Grève des tweets chez les journalistes des "Echos"

Partager l'article
Vous lisez:
Grève des tweets chez les journalistes des "Echos"
"Les Echos"
"Les Echos"
Cette action intervient après la publication d'un tweet publicitaire déguisé sur le compte officiel des "Echos".

Grève des tweets aujourd'hui aux "Echos". Si le compte Twitter officiel du journal fonctionnera normalement, les journalistes ont décidé de ne pas publier de messages sur le réseau social avec leurs comptes personnels pendant 24 heures. La raison : la publication le 4 mars d'un tweet publicitaire sur le compte officiel des "Echos". "À l'occasion de la naissance de la marque #DS Automobiles, @LesEchos entrechoquent le passé et le présent !", écrivait le journal sur Twitter comme s'il s'agissait d'un article traditionnel. Le message, également posté sur la page Facebook du journal, a depuis été supprimé.

À lire aussi
Nathalie Levy quitte BFMTV
Exclusivité
Nathalie Levy quitte BFMTV
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant hommage
Radio
RMC : Chloé Cambreling fait ses adieux, Jean-Jacques Bourdin lui rend un vibrant...
Mort de Jean-Pierre Mocky : Les chaînes bousculent leurs programmes (MAJ)
Programme TV
Mort de Jean-Pierre Mocky : Les chaînes bousculent leurs programmes (MAJ)

Dans un communiqué, la Société des journalistes (SDJ) du quotidien économique a dénoncé "des pratiques inadmissibles" témoignant d'"un mélange des genres de plus en plus courant entre publicités et articles de journalistes sur le site". Et la SDJ de dénoncer des contenus publicitaires réalisés en externe et présentés à chaque fois comme du contenu journalistique grâce à des maquettes "très proches" un vocabulaire "journalistique type interview" et une "association du logo Les Echos" notamment. Cet incident intervient alors que la SDJ "vient de passer six mois à négocier avec la direction du groupe pour mettre fin à ce mélange des genres", précise le communiqué.

Un appel à toute la profession à s'emparer du sujet

"On ne peut pas tout charter ni suivre en permanence les nouveaux formats publicitaires qui sont mis en ligne. Dès qu'on parvient à boucher un trou, autre chose surgit", a commenté Leila de Comarmond, présidente de la Société des journalistes des "Echos", interrogée par Le Monde. "La crise économique de la presse ne justifie pas qu'on affaiblisse notre crédibilité", a-t-elle estimé, invitant toute la profession à s'emparer "collectivement du sujet".

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
The Doctor

"Grève des tweets"

C'est le Grand Soir.



comments powered by Disqus
l'info en continu
"The Morning Show" : Apple dévoile la première bande-annonce de sa série avec Jennifer Aniston
Séries
"The Morning Show" : Apple dévoile la première bande-annonce de sa série avec...
"L'amour est dans le pré" revient ce soir sur M6 avec un "Que sont-ils devenus ?"
Programme TV
"L'amour est dans le pré" revient ce soir sur M6 avec un "Que sont-ils devenus ?"
"Un jour, un générique" : "Morning Live"
TV
"Un jour, un générique" : "Morning Live"
"Noces d'or" : Alice Taglioni héroïne d'une comédie le 13 septembre sur Arte
TV
"Noces d'or" : Alice Taglioni héroïne d'une comédie le 13 septembre sur Arte
"La meilleure boulangerie de France" : La saison 7 démarre aujourd'hui sur M6
Programme TV
"La meilleure boulangerie de France" : La saison 7 démarre aujourd'hui sur M6
"La Provence" présente ses excuses après avoir flouté le visage d'un élu du RN
Presse
"La Provence" présente ses excuses après avoir flouté le visage d'un élu du RN
Vidéos Puremedias