Attentats du 13 novembre 2015 : franceinfo présente ses excuses après une série de tweets inappropriés

Partager l'article
Vous lisez:
Attentats du 13 novembre 2015 : franceinfo présente ses excuses après une série de tweets inappropriés
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Bande-annonce du documentaire " Fluctuat Nec Mergitur" © Netflix
Le média voulait faire revivre en temps réel les attentats parisiens à ses abonnés sur Twitter.

Un sujet hautement sensible. Vendredi, la France commémorait les attentats survenus cinq ans plus tôt à Saint-Denis et à Paris dans la soirée du 13 novembre 2015 et qui ont coûté la vie à 130 personnes et fait 350 blessés, dont nombre d'entre eux resteront traumatisés à vie. Pour marquer ce triste anniversaire, franceinfo plus, le compte Twitter de la chaîne d'information et station de radio publique consacré au décryptage, a fait un choix décrié. Celui de faire revivre cette soirée en temps réel à ses abonnés en postant des tweets pour rappeler les faits majeurs. Exemple, avec un tweet dans lequel on pouvait lire : "21h16 : première explosion au Stade de France. Un mort".

À lire aussi
Twitch annonce des outils pour aider les streameurs à "gagner plus d'argent"
Internet
Twitch annonce des outils pour aider les streameurs à "gagner plus d'argent"
"Drag Race France" : Nicky Doll, Kiddy Smile et Daphné Bürki confirmés dans le jury de la saison 2
Internet
"Drag Race France" : Nicky Doll, Kiddy Smile et Daphné Bürki confirmés dans le...
"M&MS" se sépare de ses célèbres personnages jugés trop "woke" par Fox News
Internet
"M&MS" se sépare de ses célèbres personnages jugés trop "woke" par Fox News
Brut crée un nouveau format de vidéo entièrement réalisé grâce à l'intelligence artificielle
Internet
Brut crée un nouveau format de vidéo entièrement réalisé grâce à l'intelligence...

"Nous voulions commémorer ce soir les attentats du 13 novembre 2015"

Un choix éditorial pointé du doigt sur les réseaux sociaux par de nombreux utilisateurs qui ont jugé cette démarche malvenue. Ce qui a conduit franceinfo à supprimer ses tweets peu après et à présenter ses excuses. "Nous voulions commémorer ce soir les attentats du 13 novembre 2015 en rappelant les faits dans une série de tweets. Leur rédaction était inappropriée. Nous avons décidé de les supprimer. Nous présentons nos excuses à nos lecteurs", a-t-on pu lire dans un message posté à 21h53 vendredi soir.

Dans un registre plus consensuel, Bangumi, la société de production à l'origine de "Quotidien" sur TMC, a fait le choix de mettre en ligne dès jeudi soir sur Facebook l'émission spéciale du "Petit journal" de Canal+ qui avait été consacrée aux attentats le 16 novembre 2015 sur Canal+.

l'info en continu
TF1 : Pourquoi "Les touristes" avec Arthur ne sera finalement pas diffusé ce soir ?
TV
TF1 : Pourquoi "Les touristes" avec Arthur ne sera finalement pas diffusé ce soir ?
"Pékin Express" 2023 : Date de diffusion, binômes, nouvelles règles... Tout ce qu'il faut savoir sur la 17e saison
TV
"Pékin Express" 2023 : Date de diffusion, binômes, nouvelles règles... Tout ce...
Présidentielle 2022 : Eric Zemmour perd 200.000 euros de remboursement de frais de campagne à cause de CNews
Politique
Présidentielle 2022 : Eric Zemmour perd 200.000 euros de remboursement de frais de...
France 2 déprogramme en urgence sa soirée de mardi pour "raisons juridiques"
Déprogrammation
France 2 déprogramme en urgence sa soirée de mardi pour "raisons juridiques"
"Mask Singer" : Exit Chantal Ladesou et Vitaa, TF1 recrute deux nouvelles stars pour la saison 5
TV
"Mask Singer" : Exit Chantal Ladesou et Vitaa, TF1 recrute deux nouvelles stars...
"Les 12 coups de midi" : Un candidat trouve presque par hasard l'étoile mystérieuse et gagne plus de 90.000 euros
TV
"Les 12 coups de midi" : Un candidat trouve presque par hasard l'étoile...