"Le Canard Enchaîné" : Résultats déplumés pour l'hebdomadaire satirique

Partager l'article
Vous lisez:
"Le Canard Enchaîné" : Résultats déplumés pour l'hebdomadaire satirique
"Le Canard enchaîné"
"Le Canard enchaîné" © Abaca
Comme chaque année, le palmipède a publié ses comptes.

"Le Canard Enchaîné" pique du bec. Dans son édition de cette semaine, l'hebdomadaire satirique a publié, comme il en a l'habitude, ses comptes de l'année passée. Tel qu'on pouvait s'y attendre, ses résultats sont en baisse par rapport à 2017, une année marquée par la présidentielle et la révélation de l'explosive affaire Fillon par le palmipède.

À lire aussi
France Télévisions : Patrick Montel privé des championnats du monde d'athlétisme
Sport
France Télévisions : Patrick Montel privé des championnats du monde d'athlétisme
Mort d'Ariane Carletti ("Club Dorothée") : Sa fille Eleonore Sarrazin s'en prend au "Parisien"
TV
Mort d'Ariane Carletti ("Club Dorothée") : Sa fille Eleonore Sarrazin s'en prend...
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la retransmission du handball féminin
Sport
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la...

Seule source de revenus de ce titre sans publicité, la diffusion payée du "Canard" s'établit en 2018 à près de 340.000 exemplaires en moyenne chaque semaine, dont environ 250.000 vendus au numéro et 75.000 par abonnement, le reste l'étant via les compagnies aériennes. Sur un an, les ventes du journal accusent ainsi un repli de 15%, soit 60.000 exemplaires écoulés en moins chaque semaine.

Un trésor de guerre de 130 millions d'euros

Conséquence logique, le chiffre d'affaires du Canard se contracte en 2018, à 21,8 millions d'euros, contre 25,4 en 2017, soit une baisse de près de 15%. Son résultat d'exploitation atteint 1,7 million d'euros, contre 3,1 millions d'euros en 2017. Bien qu'en net repli (-32%), le bénéfice net de l'hebdomadaire satirique a encore de quoi faire pâlir d'envie bon nombre de titres de presse avec 1,4 million d'euros dégagés en 2018. Cette somme abondera sa célèbre réserve financière destinée à préserver son indépendance en toutes circonstances. Celle-ci atteindra désormais près de 130 millions d'euros.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
pierre kiroule

Pour quelqu'un qui adore la grosse facho le pen, ce journal est à abattre. Restez avec Minute et Rivarol, le Canard n'est pas pour vous.



Stevie Griffin

Vous pouvez vous arranger avec la vérité comme vous voulez toute la presstitué à favoriser Macron le canard et les autres compris.
comment vous croyez qu'un incompétent comme Macron est arrivé à la présidence alors qu'il n'était rien du tout.
Chaque jour il démontre son incompétence il ne sait même pas parler, la presse la tellement gonflé qu'il pense être un surdoué alors qu'il parle comme un imbécile.
son seul talent c'est d'avoir fait du théâtre c'est pour ça qu'il a pu berné beaucoup de gens.
Seuls les gens qui n'arrive pas à lire entre les lignes on pu croire que ce gars était surdoué c'est juste un lettré sans aucune personnalité à part faire le beau derrière des gardes du corps et une police aux ordres.



pierre kiroule

Posez leur vous-même la question et vous risquez d'être déçue.



pierre kiroule

C'est faux car si Ferrand a été mis en examen aujourd'hui c'est suite à une révélation du Canard qui n'a jamais pris position pour un candidat depuis sa création. La victoire de Macron est due aux turpitudes de Fillion et non au soutien du Canard contrairement à la majorité de la presse française qui a tout fait pour qu'il soit élu.



pierre kiroule

Ca semble faire plaisir à l'auteur de l'article. Pas étonnant car le Canard n'appartenant à aucun grand groupe et ne vivant ni de la pub ni des aides de l'Etat contrairement à tout le reste de la presse écrite dérange les confrères jaloux. Sans le Canard nous ne saurions pas grand chose de la vie de nos politiques.



Tho

Bien content que le Canard ne soit pas en difficulté financière : je l'achète de temps en temps, et je considère que son existence est une bonne chose pour notre démocratie. Un journal indépendant des grands groupes, qui sort des affaires importantes et qui "canarde" les hypocrisies et les malhonnêtetés de droite comme de gauche.
Je suis heureux de les aider à poursuivre ce travail sain, en achetant le journal et via mes impôts puisqu'une partie des aides à la presse leur revient.
Vive le Canard !



