Fiction : Delphine Ernotte dévoile son plan pour France Télévisions

Partager l'article
Vous lisez:
Fiction : Delphine Ernotte dévoile son plan pour France Télévisions
Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions
Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions © PAVIOT Tristan / FTV
La présidente de France Télévisions détaille à puremedias.com les ambitions de son "plan création" lancé cette année.

Delphine Ernotte affiche ses ambitions pour la fiction. Dans le cadre du contrat d'objectifs et de moyens passé en décembre avec l'Etat, la présidente de France Télévisions s'est engagée à augmenter de 20 millions d'euros par an jusqu'en 2020 l'enveloppe budgétaire dédiée à la création. Soit 420 millions d'euros, avec un financement pour deux tiers par des économies de structure et pour près d'un tiers par la dotation publique supplémentaire votée par le Parlement cette année.

À lire aussi
"S'ils ne viennent pas, je pète tout !" : Eric Brunet furieux après un énorme problème technique sur RMC
Radio
"S'ils ne viennent pas, je pète tout !" : Eric Brunet furieux après un énorme...
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique, "MacGyver" faible sur M6
Audiences
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique,...
Thierry Ardisson quitte C8
TV
Thierry Ardisson quitte C8

Un feuilleton quotidien sur France 2 dès 2018

Première priorité de ce "plan création" détaillé à puremedias.com : produire plus pour rayonner plus. "Si nous voulons exporter, exister dans le monde, il faut du volume", explique Delphine Ernotte, estimant que "la France est à la traîne en matière de création audiovisuelle". Quand l'Hexagone, toutes chaînes françaises confondues, produit 650 heures de fiction chaque année, ses concurrents européens comme l'Allemagne en alignent près de 2.000.

Rapidement, France 2 et France 3 vont donc mettre en chantier davantage de séries. De nouvelles cases "fiction", en prime time et en deuxième partie de soirée, vont ainsi être lancées. Si le détail de la nouvelle programmation ne sera annoncé qu'à la fin du mois au FIPA de Biarritz, Delphine Ernotte fait savoir d'ores-et-déjà qu'elle compte lancer un feuilleton quotidien sur France 2 dès 2018, en plus de "Plus belle la vie". Autre projet, une offre de comédie le week-end sur l'une de ses antennes. "L'idée est d'avoir une vraie diversité dans les formes narratives, dans les sujets et les époques traités", assure la présidente de France Télévisions.

Delphine Ernotte veut s'appuyer sur ce plus grand volume de production pour rayonner davantage. Elle place ainsi son plan sous le sceau du "patriotisme culturel", voulant faire exister à l'international "le point de vue français, et la manière française de raconter des histoires". Dans ce domaine comme dans d'autres, elle annonce la signature dès 2017 d'une co-production internationale d'origine française. Netflix ne semble pas faire partie des partenaires envisagés. "La vocation de France Télévisions n'est pas de nourrir Netflix", tranche la présidente à propos du géant américain.

France Télévisions lancera son Netflix à l'automne

L'objectif de ce plan est aussi de mieux exposer les oeuvres de son groupe, en facilitant la consommation légale des séries après leur diffusion à la télévision pour lutter contre le streaming sauvage. Dès le 2 mai 2017, France Télévisions dévoilera ainsi une nouvelle plateforme vidéo unique et simplifiée permettant d'accéder à ses services de télévision de rattrapage (Pluzz) et de vidéo à la demande (Pluzz VAD)*.

Sur le modèle de CanalPlay et de Netflix, France Télévisions veut aussi lancer dès l'automne 2017 une offre de vidéo par abonnement (SVOD). France Télévisions discute actuellement avec des grands producteurs français (Banijay, Newen, Lagardère Studio...) pour ouvrir son catalogue à d'autres oeuvres que celles diffusées sur ses antennes. Seul critère de sélection : que les fictions sélectionnées soient françaises. Delphine Ernotte précise par ailleurs que cette plateforme de SVOD devra être "autosuffisante financièrement".

