France Télévisions : Delphine Ernotte veut lancer un "Google de la création française"

Partager l'article
Vous lisez:
France Télévisions : Delphine Ernotte veut lancer un "Google de la création française"
Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions.
Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions. © FTV
La nouvelle patronne de France Télévisions entend lancer une plateforme pour concurrencer Netflix.

Après avoir évoqué le sujet hier lors de son audition à l'Assemblée Nationale, Delphine Ernotte détaille ce matin son projet de plateforme numérique. Avec le lancement de la chaîne d'information en continu, c'est l'autre chantier de son mandat.

À lire aussi
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à vous"
TV
"Vous êtes fatigant !" : Thomas Piketty exaspéré par Patrick Cohen dans "C à...
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
TV
France Télévisions : "C'est pas sorcier" revient dans une nouvelle version
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex
TV
Grève : Une journaliste de CNews embrassée de force durant un duplex

Dans une longue interview au Figaro, la nouvelle patronne de France Télévisions confirme son souhait de lancer "très rapidement" une "sorte de Google de la création française, doté d'un moteur de recherche apte à thématiser et recommander les contenus", explique la dirigeante qui veut rassembler des fictions mais aussi des documentaires et des programmes jeunesse. "Tous les producteurs pourront y faire vivre leurs catalogues. France Télévisions qui finance 50% de la création audiovisuelle, soit 400 millions d'euros, et l'INA qui dispose de sa plateforme de SVOD devront être les moteurs de cette initiative", ajoute-t-elle en précisant que le site sera aussi ouvert aux oeuvres financées par les chaînes privées.

"Exception culturelle"

En proposant aux Français "un accès illimité et permanent à la création française, sur un modèle mixte payant et gratuit", Delphine Ernotte entend concurrencer les géants américains comme Netflix, YouTube ou Amazon. "La mise en place d'une telle plateforme est nécessaire car on ne peut pas laisser les acteurs américains contrôler ce marché sous peine de mettre à mal l'exception culturelle", ajoute-t-elle en se fixant comme objectif de faire progresser "très rapidement" un marché vidéo qui pèse aujourd'hui seulement 250 millions d'euros par an.

La dirigeante rappelle par ailleurs qu'elle entend faire des économies tant sur les frais structurels que sur les programmes. "En 2016, nous allons maintenir notre plan d'économies initial, en engageant des mesures d'optimisation du coût de la grille et en renégociant les tarifs avec les producteurs et tous les autres fournisseurs", indique-t-elle.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Football : Kader Boudaoud quitte les commentaires à France Télévisions, Fabien Lévêque de retour
Sport
Football : Kader Boudaoud quitte les commentaires à France Télévisions, Fabien...
Le Cas Pucine ("La France a un incroyable talent") : "Avoir une chronique dans 'Quotidien', ce serait mon rêve absolu !"
Interview
Le Cas Pucine ("La France a un incroyable talent") : "Avoir une chronique dans...
Christophe Beaugrand de retour en quotidienne sur LCI
TV
Christophe Beaugrand de retour en quotidienne sur LCI
Discours polémique sur LCI : Eric Zemmour convoqué par la justice en janvier
TV
Discours polémique sur LCI : Eric Zemmour convoqué par la justice en janvier
"Olympia Awards" : C8 lance sa nouvelle cérémonie ce soir
TV
"Olympia Awards" : C8 lance sa nouvelle cérémonie ce soir
Audiences : Quel bilan pour la saison 14 de "La France a un incroyable talent" sur M6 ?
Audiences
Audiences : Quel bilan pour la saison 14 de "La France a un incroyable talent" sur...
Vidéos Puremedias