Anaïs (Dilemme) : "Me raser les cheveux ? C'est mon plus beau souvenir !"

Partager l'article
Vous lisez:
Anaïs (Dilemme) : "Me raser les cheveux ? C'est mon plus beau souvenir !"
Anaïs, candidate à "Dilemme" sur W9 (2010)
2 photos
Lancer le diaporama
Entretien avec la candidate de "Dilemme" éliminée jeudi soir. Anaïs évoque son parcours dans le jeu, sa relation volontairement platonique avec Jérémy, la stratégie du G5, et ses plus beaux dilemmes.

Anaïs, candidate à
Fraîchement débarquée de Dilemme, Anaïs revient pour Ozap sur son parcours, ses dilemmes et sa relation amoureuse avec Jérémy. Si la candidate a commencé fort l'aventure, en se rasant le crâne dès le premier soir, elle a été un peu mise à l'écart par la suite. Rencontre avec une jeune femme dynamique et réaliste.

Ozap : Comment te sens-tu depuis ton élimination ?
Anaïs : Très bien merci. J'aurais voulu aller en finale, mais j'ai eu un dilemme... J'ai eu peur de ne pas avoir de carte et donc j'ai préféré me sacrifier pour mon équipe. Puisqu'on a un deal en commun. Même si ça ne fait qu'un mois qu'on se connaît, il y a une confiance qui est énorme dans le groupe. Je sais que si je suis toujours là, c'est grâce à eux, tout comme eux savent que s'ils sont toujours là, c'est grâce à l'équipe. Mon objectif est donc vraiment de faire monter l'équipe et de ne pas prendre de choix sentimental ou personnel. C'était un coup de poker. Je me suis rendu compte par la suite que j'aurais pu rester, vu que c'était une carte à 5..000 euros. Donc finalement ça n'a pas changé la donne. Mais bon, ce qui est fait est fait. Je ne regrette pas mon choix.

« Je suis un peu passée aux oubliettes »



Tu ne regrettes pas d'avoir quitté Jérémy ?
Il ne reste plus qu'une semaine. Il faut relativiser. Je pense que c'est encore surmontable !!

Pourquoi penses-tu que Jérémy avait plus de chance que toi de gagner ?
Simplement parce que j'ai eu un gros dilemme au début de l'émission, me raser le crâne, et après je suis un peu passée aux oubliettes et je n'ai pas été trop mise en avant. Après, je me suis dit que Jérémy me représentait dont c'était plus facile pour moi de me sacrifier que de sacrifier quelqu'un d'autre. Je préférais partir que de lui dire de partir. Lui voulait le faire à papier, caillou, ciseau. Mais ma moitié est restée là-bas. Si je n'avais pas été en couple, j'aurais peut-être eu une attitude différente. Mais le fait qu'il soit là, c'est comme si je n'étais pas partie totalement.

Est-ce que tu penses que tu as été mise en retrait par la production ? Que tu étais moins visible ?

À lire aussi
Xavier Gandon : "Le groupe TF1 signe sa meilleure saison sur la cible commerciale depuis 2007"
Interview
Xavier Gandon : "Le groupe TF1 signe sa meilleure saison sur la cible commerciale...
Manu Payet (Virgin) : "Je ne pouvais pas partir après une seule saison"
Interview
Manu Payet (Virgin) : "Je ne pouvais pas partir après une seule saison"
Stéphane Bern et Laurence Boccolini (Eurovision) : "On ne va pas bitcher, on n'est pas là pour ça !"
Interview
Stéphane Bern et Laurence Boccolini (Eurovision) : "On ne va pas bitcher, on n'est...
Stéphane Gendarme (M6) : "Il est temps de dire qu'il y a trois JT du midi et trois JT du soir"
Interview
Stéphane Gendarme (M6) : "Il est temps de dire qu'il y a trois JT du midi et trois...


Non. Je pense qu'ils n'ont peut-être pas trouvé de dilemme qui puisse me faire flancher. Après je suis restée moi même. Je ne voulais pas sur-jouer et faire des choses pour me faire voir. Ce n'était pas mon but. J'attendais... Je ne pouvais qu'attendre d'avoir des dilemmes pour me mettre en avant. Mais je ne suis pas quelqu'un qui se montre ou qui s'exhibe. Je ne suis pas comme ça.

