Affaire Morandini : L'enquête pour "harcèlement sexuel" et "travail dissimulé" relancée

Partager l'article
Vous lisez:
Affaire Morandini : L'enquête pour "harcèlement sexuel" et "travail dissimulé" relancée
Jean-Marc Morandini
Jean-Marc Morandini © Abaca
Une première plainte avait été classée sans suite en janvier 2017. Trois victimes présumées avaient décidé de se constituer partie civile pour tenter de relancer la procédure.

Le bras de fer judiciaire se poursuit. Selon "Le Parisien", la juge d'instruction Céline Gaudillère vient d'être désignée pour instruire l'information judiciaire pour "harcèlement sexuel" et "travail dissimulé", dans laquelle Jean-Marc Morandini est mis en cause par trois plaignants âgés aujourd'hui de 21 à 27 ans. Dans le cadre de cette même affaire, cinq victimes présumées - des comédiens de la web-série "Les Faucons" - avaient vu leur plainte classée sans suite en janvier 2017 en raison d'infractions "insuffisamment caractérisées". Trois d'entre eux avaient cependant décidé de déposer une nouvelle plainte pour les mêmes motifs, avec cette fois constitution de partie civile.

À lire aussi
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"

Bientôt une confrontation entre Jean-Marc Morandini et les plaignants ?

S'il a fallu plus d'un an et demi entre le dépôt de cette nouvelle plainte et la désignation d'une juge d'instruction, c'est en raison, selon l'avocat des plaignants, Maître Thierry Vallat, des sommes exigées par la justice : 4.000 euros de consignation par partie civile, finalement réduite à 500 euros par individu. L'avocat espère à présent qu'une confrontation entre celui qui officie actuellement sur CNews et NRJ 12 et ses clients aura lieu, de même qu'il espère que l'enquête permettra de déterminer qui se cachait derrière la mystérieuse directrice de casting des "Faucons", une certaine Catherine Leclerc, qui échangeait des messages avec les comédiens amateurs pour les inviter à envoyer photos et vidéos dénudées.

L'affaire Morandini avait éclaté en juillet 2016 après une enquête de l'hebdomadaire "Les Inrocks", qui s'intéressait aux conditions dans lesquelles s'était déroulé un an auparavant le casting et le tournage de la web-série lancée par l'animateur. "Les Faucons" se proposait de suivre le quotidien "sans tabou" de fooballeurs amateurs, incarnés par de jeunes comédiens, sur le terrain, dans les vestiaires et dans leur vie privée.

L'animateur récuse toutes les accusations dont il fait l'objet et a eu l'occasion de le dire lors de sa seule prise de parole publique sur le sujet, une conférence de presse organisée dans la foulée de la publication de l'article des "Inrocks". "Je vais vous le dire clairement. Je n'ai jamais abusé personne. Je n'ai jamais forcé quiconque à avoir des relations sexuelles avec moi (...) Je n'ai jamais couché avec un mineur", avait-il notamment déclaré.

Une deuxième affaire toujours en cours

Par ailleurs, Jean-Marc Morandini est toujours visé par une deuxième enquête dans laquelle il est mis en cause pour "corruption de mineur aggravée", ce qui lui a valu une mise en examen ainsi qu'un placement sous contrôle judiciaire. Cette deuxième affaire concerne deux plaintes déposées à l'été 2016 : la première est liée à des échanges de SMS avec un jeune mineur à l'époque des faits, qui affirme que l'animateur lui a fait des propositions sexuelles. Le second plaignant affirme de son côté avoir été invité au domicile de Jean-Marc Morandini pour y passer un casting, seul, où l'animateur l'aurait fait poser nu pour une séance photos.

Jean-Marc Morandini
Jean-Marc Morandini
Jean-Marc Morandini jugé en correctionnelle pour "corruption de mineur de plus de 15 ans"
"Retrouvailles" : Jean-Marc Morandini lance son "Perdu de vue" ce soir sur NRJ 12
Castings dénudés : Jean-Marc Morandini renonce à poursuivre "Les Inrocks" en diffamation
"Un jour, un générique" : "Tout est possible"
Voir toute l'actualité sur Jean-Marc Morandini
Autour de Jean-Marc Morandini
Sur le même thème
l'info en continu
Arnaud Lagardère publie les comptes de sa holding personnelle
Business
Arnaud Lagardère publie les comptes de sa holding personnelle
Estelle Denis prise d'un fou rire dans "L'Equipe d'Estelle"
TV
Estelle Denis prise d'un fou rire dans "L'Equipe d'Estelle"
Valérie Trierweiler écartée de "Paris Match"
Presse
Valérie Trierweiler écartée de "Paris Match"
Box-office : "Les Blagues de Toto" plus fort que "Greenland", les entrées repartent à la hausse
Cinéma
Box-office : "Les Blagues de Toto" plus fort que "Greenland", les entrées...
Audiences access 20h : "Tout le sport" au plus bas, "La gaule d'Antoine"' en hausse, "En famille" et "PBLV" proches
Audiences
Audiences access 20h : "Tout le sport" au plus bas, "La gaule d'Antoine"' en...
Audiences access 19h : "Le 19/20" juste devant "DNA", "Chasseurs d'appart'" au million, "Silence, ça pousse" en forme
Audiences
Audiences access 19h : "Le 19/20" juste devant "DNA", "Chasseurs d'appart'" au...
Vidéos Puremedias