"On ne s'interdit rien"

Dernier axe du plan création de France Télévisions, investir davantage dans des formats conçus pour le web, plus précisément pour le mobile. Alors que Vivendi mise déjà sur ces formats courts avec Studio+, Delphine Ernotte annonce qu'une part du budget de création des antennes de France Télévisions sera consacrée à cet investissement d'avenir. Ces fictions auront notamment vocation à être diffusées sur les plateformes web de France Télévisions mais pas seulement. La présidente de France Télévisions n'exclut pas que certaines d'entre elles puissent se retrouver sur les antennes des chaînes de France Télévisions. Dans ce domaine comme dans d'autres, Delphine Ernotte ne "s'interdit rien".

* Paiement à la vidéo consommée
** Accès à un catalogue d'oeuvres en échange du paiement d'un abonnement

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Plouf

Tu veux une photo de ma chatte ou mes seins ? Un homme pourrait pas s'offusquer du sexisme ? Tu devrais voir le discours de Michelle Obama pendant le Pussy Gate, ça te ferait pas de mal.



Backpacker

Venant d'un dingue...



Backpacker

Les stagiaires de la rédac' testent leurs connaissances en orthographe que voulez-vous...



Backpacker

Prouvez-le!!! C'est fou ce qu'il y a comme fausses femmes (ou plutôt des hommes qui tentent de faire croire qu'ils sont des femmes...) qui écrivent des commentaires sur Pure Médias!



Backpacker

Les "couilles" sont la partie la plus fragile de l'anatomie masculine... ne l'oubliez pas!!!



Backpacker

Après SA chaîne info, elle veut SON feuilleton quotidien et SA plateforme vidéo. Puissent ses courageux objectifs être couronnés de succès.



Plouf

C'est mon propos en fait, elle prendrait pas le tiers de ces critiques si c'était un homme (je suis une femme et solidaire)



django

Il n'y a qu'a voir la progression de la courbe d'audience ! ll n'y a pas de la place en France pour 4 chaînes d'infos en continu sur la TNT.
Oui et alors ? LCI et BFM sont aussi très présentes sur le net.... On en reparle dans quelques mois ;)



dark-vador

Elle est réputé plus coriace que Pfimlin ... Et je vous laisse avec votre comparaison machiste .... Arrêtez de jouer les spécialistes alors que vous n'y connaissez rien et que vous ne savez pas ce que c'est que de diriger FT qui n'est pas un taf facile, vous seriez patron vous feriez 1000 fois pire !



dark-vador

Qui ne marchera jamais ? Comment le savez vous ? vous êtes un spécialiste ? pffff Justement si France info se démarque et qu'elle est très présente sur le net elle un espace !



Plouf

Tu penses que les gens s'abonnent pour 50€/an chez nous ou presque 100$ aux US pour top Gear ou pour la livraison rapide ? En France, on a un souci pour les dernières saisons de Mozart in the Jungle et Transparent qui sont en deal chez OCS mais à part ça,le catalogue est conséquent, quand j'avais Netflix, je ne regardais que des trucs sur les store étrangers avec un vpn car le store FR était vide, hors prods originales moins House of Cards pendant un moment. Comme le changements de pays a été compliqué, plus d'intérêt me concernant,même si j'aime bien les téléfilms Disney, Amazon a un meilleur contenu me concernant, même si ce n'est pas ma source première de contenu.



Michael

Officiellement c est le CSA officieusement ca se passe toujours a l Elysee....comme dans le bon vieux temps....SI le Csa avait du poids ca se saurait...Itele....entre autres.....Ils n ont aucun pouvoir de decision...Juste des planques tres bien remuneree...



Greengan

Plutôt audacieux et intéressant.. On verra comment ça va évoluer. J'ai un peu de mal à saisir toute l'acidité envers elle sur ces commentaires mais bon.



django

Non ça c'est certain ^^
Amazon a récupérer énormément d’abonnés grâce à "The Grand Tour" composée de l'ancienne équipe de Top Gear UK. Après je ne connais pas le catalogue mais je pense qu'ils ne sont pas encore au niveau de Netflix en France. De toute façon, pour pouvoir s'insérer les services de SVAD vont devoir miser en grande partie sur des productions originales et des contenus exclusifs.



django

Le but était de créer de l'emploi en faisant appel à des productions externes mais ils ont fini par ce rendre compte que d'un côté ils se tiraient une balle dans le pied... Aux Etats-Unis ou en Angleterre, les chaînes de TV produisent à 100% leurs programmes et ça n'a pas l'air de poser trop de problèmes. Il y a aussi un quota de production dans le privée. Je n'ai pas les chiffres mais les grands groupes ne sont pas autorisés à produire par eux mêmes ou une de leurs filiales plus de x d'heures de programmes/an. Ce qui a d'ailleurs posé longtemps problème à M6 qui n'avait pas les moyens de faire produire des fictions "haut de gamme" via des sociétés externes. Les règles dans l'audiovisuel français sont très mal faîtes de toute façon.



