Dominique Besnehard sur Caroline De Haas : "Je n'ai pas envie de m'excuser"

Partager l'article
Vous lisez:
Dominique Besnehard sur Caroline De Haas : "Je n'ai pas envie de m'excuser"
Dominique Besnehard dans "C à vous" © France 5
Le producteur de cinéma était invité de "C à vous" hier soir sur France 5.

L'agent des stars s'explique. Hier soir, dans "C à vous" sur France 5, Dominique Besnehard est revenu sur ses propos polémiques tenus vendredi dernier lors d'une interview avec Jean-Pierre Elkabbach sur CNews. "Quand je vois certaines journalistes qui disent 'Un homme sur trois est un prédateur'. Caroline De Haas, moi, j'ai envie de la gifler", avait-il lâché au matin de la 43e cérémonie de César. Le lendemain, le CSA avait été saisi et la militante féministe avait fait savoir son intention de porter plainte.

À lire aussi
France Télévisions : Patrick Montel privé des championnats du monde d'athlétisme
Sport
France Télévisions : Patrick Montel privé des championnats du monde d'athlétisme
Mort d'Ariane Carletti ("Club Dorothée") : Sa fille Eleonore Sarrazin s'en prend au "Parisien"
TV
Mort d'Ariane Carletti ("Club Dorothée") : Sa fille Eleonore Sarrazin s'en prend...
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la retransmission du handball féminin
Sport
"Cessons de dire n'importe quoi" : beIN Sports recadre Marlène Schiappa sur la...

"C'est peut-être cette personne qui m'agace"

"Elle veut faire parler d'elle quand elle va déposer une plainte", a lancé Dominique Besnehard, tandis que Anne-Elisabeth Lemoine a précisé : "Elle a porté plainte pour incitation à la haine en raison du sexe sur une personne vulnérable, c'est passible de cinq ans d'emprisonnement et de 45.000 euros d'amende". Le producteur de cinéma a répondu : "Vous voulez que je vous dise tous les gens qui m'ont soutenu ? Vous voulez voir sur Facebook ? Dans la rue, les gens me disent 'Vous avez dit tout haut ce que les gens pensent tout bas'."

La présentatrice de "C à vous" a alors glissé : "Vous donnez le sentiment de cautionner le fait qu'on puisse avoir ce genre de propos ou ce genre de comportement à l'égard d'une femme, si vous dites 'J'ai dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas'." Dominique Besnehard a répondu par l'affirmative, tout en précisant "que ce n'était pas par rapport à la violence" : "C'est peut-être cette personne qui m'agace. Quand je dis que j'ai envie de lui donner une claque, ça ne veut pas dire que je vais lui en donner une."

"Je voudrais qu'elle s'excuse aussi"

"Ce n'était pas bien que ce soit ce jour-là (avant la cérémonie des César, ndlr). Je suis d'accord. Et ces mots-là.... Ca ne me ressemble pas. Puis, j'étais tellement en face de Jean-Pierre Elkabbach que je connais...", a poursuivi l'invité, avant d'être coupé par Anne-Elisabeth Lemoine : "Qui ne vous a pas contredit pour le coup... Mais est-ce qu'on est d'accord que les violences faites aux femmes peuvent commencer par les mots employés ?". Dominique Besnehard a confié être d'accord avec la présentatrice, répétant qu'il a "peut-être un problème avec Caroline De Haas", mais "pas avec les femmes."

"Est-ce que vous pourriez vous excuser auprès de Caroline De Haas ?", a ensuite demandé Anne-Elisabeth Lemoine, avant que le comédien rétorque : "Je n'ai pas envie de m'excuser, parce que moi, je voudrais qu'elle s'excuse quand elle dit qu'un homme sur trois est un prédateur. Voilà, je voudrais qu'elle s'excuse aussi. Elle réfute ? Mais moi aussi, je peux dire, comme ça, que c'est une parole de trop !" puremedias.com vous propose de visionner la séquence.

Dominique Besnehard
Dominique Besnehard
"Dix pour cent" : Dominique Besnehard ouvre finalement la porte à une saison 5 !
"J'ai envie de la gifler" : CNews mise en garde par le CSA après les propos de Dominique Besnehard
Propos de Dominique Besnehard sur CNews : Caroline de Haas veut porter plainte, le CSA saisi
Voir toute l'actualité sur Dominique Besnehard
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Hyakina

Je ne vois même pas pourquoi on s'insurge de tel ou tel commentaire de telle ou telle personne, femme ou homme. Le mec il viole, il doit être condamné, c'est la base de la parité, point barre. Que l'on constate des chiffres, c'est un fait, mais c'est l'action des pouvoirs publiques qui permettra réellement de créer une parité.



