à 'L'Obs', de devenir directrice de la rédaction". "Spécialiste de l'innovation et de la transition numérique, Dominique aura la responsabilité de conduire la nécessaire transformation du titre dans un paysage médiatique en plein bouleversement", présentent les deux propriétaires du groupe de presse, rappelant leur volonté "d'accélérer le développement de 'L'Obs', et notamment via les abonnés numériques, dans le respect de son histoire, de ses valeurs et de ses engagements."

Croissandeau chahuté durant ses quatre ans à la tête du journal

Matthieu Croissandeau quitte donc son poste de directeur de la rédaction, après quatre années au sein de "L'Obs", durant lesquelles il a dû notamment faire face à la colère de ses salariés lors de l'annonce de plans sociaux. Il a également été la cible en mai 2016 d'une motion de défiance votée par sa rédaction, à la suite de l'éviction de ses directeurs adjoints, Aude Lancelin et Pascal Riché.

Matthieu Croissandeau
Matthieu Croissandeau
Matthieu Croissandeau ("L'Obs") : "Le journal ne roule pas pour Emmanuel Macron"
Plan social à "L'Obs" : Les journalistes de nouveau dans la rue
Plan social à "L'Obs" : "La direction semble inflexible, c'est la grosse angoisse" (màj)
Voir toute l'actualité sur Matthieu Croissandeau
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Gilbert D.

Décidément, le lèche-bottisme, ça ne paie plus. Croissandeau avait pourtant donné des gages aux proprios milliardaires Niel et Pigasse en virant son adjointe, Aude Lancelin, parce qu'elle était de gauche. Par ailleurs, il avait fait campagne ouvertement pour Macron, entrainant la rédaction à multiplier les articles élogieux vis à vis du candidat du MEDEF. Qu'est-ce qu'il aurait dû faire pour rester en place ? Augmenter les ventes ? Ç'aurait été beaucoup lui demander. On ne peut pas transformer un journal en torchon et augmenter les ventes. Les lecteurs ne sont pas c... à ce point.



Jonathan

Aucune sympathie ni pour le titre, ni pour le journaliste en question qui est souvent très approximatif.



Marcel Bouchu

Dans ma tête, je l'appelle "L'ex-presse".



Dante

Ce journal est pire qu'un torchon ,s'il pouvait disparaître, le journalisme ne s'en porterait que mieux.



Sheka

Ah l'express, ça me déprime de voir ce que c'est devenu..



guilem2

C'est Niel qui dicte la ligne, pas le directeur de la rédaction/ Même la pseudo une rebelle sur les migrants aurait pu être décidée par Laurence Parisot: le patronat est pressé de profiter de la détresse des flux migratoires pour abaisser le coût de travail, et en plus, ca fait "humaniste".



pupuce

Cà fait un bout de temps qu'il est sur la sellette celui-ci ... Bon vent !



Marcel Bouchu

Allons, il lui reste Le Point, l'Express, le Figaro...



Marcel Bouchu

Drahi c'est Libé (mais je croyais que c'était Rotschild).



A French

On ne le verra plus écrire ses éditos pro-Macron, c'est déjà ça.



Box office story

Je croyais que l'OBS c'était Drahi... Bon de toutes façons c'est la même chose... Drahi ou Niel...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Parents mode d'emploi" non reconduit sur France 3
TV
"Parents mode d'emploi" non reconduit sur France 3
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
TV
"Surprise sur prise !" de retour sur France 2
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
TV
"On n'est pas couché": la dernière saison ?
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
TV
Le casting de "Friends" réuni pour un épisode évènement
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour "20h30 le samedi"
TV
Audiences samedi: le rugby profite au JT de France 2, record historique pour...
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand show de l'humour"
TV
Audiences: "The Voice" leader devant France 3, retour en hausse pour "Le grand...
Vidéos Puremedias