Starlight

Traiter une femme de folle est une insulte, surtout venant d'un type qui n'en est pas à son coup d'essai en matière de remarques misogynes. Mais passons.
Plus généralement, je ne comprends pas comment sur un sujet comme celui là qui traite d'un projet de développement (et non d'économies pour une fois), on en vienne à tomber à bras raccourcis sur la présidente. La fiction est un marqueur fort du service public (aussi bien pour France 2 que pour France 3). Voir ce secteur bénéficier d'investissements encore plus conséquents devrait tous nous satisfaire ;)



Starlight

Jusqu'à l'année dernière, France Télévisions ne pouvait produire en interne qu'à hauteur de 5 % de ses investissements dans la fiction. Autrement dit, 95 % des investissements filait vers la production indépendante. En dépit de quelques faibles retours sur recettes de-ci de-là, il était Impossible dans ces conditions de développer des recettes commerciales.
Après l'accord avec les producteurs à la suite de l'affaire Newen, France Télé peut maintenant monter à 25 %. C'est déjà beaucoup mieux.



Plouf

Ça démontre un peu les goûts de chiotte pour qui n'aurait pas eu la chance de jeter un oeil à la TV italienne, c'est retour dans les années 90.



Plouf

Elle ne permettra pas plus à France TV d'offrir une offre intéressante.

J'ai un abonnement premium sur Amazon et donc Amazon Prime, y a de bons films qui ont quelques années, mais ricains, faudrait que je regarde la prog fr mais ça m'a pas marquée



django

France TV est généralement co-producteur des fictions sur son antenne donc ils récupèrent des recettes. Après, il est vrai qu'elles sont minimes et que les 3/4 reviennent au producteur éxécutif...



django

C'est vrai que la chronologie des médias actuelle ne permet pas à Netflix de s'insérer comme il le souhaiterait en France...



django

Oui c'est vrai qu'elle est énormément rediffusée. Je regarde la RAI de temps en temps étant bilingue et c'est vrai que je tombe souvent sur Julie Lescaut ou Les Cordier ^^



django

Oui ils ont d'ailleurs relancé cette série avec succès réalisant des scores exceptionnels en Italie et à l'international. Mais ils sont partis en vrille sur la fin en changeant tout ( chaîne, format, style) , ce qui a de nouveau mis terme à la série.



FPth

La plèbe déserte les bancs pour le moment ! Et la folie versus la raison n'a jamais été une insulte ;)



Plouf

Le pays qui a récupéré Rex :o



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Droits télés : Canal+ et RMC Sport diffuseront les trois prochaines saisons de la Premier League
Sport
Droits télés : Canal+ et RMC Sport diffuseront les trois prochaines saisons de la...
"Jeux d'influence" : Arte lance sa nouvelle série française avec Laurent Stocker et Alix Poisson le 23 juin
Programme TV
"Jeux d'influence" : Arte lance sa nouvelle série française avec Laurent Stocker...
"Non ! Non ! Non !" : Quand Ruth Elkrief n'arrive pas à faire taire Yannick Jadot
TV
"Non ! Non ! Non !" : Quand Ruth Elkrief n'arrive pas à faire taire Yannick Jadot
Emmanuel Macron en interview sur Youtube à 18h15
Politique
Emmanuel Macron en interview sur Youtube à 18h15
M6 : Frédéric de Vincelles évincé de la direction des programmes, Guillaume Charles lui succède
TV
M6 : Frédéric de Vincelles évincé de la direction des programmes, Guillaume...
Christopher Baldelli quitte RTL, Régis Ravanas (TF1) le remplace
Radio
Christopher Baldelli quitte RTL, Régis Ravanas (TF1) le remplace
Vidéos Puremedias