NorbertGabriel

?? Voir comment est né le mouvement féministe aux USA au 19 ème siècle.. Je n"ai pas la référence précise parce que j'ai lu une palanquée de bouquins sur les Etats Unis au 19 ème siècle, ça a bien commencé comme ça, avec les abolitionnistes..



Backpacker

Oui enfin, il ne s'excuse pas... mais regrette! Pour l'avoir vu hier en direct, il a clairement dit qu'il regrettait ses propos, sentant le vent du boulet... ou plutôt du procès (!), mais refusait de s'excuser pour autant.



EiffelNord

Pas compris pourquoi il avait accepté l'invitation télé s'il ne voulait pas s'excuser (au moins sur la forme), il a cherché surtout à nous convaincre qu'il avait beaucoup de soutien de personnalités et de quidam.

Il lui suffisait de s'excuser d'abord sur la forme et de dire qu'il conteste et est très dérangé voire se sent agressé par le bout de phrase "1 homme sur 3 agresse une/des femmes".

La plupart des propos qu'il a tenu sont maladroits, le tout faisait très égocentrique et déséquilibré face à problème global et important des maltraitances faites aux femmes (des inégalités, discriminations et agressions verbales ou physiques...).

Concernant sa première intervention, l'un des problèmes les plus graves et le fait qu'Elkabach n'a pas modéré les propos de Besnehard, qu'il a rigolé et acquiescé. Il n'a pas maîtrisé son antenne... son émission étant normalement une émission sérieuse sur une chaîne sérieuse/chaîne d'info.

Autre problème concernant Besnehard qui selon lui à travaillé avec toutes les femmes du cinéma dont toutes les réalisatrices (mytho ?)... et qu'il n'a jamais au grand jamais où le moindre retour direct ou indirect d'une injustice, d'une agression ou d'une sollicitation sexuelle faite sur une femme de cinéma... gros gros doute (suffit de discuter dans différentes entreprises et avec différentes femmes pour savoir que, rumeurs ou faits avérés, cela se produit assez régulièrement).



Baudouin alias Poenszs

Oui, enfin, certains prennent leur rôle un peu plus à coeur que d'autres hein. Suis mon regard...

https://uploads.disquscdn.c...



La Sardine

Ha non, l'envie n'est pas encore punie par la loi que je sache et encore heureux. J'ai déjà eu envie de faire des choses infiniment plus atroces...



La Sardine

Dans un film, j'aurai trouvé la réplique absolument géniale.



La Sardine

C'est une bonne question (et drôle) mais je pense que chacun de nous sommes des ambassadeurs plus ou moins modérés de le bien-pensance.



La Sardine

Assez d'accord mais la question de la responsabilité est engagée lorsqu'on passe à la télé ou à la radio. On est Charlie, on est pour la liberté d'expression mais aussi pour la responsabilité, c'est un paradoxe, c'est un équilibre, c'est un tout et c'est une nécessité très délicate à mettre en oeuvre.



La Sardine

Mouais... Il pourrait présenter ses excuses pour la "gifle", c'est le minimum. Pour le fond Caro De Haas est à la masse complet avec cet itw. Elle n'a par ailleurs pas vraiment réfuté ses propos comme le dit AEL, elle les a rectifié que très légèrement.

Quand on mène un combat collectif, aussi noble soit il, il ne faut jamais idéaliser les ennemies de cette cause, c'est la meilleure façon de se décrédibiliser et de jouer contre son camp.



bobbyewing

A-t-il été mentionné que madame de Haas n'est donc pas fortiche en maths ?

"Si une femme sur trois est victime de violences, un homme sur trois est donc violent/prédateur".

On savait que la bêtise s'était mise à penser, voilà qu'elle se met à calculer.
Sans appel non?



pupuce

Teu teu teu....
concomitance ou simultanéité peut-être ..... mais sur 20 à 30 ans.



Geo

"Non pas parce que je t'aime bien, p'tit con, je vais t'apprendre la politesse."

Leçon de Jean-Louis Fournier.



Sonny & Will Forever

Oui



avatar

ai pris le tgv avec ma fille ado la semaine derniere, dans la rame il y avait 18 mecs, selon les stat de caroline de haas, 6 etaient donc de dangereux harceleurs predateurs , me suis retenu d'aller aux toilettes durant 4 heures pour rester avec ma fille , super dangereux les tgv maintenant ;))



inyourface

Il n'y a pas à s'excuser, l'expression "j'ai envie de lui coller une baffe" s'applique aussi bien aux femmes qu'aux hommes.L'autre demeurée (houla attention, sexiiiisme) essaye encore une fois de faire son beurre sur le buzz, pas étonnant.



arlouf

C'est justement assez honteux et effrayant pour ne pas avoir besoin de ses mensonges.