« Les dilemmes proposés, je les aurais tous faits »



Justement, qu'as tu pensé de tes dilemmes ?
Très rigolos, comme celui du t-shirt avec Jérémy. C'était quand même 24h en siamois, donc ce n'est pas super facile mais rigolo. Les cheveux, c'est le plus beau souvenir que j'ai. Je ne l'aurais jamais fait à l'extérieur. C'est difficile, parce que c'est une part de ma féminité, mes cheveux c'est important pour moi. Mais maintenant je suis contente de l'avoir fait.

Tu as eu de la chance que ça t'aille plutôt bien !
Oui c'est ce qu'on m'a dit. Je me suis rassurée. Mais je me dis que les gens ne m'ont pas vue avant, donc du coup c'est difficile à comparer.

Est ce qu'il y a des dilemmes que tu aurais refusés ?
Aucun. De tous les dilemmes proposés, je les aurais tous fait.

Justement, est-ce que ce n'est pas un échec de la production ? Que les dilemmes soient trop "soft" ?
A la base, quand j'ai vu que c'était des dilemmes très bateau je n'ai pas compris. Je me suis dit, « comment ça se fait », je ne m'attendais pas à ça. Mais après il y a le CSA... Donc la production ne peut pas prendre tous les risques par rapport à ça. On n'avait pas toutes les cartes en mains. Parce que l'objectif au début du jeu était que ça soit beaucoup plus trash. J'aurais voulu que ça continue.

Le côté "trash" ne te gênait pas du tout ?
Moi j'aime le risque, je suis très joueuse. C'est ça qui met un peu de piment aussi. Je n'aime pas ce qui est platonique, l'ennui... Mais je conçois que la production ne pouvait pas prendre ce risque-là. Et on n'était pas au courant à l'intérieur que le CSA avait censuré certaines images. C'est vrai qu'on n'est pas dans du Jackass.

« Je n'ai pas vu ma part du gâteau, j'ai vraiment vu l'équipe »



Finalement, tu as de la chance, tu pars une semaine avant les autres mais tu es quand même assurée d'avoir ta part du gâteau...
Non. Et je n'ai pas vu ma part du gâteau, j'ai vraiment vu l'équipe. C'était vraiment orange ou violet, là. Et pour moi c'était vraiment important que les oranges restent. Rien n'est acquis encore, comme JC est toujours là. Il regroupe tous les violets donc pour moi rien n'est fait encore.

Est ce que ce n'était pas de l'anti-jeu, le fait de créer le G5 pour être assuré d'aller en finale et de gagner de l'argent ?
Non parce que cette alliance s'est faite naturellement. Et ils pouvaient très bien la faire eux aussi. Je pense qu'on a été les seuls à vraiment jouer et à s'amuser dans le cube. On a vécu ça comme notre dernière colonie de vacances. Il n'y avait aucune stratégie, ça s'est fait naturellement.

Qui souhaites-tu voir gagner ?
Jérémy bien sûr. Pour moi il faut que ce soit un orange qui gagne.

Et selon toi, qui va gagner ?
Jérémy ou Kevin.

« C'était quand même difficile de se "suicider" »



Anaïs et Jérémy dans

Quel a été le moment le plus difficile dans le cube ?
Le dernier dilemme, je pense. Même si je le prends bien, c'était quand même difficile de se « suicider ». Ca a été le plus difficile. Et la désignation de Lucie-Ange aussi.

Est ce que tu as des projets par la suite avec Jérémy ?
Avec Jérémy on est pareil, on ne se fait pas de promesses. Des le début on s'est dit, « on essaye », mais on verra bien. On a procédé petit à petit. Après c'est sûr qu'on va faire notre maximum pour continuer vu qu'on s'entend super bien. Donc pourquoi arrêter ? Après il y a le problème de la distance, Marseille / Paris. Et les relations à distance, moi je n'y crois pas. Mais on va tout faire pour se rejoindre et essayer de continuer.

