Affaire Guillaume Meurice : Les plaintes pour "provocation à la violence et la haine" classées sans suite

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Guillaume Meurice : Les plaintes pour "provocation à la violence et la haine" classées sans suite
Par Léonie Dutrievoz Journaliste
Petite, elle s'installait devant "C'est pas sorcier" avec sa grand-mère, "La Nouvelle Star" avec ses parents et en cachette "Secret Story" avec ses copines. Journaliste passionnée par les sujets culture et société, ses vendredis soir sont surtout rythmés par "Danse avec les stars" ou "Drag Race France".
Charline Vanhoenacker revient sur l'affaire Guillaume Meurice dans "C à vous" : "J'ai subi des pressions de toute part" © France 5
Alors que des plaintes avaient été déposées contre l'humoriste pour "provocation à la violence et à la haine antisémite", Guillaume Meurice a annoncé à "Libération", ce lundi 22 avril, que celles-ci avaient été classées sans suite.

L'enquête s'arrête là. Ce lundi 22 avril, Guillaume Meurice a annoncé auprès de "Libération" que les plaintes pour "provocation à la violence et à la haine antisémite" et "injures publiques à caractère antisémite" qui le visait ont finalement été classées sans suite. Ces plaintes découlent d'une blague faite lors de sa chronique sur France Inter qui a heurté une partie de la communauté juive, peu de temps après le début de la crise israélo-palestinienne de 2023.

À lire aussi
"Fiers d'être Europe 1 !" : Sophie Davant, Pascal Praud, Laurence Ferrari et d'autres salariés défendent la ligne éditoriale de la station, attaquée dans une tribune
Radio
"Fiers d'être Europe 1 !" : Sophie Davant, Pascal Praud, Laurence Ferrari et...
"Vous êtes des fous" : Les adieux émouvants d'Houssem Loussaïef pour sa dernière dans "L'After libre antenne" sur RMC
Radio
"Vous êtes des fous" : Les adieux émouvants d'Houssem Loussaïef pour sa dernière...
"Il est temps pour moi de quitter ce magnifique média" : le journaliste Houssem Loussaïef officialise son départ de RMC
Radio
"Il est temps pour moi de quitter ce magnifique média" : le journaliste Houssem...
RTL : Malgré l'arrêt de sa quotidienne, Flavie Flament reste sur la station
Radio
RTL : Malgré l'arrêt de sa quotidienne, Flavie Flament reste sur la station

D'après le courrier de classement, que le quotidien a pu consulter, le parquet de Nanterre indique avoir "décidé, après étude des éléments du dossier, de classer sans suite la plainte qui le visait, les infractions dénoncées ne me semblant pas suffisamment caractérisées".

A lire aussi : France Inter : Guillaume Meurice annonce être "suspendu d'antenne" et "convoqué en vue d'une éventuelle sanction disciplinaire"

"M. Meurice écrivait seul ses chroniques"

Le courrier indique aussi que les supérieures hiérarchiques de l'humoriste, Charline Vanhoenacker et Sibyle Veil, sont également mises hors de cause. Selon le parquet de Nanterre, leur responsabilité ne peut "juridiquement être engagée". Il explique que "l'enquête ayant confirmé que l'émission était diffusée en direct, que M. Meurice écrivait seul ses chroniques et ne les communiquait pas pour validation préalable à quelque personne responsable à France Inter". Contacté par "Libération", l'humoriste explique que son avocat l'avait prévenu du verdict la semaine dernière. "Mais je viens juste de recevoir le document. La décision semble assez logique", confie Guillaume Meurice au journal.

Le début de la polémique

L'histoire a débuté le 29 octobre. Alors que Guillaume Meurice se lance dans son habituel chronique humoristique pour l'émission "Le grand dimanche soir", diffusée sur France Inter, il évoque l'idée d'un "déguisement Netanyahou" pour Halloween. Au micro de l'émission radio, il qualifie le chef d'État de "sorte de nazi mais sans prépuce". Une blague qui provoque l'hilarité au sein du studio, mais blesse une partie de communauté juive.

À la suite de ce discours, le chroniqueur reçoit un grand nombre d'insultes et de menaces sur les réseaux sociaux. En plus d'être visé par ces plaintes, Guillaume Meurice a été convoqué par Sibyle Veil, patronne de Radio France. Cette dernière a décidé de lui mettre un avertissement en raison de son refus de reconnaître une erreur d'appréciation dans un contexte de tensions autour du conflit israélo-palestinien. Un rappel à l'ordre qu'il souhaite contester devant la justice.

Guillaume Meurice
Guillaume Meurice
France Inter : Guillaume Meurice annonce avoir été "licencié" pour faute grave par la direction de Radio France
Mise à pied de Guillaume Meurice : Les syndicats demandent à Radio France de ne pas le licencier
Charline Vanhoenacker, Waly Dia, Alex Vizorek... : Des humoristes apportent leur soutien à Guillaume Meurice après l'annonce de sa suspension d'antenne
Voir toute l'actualité sur Guillaume Meurice
l'info en continu
Laurence Ferrari, Benjamin Castaldi, Nikos Aliagas... Pluie d'hommages après la mort de Nonce Paolini, ancien patron de TF1
Personnalités
Laurence Ferrari, Benjamin Castaldi, Nikos Aliagas... Pluie d'hommages après la...
"Rien que d'en parler, j'en ai encore des frissons" : Philippe Gougler raconte la scène qui l'a "marqué à vie" dans "Des trains pas comme les autres" sur France 5
Interview
"Rien que d'en parler, j'en ai encore des frissons" : Philippe Gougler raconte la...
Audiences access : le "20 Heures" de Karine Baste sur France 2 réduit l'écart avec celui de Julien Arnaud sur TF1
Audiences
Audiences access : le "20 Heures" de Karine Baste sur France 2 réduit l'écart avec...
Audiences : "La 7e compagnie" sur TF1, vainqueur dans un fauteuil, catastrophe pour "Des racines et des ailes" sur France 3
Audiences
Audiences : "La 7e compagnie" sur TF1, vainqueur dans un fauteuil, catastrophe...
Nonce Paolini, président de TF1 de 2008 à 2016, est mort à l'âge de 75 ans
Personnalités
Nonce Paolini, président de TF1 de 2008 à 2016, est mort à l'âge de 75 ans
"R.I.P" : Après son lancement réussi en prime time, la fiction avec Claudia Tagbo aura-t-elle une suite sur TF1 ?
TV
"R.I.P" : Après son lancement réussi en prime time, la fiction avec Claudia Tagbo...