"Vous dites n'importe quoi !" : Vif accrochage entre deux médecins sur CNews, Laurence Ferrari obligée d'intervenir

Partager l'article
Vous lisez:
"Vous dites n'importe quoi !" : Vif accrochage entre deux médecins sur CNews, Laurence Ferrari obligée d'intervenir
Les professeurs Blachier et Toussaint s'écharpent sur CNews. © CNews
Les professeurs Blachier et Toussaint se sont écharpés hier soir dans "Punchline" présenté par Laurence Ferrari.

Bataille médicale. Hier soir, dans "Punchline" sur CNews, Laurence Ferrari a reçu deux médecins fondamentalement opposés dans leur décryptage de la crise sanitaire, les professeurs Martin Blachier et Jean-François Toussaint. Les deux hommes se sont vivement accrochés sur le plateau de la chaîne info au sujet d'une éventuelle seconde vague de la maladie du COVID-19 en France.

À lire aussi
Edouard Baer perturbe la météo de "Télématin" sur France 2
TV
Edouard Baer perturbe la météo de "Télématin" sur France 2
La diffusion de "The Voice" suspendue aux Pays-Bas après des accusations de viol et d'agressions sexuelles
TV
La diffusion de "The Voice" suspendue aux Pays-Bas après des accusations de viol...
"Pekin express" : Qui sont les candidats de la saison 15 sur M6 ?
TV
"Pekin express" : Qui sont les candidats de la saison 15 sur M6 ?
Les Français ont passé 3h41 par jour à regarder la télévision en 2021
TV
Les Français ont passé 3h41 par jour à regarder la télévision en 2021

"Il n'y a pas de fond, vous dites n'importe quoi !"

"Monsieur Toussaint dit qu'il faut laisser filer le virus. Donc, il va y avoir plus d'entrées en réanimation. Si on suit la stratégie de monsieur Toussaint, dans trois semaines, les services de réanimation sont plein. On va laisser mourir les gens aux portes des services de réanimation ? Qu'est-ce qui va se passer ? On va fermer le pays", a déclaré Martin Blachier. Et d'ajouter : "Est-ce qu'il vaut mieux fermer le pays dans un mois et tous être morts économiquement, ou trouver un juste milieu pour ne pas à avoir à fermer le pays ? Plutôt que de dire n'importe quoi, réfléchissez à ce qu'il va se passer dans quinze jours".

Le professeur Jean-François Toussaint a alors réagi : "Vous nous refaites le coup des prédictions apocalyptiques de l'institut Pasteur, celles où vous nous avez annoncé les 500.000 morts". "Oui, mais nous, au moins, on travaille ! Plutôt que de dire n'importe quoi comme ce que vous dites en permanence !", a lâché son interlocuteur. "Messieurs, ne vous jetez pas d'anathèmes ! Argument contre argument !", a glissé Laurence Ferrari. Et d'être coupée par le professeur Blachier : "Mais il a dit tout l'été que le virus était terminé et que la seconde vague était de la pure fiction. Maintenant, il dit qu'il va y avoir un plateau, alors que c'est ce que je dis depuis un mois. Donc, vous dites n'importe quoi. Vous brassez du vent ! Il n'y a pas de fond. C'est insupportable !".

"Monsieur est un grand spécialiste du COVID"

"Si vous ne supportez plus, c'est que vous n'avez plus besoin d'être en société. Si nous sommes encore en capacité de nous écouter, je vais vous donner le point. Je vous ai dit depuis le début que vous vous étiez trompé. Vous avez annoncé une deuxième vague depuis le mois d'avril pour le mois de juin, pour le mois de juillet, pour le mois d'août", a poursuivi Jean-François Toussaint. "Il se passe quoi là ? Il se passe quoi là ? Monsieur est un grand spécialiste du COVID", a ironisé Martin Blachier. "C'est du très grand niveau, continuez", s'est agacé l'autre médecin.

Laurence Ferrari a tenté de recadrer les débatteurs de son émission : "Il n'y a pas besoin de parler comme ça. On peut débattre dans le respect des interlocuteurs qui sont sur ce plateau. Pas besoin de jeter des anathèmes et des noms d'oiseaux". Mais, écoutant le professeur Toussaint, Martin Blachier a jugé les attaques de son interlocuteur "minables". "Vous ne pouvez pas utiliser d'autres mots ? Plutôt dire que c'est faux ! Ca changerait !", a repris la présentatrice de CNews.

"Il y en a ras-le-bol !"

"Ca ne sert à rien de discuter avec lui", a répondu Martin Blachier. "Franchement, ça vole un peu trop bas pour moi. Soit vous vous respectez, soit on arrête le débat là et il y a un de vous deux qui sort ! Je vous le dis. Ca suffit maintenant ! On n'est pas dans une cour de récré. Il y a des centaines de millions de Français qui n'en peuvent plus de ces dissensions entre les scientifiques, à qui on dit tout et n'importe quoi tous les jours. Il y en a ras-le-bol !", a déclaré Laurence Ferrari, énervée, avant de lancer la pub, afin de "retrouver du calme et de la sérénité". De retour en plateau après la page de réclame, Martin Blachier a fait le choix de quitter l'émission. puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

CNews
CNews
CNews : Son patron Serge Nedjar déplore une "surveillance appuyée" et "souvent injustifiée" du CSA
Selon Thomas Bauder, il ne faut pas "coller à la rédaction de CNews l'image de certains chroniqueurs"
Rééquilibrages nocturnes des temps de parole : CNews mise en demeure par le CSA
"CNews" ferme
Voir toute l'actualité sur CNews
Autour de CNews
  • Eric Zemmour
  • Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • Vincent Bolloré
  • Jean-Pierre Elkabbach
  • Bruce Toussaint
  • Audrey Pulvar
  • Pascal Praud
  • Guillaume Durand
  • Julian Bugier
  • Olivier Galzi
  • Pierre Lescure
  • Robert Menard
  • Maya Lauqué
  • Nicolas Domenach
  • Bertrand Meheut
l'info en continu
Bernard Arnault admet finalement s'être positionné pour racheter le "JDD" et "Paris Match" à Lagardère
Presse
Bernard Arnault admet finalement s'être positionné pour racheter le "JDD" et...
Une journaliste percutée par une voiture en direct à la télévision américaine
International
Une journaliste percutée par une voiture en direct à la télévision américaine
Quelles sorties sur Netflix, Amazon Prime, Disney+, Salto et myCanal en janvier 2022 ?
SVOD
Quelles sorties sur Netflix, Amazon Prime, Disney+, Salto et myCanal en janvier...
Netflix prévoit un ralentissement de la croissance de son parc d'abonnés
SVOD
Netflix prévoit un ralentissement de la croissance de son parc d'abonnés
Canal+ : Thomas Sénécal nommé directeur des sports du groupe
Sport
Canal+ : Thomas Sénécal nommé directeur des sports du groupe
Accusation d'agression sexuelle : Yannick Jadot annule son interview chez Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV
Politique
Accusation d'agression sexuelle : Yannick Jadot annule son interview chez...