Tu as quand même conscience qu'aucun couple de télé-réalité ne dure ?
Je pense que dans chaque couple, télé-réalité ou pas télé-réalité, on n'est jamais sûr que ça fonctionne. Mais oui j'y crois, donc c'est un bon dilemme. Affaire à suivre !

Tu n'as pas peur de l'image télé-réalité par la suite ?
Non, parce que j'ai été ce que je suis et j'assumais ce que j'ai fait. D'où la raison justement, pourquoi pas de sexe avec Jérémy. Je voulais une relation platonique. Simplement parce que je me respecte et je ne veux pas faire de choses qui sont contraires à moi-même. Et ce n'est pas le lieu approprié pour ça. On a fait un petit bout de chemin avec Jérémy et je ne voulais pas aller plus loin dans le cube. Je ne voulais rien regretter et je ne regrette rien.

« J'aime chanter... mais les gens qui m'écoutent n'aiment pas trop »



Comment as-tu été repérée pour participer à Dilemme ?
Ca été ma grande question justement. Pourquoi moi ? A la sortie du travail, je suis allée boire un verre en boite de nuit. Pas habillée, pas maquillée, pas coiffée, comme tout le monde, une personne banale. Et une jeune femme est venue me voir. Elle m'a dit, « ça te dirait de faire une télé-réalité ? ». Donc pour moi c'était « non, pas du tout, je ne suis pas dans cet esprit-là ». Et elle m'a dit, c'est le jeu "cap ou pas cap". Et là ça m'a plus intéressée. Après elle m'a dit 300..000 euros à gagner et ça m'intéressait encore plus (Rires). Et donc j'aime prendre les risques et le principe des dilemmes, de voir mes limites.

Qu'est ce que tu vas faire avec l'argent que tu vas gagner ?
Pour l'instant je n'ai rien gagné. Si le G5 gagne, ça sera pour des voyages. Après je pense que la somme ne sera pas énorme comme on est 5. Je pense que je n'aurai pas assez pour économiser pour mon restaurant donc ça sera plus tard.

Quels sont tes projets ?
Je vais rentrer à Marseille voir ma famille. Je remonterai jeudi pour accueillir les finalistes. Et pour la suite je vais voir les opportunités de travail qui s'offrent à moi. Si je peux venir à Paris, je le ferai. Je voudrais travailler dans l'évènementiel et la communication.

Pas de musique comme la plupart des candidates de télé-réalité ?
Malheureusement je n'ai pas de talent !

Il y en a beaucoup que ça n'a pas arrêté !
J'aime chanter, mais les gens qui m'écoutent n'aiment pas trop. Donc on va éviter. La danse c'est pareil, je n'ai pas trop de talent.

Tu serais prête à faire une autre télé-réalité ?
Oui, Pekin Express. A la base je voulais m'inscrire à celle-là volontairement. Alors que pour Dilemme on m'a castée. Maintenant c'est trop tard, mais c'est le style d'aventure qui m'excite, comme Koh-Lanta. J''aime le risque et le danger !

l'info en continu
Yann Moix : "Je suis en préparation de 'Podium 2'"
Cinéma
Yann Moix : "Je suis en préparation de 'Podium 2'"
Europe 1 : Fin de la grève, un "rassemblement public" envisagé
Radio
Europe 1 : Fin de la grève, un "rassemblement public" envisagé
"Kaamelott" : Première bande-annonce pour le film d'Alexandre Astier
Presse
"Kaamelott" : Première bande-annonce pour le film d'Alexandre Astier
Titre polémique sur Europe 1 et CNews : "Libération" justifie son choix éditorial
Presse
Titre polémique sur Europe 1 et CNews : "Libération" justifie son choix éditorial
Jack Lang sur le rapprochement entre CNews et Europe 1 : "La concentration est un danger pour la liberté"
TV
Jack Lang sur le rapprochement entre CNews et Europe 1 : "La concentration est un...
Jérôme Fenoglio réélu directeur du "Monde"
Presse
Jérôme Fenoglio réélu directeur du "Monde"