Interview aux "Echos" réécrite : Matignon veut relire pour "éviter d'éventuels contresens"

Partager l'article
Vous lisez:
Interview aux "Echos" réécrite : Matignon veut relire pour "éviter d'éventuels contresens"
Edouard Philippe
Edouard Philippe © Abaca
Selon l'entourage du Premier ministre, les ministres "profitent de la relecture pour reformuler, simplifier ou enrichir".

Les services d'Edouard Philippe se défendent. Hier soir, Matignon a réagi auprès de l'AFP au sujet de l'incident autour d'une interview aux "Echos" trop amendée de la ministre des Transports, Elisabeth Borne. Révélé par le site de "Marianne" lundi, le journal économique avait refusé de publier cet entretien, réalisé à la mi-mars, qui évoquait les réformes concernant la SNCF. "La volonté de contrôle sur cette ministre 'technique' peut être vexatoire. Une interview, pourtant prudente, de cette dernière a été tellement réécrite par les services du Premier ministre" que le journal a refusé de la publier le 13 mars, a expliqué "Marianne".

À lire aussi
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique, "MacGyver" faible sur M6
Audiences
Audiences : L'Eurovision très large leader, "The Voice" à son plus bas historique,...
Thierry Ardisson quitte C8
TV
Thierry Ardisson quitte C8
Eurovision 2019 : Bilal Hassani contraint d'annuler toutes ses interviews
Eurovision
Eurovision 2019 : Bilal Hassani contraint d'annuler toutes ses interviews

"Les ministres concernés profitent de la relecture pour reformuler, simplifier ou enrichir"

"Le principe des relectures des interviews est une convention qui ne date pas d'aujourd'hui et qui permet d'éviter d'éventuels contresens dans la retranscription des entretiens", a indiqué l'entourage du Premier ministre à l'AFP. Selon eux, la relecture et la correction des interviews "s'expliquent largement par la spécificité française de résumer les entretiens sous la forme de questions-réponses, alors que les médias anglo-saxons insèrent des citations sans les modifier dans le corps des articles". Matignon a ajouté : "Souvent, les ministres concernés eux-mêmes profitent de la relecture pour reformuler, simplifier ou enrichir. C'est ce qui s'est passé avec l'interview de la ministre des Transports."

Dans son article de lundi, l'hebdomadaire "Marianne" en a profité pour évoquer sa politique interne en la matière, assumant de faire relire les interviews aux politiques, tout en refusant "d'intégrer leurs éventuelles corrections dès lors que celles-ci semblent injustifiées et/ou trop nombreuses", a écrit le directeur de la rédaction, Renaud Dély. Par ailleurs, le quotidien régional "La Voix du Nord" a fait un choix plus radical en annonçant la fin de la relecture des entretiens par les hommes et les femmes politiques. "La relecture est devenue un exercice de réécriture pour la plupart", déplorait ainsi le rédacteur en chef, Patrick Jankielewicz. Depuis, Edouard Philippe a accordé une interview effectivement non relue au journal régional du Nord.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
NorbertGabriel

Quand le roi parle, les esclaves exécutent?



tikeum75

Je pense que l'invisible Philippe devrait donner des articles clés en main concernant l'action du gouvernement aux médias. Comme de toutes façons, on entend aucun des membres de ce gouvernement mis à part lui, et encore quand on le voit on se demande qui c'est, ah si c'est le mec qui suce... Avec ce qui va lui arriver sur le coin de la tronche dans quelques semaines, l'executif va sombrer, car l'autre tête va être mise a mal très prochainement également et on va se rendre compte que les Français ont élu une baudruche colérique qui va gicler dans les airs après s'être évaporée.

Quant à la ministre des transports dont personne ne connait le nom, la bonne claque, a-t-elle pensé à quitter son poste un seul instant après cet affront ?



S--e- P--e- En Marche J-2

Les ministres ne sont pas là pour décider.



Sheka

Aller stop la langue de bois, la réécriture des interviews, c'est vieux comme le monde. Tout le monde connaît les raisons, les ministres ne décident de rien, tout simplement.



S--e- P--e- En Marche J-2

Ce n'est pas par rapport aux choses désagréables qui pourraient êtres écrites. C'est par rapport aux incompréhensions qui pourraient déclencher des mécontentements qui n'ont pas lieu d'être, vu qu'à la base ils auraient mal compris.



Sheka

Le plus simple, ça serait même carrément d'interdire la presse, comme ça les méchants journalistes ne pourraient pas dire des choses désagréables sur Jupiter.



Box office story

Je ne sais pas pour qui vous travaillez mais heureusement dans ce pays le peuple a encore un cerveau pour connaitre qui le manipule. Et il serait sympathique, afin que je continue de vous lire que vous cessiez d'insulter les lecteurs.



S--e- P--e- En Marche J-2

Vous savez très bien que, dans ce pays, ça gueule pour rien. Même pour un double sens involontaire. Autant faire en sorte que ça n'arrive pas. Il vaut mieux qu'un journal rennonce à publier que de créer un conflit sur un malentendu ou un quiproquo.



A French

La France: 39e au classement des pays pour la liberté de la presse. Et après on va donner des leçons de démocratie à certains pays bien ciblés..



ElRom16

Déjà traiter les autres de "débiles", parce qu'ils ont un avis autre que le sien, c'est faire preuve de bien peu d'arguments pour étayer son propos, et donner raison à ceux qui ont un avis différent.



ElRom16

On réécrit toute une interview, et on se sent droit dans ses bottes et celle de la démocratie.



S--e- P--e- En Marche J-2

Vous êtes complètement débiles, vous qui comparez avec la Russie.



Box office story

Bienvenue en MACRURSS



Baudouin alias Poenszs

Matignon veut relire pour "éviter d'éventuels contresens" : Edouard flippe !



Steph3333

Elisabeth Borne est sortie du cercle éducatif sans rien, même pas un CAP coiffure en poche... Elle ne sait probablement pas aligner deux mots. (En fait, elle a fait polytechnique)

Quand je pense qu'on se fout de la gueule de Poutine en Russie... Bienvenue dans l'air Macron.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Christopher Baldelli quitte RTL, Régis Ravanas (TF1) le remplace
Radio
Christopher Baldelli quitte RTL, Régis Ravanas (TF1) le remplace
Coudray/Bouleau, Lapix/Delahousse, Marschall, Ferrari, Crespo-Mara... : Le dispositif des chaînes pour les Européennes
TV
Coudray/Bouleau, Lapix/Delahousse, Marschall, Ferrari, Crespo-Mara... : Le...
"La Fête de la musique 2019" : Garou et Laury Thilleman rempilent sur France 2
TV
"La Fête de la musique 2019" : Garou et Laury Thilleman rempilent sur France 2
Vanessa Le Moigne (#FemmesDeFoot) : "J'aimerais bien passer un cap maintenant"
Interview
Vanessa Le Moigne (#FemmesDeFoot) : "J'aimerais bien passer un cap maintenant"
"S'ils ne viennent pas, je pète tout !" : Eric Brunet furieux après un énorme problème technique sur RMC
Radio
"S'ils ne viennent pas, je pète tout !" : Eric Brunet furieux après un énorme...
Sibeth Ndiaye : "Il est normal qu'Ariane Chemin soit entendue par la DGSI"
Politique
Sibeth Ndiaye : "Il est normal qu'Ariane Chemin soit entendue par la DGSI"
Vidéos Puremedias