"Zapping" / "Vu" : Canal+ perd son procès contre France Télévisions

Partager l'article
Vous lisez:
"Zapping" / "Vu" : Canal+ perd son procès contre France Télévisions
Canal+
Canal+ © DR
Le groupe de Maxime Saada réclamait 44 millions d'euros à France Télévisions.

Victoire du groupe audiovisuel public. Selon une information de "La Lettre A", Canal+ a été intégralement débouté par le tribunal de commerce de Paris dans son conflit avec France Télévisions, concernant l'émission de zapping, "Vu". Le groupe dirigé par Maxime Saada réclamait la somme de 44 millions d'euros de dommages au groupe présidé par Delphine Ernotte, pour réparer son préjudice financier, moral et d'image. Il avait justifié cette somme en expliquant avoir perdu trois années de recettes publicitaires.

À lire aussi
LCI : Martin Blachier se plaint d'être boycotté "par certains médias"
TV
LCI : Martin Blachier se plaint d'être boycotté "par certains médias"
Décès de Lucienne Moreau : "'Quotidien" lui rend hommage
TV
Décès de Lucienne Moreau : "'Quotidien" lui rend hommage
"The Voice" : Quand les coachs cherchent une idée pour la bande-annonce de la saison 11
TV
"The Voice" : Quand les coachs cherchent une idée pour la bande-annonce de la...
France 2 déprogramme "La grande soirée du pouvoir d'achat" avec Julian Bugier le jeudi 3 février
TV
France 2 déprogramme "La grande soirée du pouvoir d'achat" avec Julian Bugier le...

Canal+ condamnée par le tribunal de commerce

Ainsi, les juges ont considéré que les deux programmes présentaient de "nombreuses différences", mais que des similitudes étaient "naturelles" car il s'agit de deux émissions de zapping. Par ailleurs, la justice a estimé que Patrick Menais et ses collaborateurs ont quitté le groupe Canal+ sans être liés par une clause de non-concurrence. "Rien n'interdisait à France Télévisions de confier une émission à une équipe de salariés expérimentés disponibles sur le marché du travail", est-il écrit dans le jugement, que "La Lettre A" s'est procuré. En conclusion, la justice a condamné Canal+ à rembourser 35.000 euros de frais de procédure à France Télévisions. Toutefois, elle n'a pas condamné le groupe de Vincent Bolloré pour "procédure abusive" comme le demandait France Télévisions.

Pour rappel, en janvier 2017, Canal+ avait assigné France Télévisions en justice pour "reprise parasitaire" du "Zapping". En cause, le lancement au début de l'année 2017 de "Vu", un retour sur la journée télé de la veille signé Patrick Menais, ex-patron de la pastille de Canal+, remercié par Vincent Bolloré en 2016. En effet, en juin 2016, Canal+ avait annoncé la fin du "Zapping" après 27 ans d'existence. Le directeur général des antennes du groupe Gérald-Brice Viret avait estimé à l'époque qu'il n'y avait "pas de sens de faire la promotion des chaînes gratuites sur une chaîne cryptée" et que la plupart des chaînes proposaient elles même leur version du "Zapping".

Un bras de fer entre Vincent Bolloré et "Le Zapping"

Surtout, le choix de mettre un terme au programme de Patrick Menais est intervenu après une année de vives tensions entre les équipes de la pastille et la direction du groupe Canal+, ainsi que son actionnaire principal, Vincent Bolloré. Tout a commencé en octobre 2015 quand "Le Zapping" avait diffusé de nombreux extraits d'une enquête de "Pièces à conviction" sur France 3 sur le Crédit mutuel, enquête qui devait au préalable être diffusée dans "Spécial investigation" sur la chaîne cryptée et qui avait été censurée.

Depuis cette affaire, le bras de fer s'était durci. Régulièrement, l'équipe de Patrick Menais s'était ainsi payé Cyril Hanouna, l'animateur star de D8, et surtout Vincent Bolloré, en consacrant l'intégralité d'un "Zapping" en avril 2016 au numéro de "Complément d'enquête" diffusé sur France 2 la veille, autour des activités du milliardaire breton. Fin mai 2016, "Les Jours" révélaient que Patrick Menais, patron du "Zapping" et quatre de ses salariés, s'étaient présentés sur la liste CGT pour les élections professionnelles. Tous ont été élus, les rendant quasi-invirables pendant six mois, protégés par le droit du travail. Mais cela n'avait donc pas empêché Canal+ d'arrêter "Le Zapping".

l'info en continu
"Leonardo" : France 2 lance sa série événement sur l'artiste le lundi 7 février
Programme TV
"Leonardo" : France 2 lance sa série événement sur l'artiste le lundi 7 février
"Une famille en or" : Un prime time spécial célébrités sur TF1 le samedi 5 février
Programme TV
"Une famille en or" : Un prime time spécial célébrités sur TF1 le samedi 5...
"Pékin express" : La saison 15 programmée dès le jeudi 10 février sur M6
Programme TV
"Pékin express" : La saison 15 programmée dès le jeudi 10 février sur M6
Microsoft rachète Activision Blizzard ("Call of Duty", "Warcraft") pour près de 70 milliards de dollars
Business
Microsoft rachète Activision Blizzard ("Call of Duty", "Warcraft") pour près de 70...
"En famille" : La série revient en prime time sur M6 ce soir pour un épisode spécial mariage
Programme TV
"En famille" : La série revient en prime time sur M6 ce soir pour un épisode...
"Ouest France" : Tentative d'intrusion de manifestants anti-pass vaccinal dans les locaux de Caen
Presse
"Ouest France" : Tentative d'intrusion de manifestants anti-pass vaccinal dans les...