NorbertGabriel

La précision est utile, mais quand même une sur sept ...



arlouf

Son propos, qui a été enregistré, est le suivant : "S'il y a une femme sur deux qui est victime de violences sexuelles en France, j'en sais rien, c'est peut-être... pas un sur deux parce qu'il y a peut-être des mecs qui violent plusieurs meufs, mais c'est au moins un sur trois." Bon, déjà on se demande sur quelle base elle se permet d'affirmer ce genre de chose sur les hommes uniquement à partir du chiffre des violences sexuelles sur les femmes. En l'état on est dans la conjecture infondée la plus pure. Mais le problème est que son chiffre d'une femme sur 2 victime de violences sexuelles dans sa vie en France est absolument mensonger. Et pas qu'un peu. Le chiffre réel est de 14,5% d'après l'enquête Virage de l'Ined sortie en 2016. Donc un peu moins d'une femme sur 7. Elle a plus que triplé le chiffre réel pour garnir son argumentaire. Non seulement elle interprète des chiffres à la volée de manière complètement fantaisiste, mais en plus elle ment sur les chiffres initiaux. Je ne comprends pas qu'on ait laissé une femme si malhonnête et inculte à propos de la statistique prendre une telle place dans le débat. Qu'elle mente dans son business pour refourguer les formations de sa boîte, ça la regarde, mais qu'elle ne prétende pas faire de l'information des populations.



Dito1

Venir sur un plateau pour annoncer qu’il ne s’excusera pas .. ça montre deux choses : sa suffisance et ses bras longs pour atteindre une tribune publique ;

emission de plus en plus facultative ...



Edmond Thierry

c'est du délire ..Le féminisme totalitaire et vengeur prend le dessus..Entre les pétitions contre les mal pensants et censure tout azimut ...Un mot ou une phrase mal interprétée et tirée de son contexte seront instrumentalisés par les asso et les harpies qui n'en demandent pas tant.....L'envie est amalgamée avec l'acte Tout est bon , pour traquer le male et le pousser dans ses retranchements......le male devient un prédateur en puissance....Et est toujours suspect de domination et d'abus de pouvoir même s'il prend fait et cause pour la lutte des femmes...Jusqu ou va t on aller...J'entendais dans un débat , une militante féministe qui suggerait 3 ans de prison ferme pour un baiser volée..et schiappia une amende de 90 euros pour un regard appuyé etc...Pourquoi pas des centres de rééducation pour male récalcitrant...Ca serait risible si ce n'était pas si pathetique



NorbertGabriel

.. de vous prier de m'excuser.. C'est mieux...



NorbertGabriel

Je crois que la formule exacte et complète est " Si une femme sur trois est victime de violences, un homme sur trois est donc violent/prédateur".. La question mérite quand même d'être posée, peut-être en d'autres termes, mais il faut rappeler qu'une femme est tuée tous les 3 jours par un conjoint violent... Et c'est un homme tué tous les 20 jours.. La parité est en marche...



Hyakina

Et la formule accusatrice qu'un homme sur 3 est un prédateur, ce n'est particulièrement déplacé?
Lorsque je suis avec mon père et mon frère, ça veut dire qu'elle accuse un de nous trois comme prédateur?
On a le droit d'être misandre et pas misogyne? Pour moi , on a pas le droit d'être ni l'un ni l'autre, et penser aussi de temps en temps à remettre l'Eglise au milieu du village, car avec toutes les affaires actuelles, on a l'impression que tous les hommes sont des pédophiles / violeurs/ harceleur et que les femmes sont dans le monde des bisounours...



Baudouin alias Poenszs

Tonton Ambassadeur Number One. Entendez par là : mec chiantissime jusqu'à la moelle.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Colombine" : Corinne Masiero en bonne soeur punk ce soir sur TF1
Programme TV
"Colombine" : Corinne Masiero en bonne soeur punk ce soir sur TF1
Camille Lacourt bientôt animateur sur NRJ 12
TV
Camille Lacourt bientôt animateur sur NRJ 12
"The Bay" : France 2 lance son nouveau "Broadchurch" ce soir
Programme TV
"The Bay" : France 2 lance son nouveau "Broadchurch" ce soir
Affaire Balkany : Eric Dupond-Moretti dénonce un "acharnement journalistique"
TV
Affaire Balkany : Eric Dupond-Moretti dénonce un "acharnement journalistique"
Festival de la fiction de La Rochelle : 48 heures avec les équipes de TF1
TV
Festival de la fiction de La Rochelle : 48 heures avec les équipes de TF1
Monaco/Marseille : Un bug interrompt le match sur Canal+, les téléspectateurs ratent un but marseillais
Sport
Monaco/Marseille : Un bug interrompt le match sur Canal+, les téléspectateurs...
Vidéos Puremedias