Baiser sur le sein dans "Les 35h de Baba" : Le Conseil d'Etat confirme la mise en demeure de C8

Partager l'article
Vous lisez:
Baiser sur le sein dans "Les 35h de Baba" : Le Conseil d'Etat confirme la mise en demeure de C8
"Les 35 heures de Baba" sur D8 (Capture)
"Les 35 heures de Baba" sur D8 (Capture) © C8
La chaîne avait demandé à la plus haute juridiction administrative d'annuler la mise en demeure prononcée par le CSA dans ce dossier.

Requête rejetée pour C8. Alors que la chaîne du groupe Canal+ est engagée dans une stratégie de contestation systématique des décisions du CSA, elle vient aujourd'hui de se voir opposer par le Conseil d'Etat une fin de non-recevoir dans un de ses dossiers.

À lire aussi
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
Presse
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...

Le 2 février 2017, C8 avait ainsi décidé d'attaquer devant la plus haute juridiction administrative une décision du CSA en date du 23 novembre 2016. Cette dernière infligeait une mise en demeure à la chaîne après la diffusion d'une séquence dans laquelle Jean-Michel Maire embrassait le sein d'une jeune femme sans son consentement dans l'émission "Les 35 heures de Baba". Le CSA avait à l'époque estimé que cette séquence véhiculait des préjugés sexistes et présentait une image dégradante de la femme et qu'en la diffusant C8 avait manqué à ses obligations.

Maîtriser "en permanence" son antenne

Dans une décision publiée aujourd'hui, le Conseil d'Etat a finalement donné raison à l'institution présidée par Olivier Schrameck, rejetant l'ensemble des moyens soulevés par C8. La plus haute juridiction administrative a notamment rappelé dans ses considérants que les chaînes sont "tenu(e)s de maîtriser en permanence leur antenne". Et d'ajouter : "Le caractère humoristique du programme n'était pas de nature à justifier une séquence qui ne pouvait que banaliser un comportement consistant à embrasser une femme contre sa volonté manifeste".

De nombreuses procédures engagées par C8 contre le CSA sont encore à l'instruction au Conseil d'Etat. La chaîne du groupe piloté par Vincent Bolloré a notamment déposé des recours contre les sanctions infligées par le CSA et l'ayant touché au portefeuille, notamment la privation de publicité imposée à "Touche pas à mon poste" pendant trois semaines en fin de saison dernière.

Sur le même thème
l'info en continu
Thierry Ardisson invité spécial de puremedias.com demain
Interview
Thierry Ardisson invité spécial de puremedias.com demain
Free revendique près de 500.000 abonnés à son service autour de la Ligue 1
Sport
Free revendique près de 500.000 abonnés à son service autour de la Ligue 1
"Il faut renégocier ce contrat" : La Liga défend Mediapro dans son conflit avec la LFP
TV
"Il faut renégocier ce contrat" : La Liga défend Mediapro dans son conflit avec la...
Netflix : La future comédie de Dany Boon sur le confinement sortira directement sur la plateforme
SVOD
Netflix : La future comédie de Dany Boon sur le confinement sortira directement...
"Demain nous appartient" : TF1 diffuse exceptionnellement deux épisodes aujourd'hui
Séries
"Demain nous appartient" : TF1 diffuse exceptionnellement deux épisodes aujourd'hui
"Alice Nevers" : TF1 dégaine la saison 17 ce soir
Programme TV
"Alice Nevers" : TF1 dégaine la saison 17 ce soir
Vidéos Puremedias