Estelle Denis ("The Best") : "J'aime l'idée de valoriser le travail des artistes"

Partager l'article
Vous lisez:
Estelle Denis ("The Best") : "J'aime l'idée de valoriser le travail des artistes"
Estelle Denis est en interview sur puremedias.com
Estelle Denis est en interview sur puremedias.com © DR, TF1 / CHRISTOPHE CHARZAT
A l'occasion de l'arrivée de "The Best, le meilleur artiste" demain sur TF1, Estelle Denis se confie à puremedias.com sur ce nouveau programme ainsi que ses projets.

Après "Samedi soir on chante..." et "Splash ! Le grand plongeon", Estelle Denis arrive demain à la tête de "The Best, le meilleur artiste", le nouveau talent show de TF1, produit par Shine France ("The Voice, la plus belle voix", "Masterchef", "Baby Boom"). A cette occasion, puremedias.com a pu s'entretenir avec l'animatrice au sujet de cette nouvelle émission, de ses projets sur TF1 et notamment du retard pris dans le tournage de "The Audience".

À lire aussi
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences
Audiences : Journée noire hier pour TF1
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck Dubosc
TV
Audiences : "Fort Boyard" devancé par "Roches noires", TF1 au plus bas avec Franck...
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"

Propos recueillis par Kevin Boucher.

"J'ai un gros côté Las Vegas en moi"

puremedias.com : On vous retrouve à la tête d'un nouveau divertissement sur TF1, après "Samedi soir on chante..." et "Splash !". On n'avait pas l'habitude de vous voir dans des émissions de ce genre sur M6 !

Estelle Denis : J'adore ça. C'est pour ça que je suis venue sur TF1, pour faire des choses nouvelles. Et pour le coup, je n'avais jamais goûté à ce style d'émission. J'avais l'habitude de faire des émissions que j'adorais, avec des chroniqueurs, autour d'une table, sans public. Là, tout d'un coup, vous arrivez, il y a 500 à 1.000 personnes devant vous, il y a une immense scène et il faut maîtriser à la fois le public, l'espace, un jury... C'est super agréable parce que vous êtes porté par le public. C'est un show ! Je prends énormément de plaisir à faire ça. J'ai l'impression d'avoir progressé, d'avoir appris des choses en arrivant sur TF1. J'ai appris une facette de ce métier que je ne connaissais pas avant.

Vous êtes bon public face aux numéros de "The Best" ?

Je suis très cliente de ce qui est numéro de cirque, de magie... J'ai quand même un gros côté Las Vegas en moi. Après, "The Best", c'est les meilleurs du monde qui se produisent à quelques mètres de vous, c'est juste magique. On se disait beaucoup avec Lara Fabian et Alessandra Martines que ça réveillait le petit enfant qui est en nous. J'ai amené mes enfants sur les tournages, ils étaient émerveillés. C'est un vrai programme familial.

"J'avais très envie d'animer 'The Best'"

Ca ne vous a pas fait peur de vous retrouver à la tête d'une grosse machine comme "The Best" ?

Je ne me pose jamais cette question. Ou j'ai envie, ou je n'ai pas envie. Il n'y a pas de crainte. Là, j'avais très envie. Il n'y a pas d'appréhension, juste l'envie de bien faire, l'envie d'être à ma place et de retranscrire au mieux l'ambiance qu'il y a dans le chapiteau, sur les numéros, l'émerveillement que peuvent avoir les membres du jury ou le public... Faire comprendre au public que ce sont les meilleurs numéros du monde, ça, c'est important pour moi. Ce n'est pas une crainte mais l'envie d'être le mieux possible et de retranscrire le mieux possible ce qu'il se passe.

Vous n'êtes pas un peu frustrée de ne pas faire de direct sur une telle émission ?

Il n'y a pas de frustration parce qu'on ne peut pas. C'est le temps d'installation. On a notamment installé une espèce de sphère remplie d'eau. On a mis au moins 20-25 minutes donc ce n'est pas jouable. Il faudrait à la limite deux plateaux et le jury et moi, on se dépêcherait d'y aller... C'est impossible. Ou alors il faudrait faire des choses moins belles mais ce serait dommage.