AUGER

Le Canard Enchaîné est un monument dans la presse écrite de plus sans pub.
Je sais qu'ils n'accepteront jamais d'être subventionnés: ils appliquent sans ciller ce qu'est la liberté de la presse. Bravo à toute l'équipe et vive ne mercredi Canard



The Eye

Non, mais à t'écouter, on a l'impression que la démocratie disparaîtrait si l'État n'injectait plus des milliards dans la presse !
Bah non, la démocratie ne se résume plus à ça en 2019.
Il y a le web et tous les rassemblements spontanés que l'on peut rencontrer dans nos vies.
Et puis, quand tu vois qui détient la presse...



José

Manquerait plus que ça l'anarchie !
Vive la démocratie.



José

En 1796 Internet n'existait pas encore...



The Eye

Évidemment. Personne ne réclame la disparition de l'État.



The Eye

Tu sais, la démocratie passe aussi par Internet.
Et j'y trouve personnellement plus de pluralité que sur les supports que tu évoques.



José

Certaines dépenses sont saines.



The Eye

Le principe de l'interventionnisme ne me gêne pas spécialement. Je ne suis pas ultra-libéral.
Ce qui me gêne un peu plus, c'est que la France est la championne des dépenses publiques.



José

Bien-sûr que d'autres pays démocratiques peuvent faire différemment.
Ce sont généralement des pays avec une population plus nombreuse et un taux de lecteurs de quotidien ou de magazine plus important.
En France la presse ainsi aidée est déjà chére pour un ménage moyen. Que se passerait il alors sans ces aides?
La disparition de pratiquement tous les journaux et magazines, une perte de la pluralité des opinions exprimées, la fin de notre démocratie.
Même si cet interventionnisme vous gêne, dans notre configuration il est utile.



The Eye

Tu lies systématiquement la liberté à l'interventionnisme.
D'autres pays ont réussi à avoir une démocratie aussi vivante voire plus que nous sans ce bloc étatique derrière.



José

Plus de 200 ans d'interventionnisme afin d'assurer la pluralité des opinions pour une démocratie saine.
La base de l'existence de notre société en somme.



valflut

Oui, les aides à la distribution... Dont tous les titres papier bénéficient automatiquement.



Stevie Griffin

Pauvre type tu te prends pour qui.



guilem2

Adieu pauvre troll.



Dito1

bien sûr !!
Le seul candidat pro CETA-TAFTA qui était déjà désigné vainqueur avant l'heure



Dito1

https://uploads.disquscdn.c...



The Eye

Même la Cour des Comptes doute de l'efficacité de ces aides.



The Eye

Je pense surtout que la France est beaucoup plus interventionniste que ses voisins européens. C'est un état d'esprit qui nous est propre.
L'Allemagne ne verse aucune aide à la presse alors que les journaux régionaux connaissent une chute de 25% depuis les années 2000.
C'est un peu pareil en Espagne.



José

C'est ce qui se passe dans les pays à très fort tirage ou la rentabilité n'est pas menacée de part sa diffusion.
En France ce n'est pas vraiment le cas.



comments powered by Disqus
l'info en continu
Audiences access 20h : L'info de TF1 et de France 2 en forme, record pour "Quotidien"
Audiences
Audiences access 20h : L'info de TF1 et de France 2 en forme, record pour "Quotidien"
Audiences access 19h : "DNA" puissant leader, "La meilleure boulangerie", "Quotidien" et "TPMP Darka" en forme
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" puissant leader, "La meilleure boulangerie",...
Audiences : "Colombine" bon leader sur TF1, "L'amour est dans le pré" domine en FRDA-50, France 3 battue par W9
Audiences
Audiences : "Colombine" bon leader sur TF1, "L'amour est dans le pré" domine en...
"La boîte à secrets" : France 3 parie sur Faustine Bollaert en prime time
TV
"La boîte à secrets" : France 3 parie sur Faustine Bollaert en prime time
Vincent Lindon dans une série inspirée par un livre de Fabrice Arfi
TV
Vincent Lindon dans une série inspirée par un livre de Fabrice Arfi
Canal+ intègre Netflix dans ses offres en France
TV
Canal+ intègre Netflix dans ses offres en France
Vidéos Puremedias