"On voulait improviser avec le jury"

Vous êtes aussi spectatrice de l'émission. Il n'y a pas une petite angoisse d'un raté sur un numéro ?

Je n'ai pas d'angoisse pendant les numéros, même si parfois on a l'impression que c'est hyper dangereux parce qu'ils sont à 6 mètres du sol et qu'il n'y a pas de filet ni de protection. Mais après, ils sont tellement pros, ils maîtrisent tellement leur art... J'ai de l'appréhension sur le moment mais après, moi, mon appréhension, c'est de ne pas me laisser prendre par l'émotion. Et moi qui suis très expressive, ce n'est pas toujours facile ! (Rires)

Ce n'est pas trop difficile de gérer un jury comme celui de "The Best" ?

En fait, non, parce qu'ils sont hyper simples. Ils sont hyper faciles. On a essayé de déjeuner et de dîner ensemble avant. On s'est vus juste à la veille de l'émission et ça a tout de suite collé. On s'est dit qu'on voulait improviser. Ils ne savent jamais avec qui je commence. Je ne leur dis pas avant. Ils ne savent pas les questions que je vais leur poser, ils ne savent pas si je vais leur dire de venir exécuter un numéro sur scène... Ils ne savent rien. C'est ce que j'aime, qu'il y ait un peu d'improvisation. Je les regarde beaucoup pendant les numéros pour savoir avec qui je vais commencer. C'est évident que si je vois à la fin d'un numéro Arturo qui est debout, je vais aller le voir lui. Si je vois Alessandra ou Lara avec une petite larme dans les yeux, je vais aller les voir elles. S'il y a un numéro d'acrobatie, je vais aller voir Sébastien parce que c'était sa discipline. Mais après, ça peut changer au dernier moment.

"Le jury est hyper important"

Parfois, vous n'avez pas envie de prendre position sur des numéros ?

Non, parce que ce n'est pas mon rôle. Je ne suis pas pro, déjà. Ce n'est pas mon milieu. J'ai mon jugement personnel comme le public mais après, je ne peux pas juger du niveau d'untel ou untel. Je peux dire que ça m'a émue, que ça m'a touchée, que ça m'a émerveillée, que j'ai trouvé ça incroyable... Mais juger du degré de difficulté d'un numéro, à part dire "Ca, je n'avais jamais vu", "Ca, je ne pensais même pas que c'était possible"... Ce sont eux les pros. Moi, je suis là pour essayer de recueillir leur point de vue, faire un peu le tri de tout ça et les titiller quand j'ai envie.

Et vous n'avez pas eu envie de participer lors de certains passages ?

On ne me l'a pas proposé, j'attends ! (Rires) J'adorerais. J'ai des talons, si je suis en robe, ce n'est pas possible... C'est pour ça que je me mets en pantalon. Je propose !

"J'aime l'idée de valoriser le travail des artistes"

En France, il n'y a pas beaucoup d'émissions qui montrent autant de disciplines, hormis "Le plus grand cabaret du monde" sur France 2 et "La France a un incroyable talent" sur M6. Vous êtes cliente de ces programmes ?

Oui mais après, ce sont des émissions très complémentaires. Ce sont des émissions très différentes. Je suis cliente de tout ce qui est numéros extraordinaires. Après, "The Best", ce sont les meilleurs artistes du monde. Il n'y a pas un numéro où vous allez vous dire "bof". C'est impossible. Il y a des sensibilités différentes, c'est vrai. Mais c'est là que le jeu est extrêmement fort car il remet en perspective. Parfois, on n'est pas trop fan et il y a des choses qui nous paraissent moins impressionnantes que ça mais le jury remet en perspective. C'est pour ça que le jury est hyper important dans cette émission.

Dans "The Best", le jury n'est pas là pour critiquer négativement les candidats. C'est ce qui vous a plu aussi ?

Oui. Honnêtement, ce sont des mecs qui s'entraînent des heures par jour, ce sont les meilleurs dans leur catégorie, il ne manquerait plus qu'on leur dise "C'est bof" ! J'aime bien cette idée de valoriser le travail des artistes et tous les efforts qu'ils font. Venant du monde du sport, c'est quelque chose qui me touche.

"J'étais déçue de l'échec du 'Samedi soir on chante France Gall'"

Vous avez déjà discuté avec TF1 de votre rentrée ?

Non (Rires). Je ne suis pas très discussions. Là, il y a "The Best", il va y avoir la deuxième saison de "Splash ! Le grand plongeon", il va y avoir la diffusion de "Samedi soir on chante Piaf"... On verra.

D'ailleurs, le "Samedi soir on chante France Gall" n'avait pas connu un grand succès. Vous n'étiez pas déçue ?

Je suis toujours déçue quand ça marche moins bien. J'étais déçue parce que j'ai aimé cette émission et que j'adore la bande d'artistes. Il y a une ambiance géniale. C'est top. J'aurais aimé qu'on fasse plus. En face, il y avait la finale du top 14. On n'aura pas la finale du top 14 à chaque fois.

"Les critiques de France Gall ? Chacun pense ce qu'il veut"

Il y a aussi eu la petite critique de France Gall, qui a déclaré dans Le Parisien : "Les producteurs ne doivent pas beaucoup m'estimer pour faire un show aussi 'cheap'. C'était raté. Là aussi, ils l'ont fait sans mon avis. Il y a un vrai cynisme ambiant."

Oh... Elle fait ce qu'elle veut. Il n'y a pas de souci. Pour moi, chacun pense ce qu'il veut.

Vous êtes attentive aux critiques ? Certains ont notamment parlé de "Splash" comme "l'émission du vide."

J'ai lu ça mais je ne vois pas en quoi c'est "vide". Le plongeon, c'est une discipline olympique. Personne n'est forcé à regarder. C'est un divertissement familial, c'est un concours où il n'y avait pas de prise de tête. C'est un amusement. On le voyait.

"Les tournages de 'The Audience' n'ont pas encore commencé"

Pour la saison 2, vous êtes prête à plonger ?

J'avais dit que je le ferais mais il faut que j'ai de l'entraînement avant. Il faut qu'on me prévienne bien avant, au moins un mois à l'avance, que je m'entraîne. Et puis moi, je suis sportive donc si je m'entraîne, c'est pour essayer de faire le mieux. Pas 10 mètres, j'aurais trop peur. Mais j'ai dit que je le ferai.

Et "The Audience", vous en êtes où ?

Ce n'est pas commencé, en fait. Ca prend du temps. Au départ, il fallait trouver une place pour l'animatrice parce que c'est un format qui n'a pas d'animateur à l'étranger. Et ce sont cinquante personnes qui vivent pendant une semaine chez une personne donc ça pose d'énormes problèmes logistiques. C'est super long. Tout est compliqué parce qu'il y a cinquante personnes. On ne tournera pas au moins avant la rentrée, ça c'est sûr.

Sur le même thème
l'info en continu
"Une saison au zoo" : La saison 12 démarre le 31 août sur France 4
Programme TV
"Une saison au zoo" : La saison 12 démarre le 31 août sur France 4
Qui sont les acteurs les mieux payés en 2020 ?
Cinéma
Qui sont les acteurs les mieux payés en 2020 ?
"Le Prince de Bel-Air" : Un remake produit par Will Smith en préparation
Séries
"Le Prince de Bel-Air" : Un remake produit par Will Smith en préparation
"La garçonne" : La série événement avec Laura Smet arrive le 31 août sur France 2
Programme TV
"La garçonne" : La série événement avec Laura Smet arrive le 31 août sur France...
"Alex Hugo" de retour le 2 septembre sur France 2
Programme TV
"Alex Hugo" de retour le 2 septembre sur France 2
Audiences access 20h : Julien Arnaud domine Julien Benedetto, Florence Trainar en hausse
Audiences
Audiences access 20h : Julien Arnaud domine Julien Benedetto, Florence Trainar en...
Vidéos Puremedias