Le rachat de Direct 8 et Direct Star par Canal+ autorisé par l'Autorité de la Concurrence

Partager l'article
Vous lisez:
Le rachat de Direct 8 et Direct Star par Canal+ autorisé par l'Autorité de la Concurrence
Le rachat de Direct 8 et Direct Star a été autorisé l'Autorité de la Concurrence.
Le rachat de Direct 8 et Direct Star a été autorisé l'Autorité de la Concurrence. © DR
L'Autorité de la Concurrence autorise le rachat par Canal+ de Direct 8 et Direct Star à de nombreuses conditions.

La décision était très attendue par le groupe Canal+. Sans grande surprise, L'Autorité de la Concurrence vient de donner "sous conditions" son feu vert au rachat par la filiale de Vivendi des chaînes Direct 8 et Direct Star au groupe Bolloré. L'Autorité précise avoir avoir obtenu de Canal+ "un ensemble d'engagements substantiels, crédibles et vérifiables" précise le communiqué. Et ils sont nombreux.

À lire aussi
Vivendi veut lancer une OPA sur Lagardère
Business
Vivendi veut lancer une OPA sur Lagardère
Daniel Kretinsky prend 5% de TF1
Business
Daniel Kretinsky prend 5% de TF1
TV : Exportation record des programmes français en 2020
Business
TV : Exportation record des programmes français en 2020
Bernard Arnault sort de la holding d'Arnaud Lagardère
Business
Bernard Arnault sort de la holding d'Arnaud Lagardère

Conditions au rachat

Pour les films et séries américains récents et les films français inédits, Canal+ ne pourra pas user de sa position dominante sur les droits payants pour les proposer sur sa nouvelle chaîne gratuite Direct 8 quelques mois plus tard. "Les parties se sont donc engagées à ne signer 'd'output deals' cumulant l'achat de droits gratuits et payants de diffusion télévisuelle qu'avec un seul studio américain sur les six majors (Universal, Paramount, Warner, Sony, Fox, Disney)" note l'Autorité. De cette manière, l'Autorité protège TF1 et M6 qui pourront acquérir en deuxième fenêtre de diffusion des séries d'abord diffusées par Canal+, comme "Desperate Housewives". Pour les films français inédits aussi, Canal+ pourra acquérir les droits de diffusion payante et gratuite dans la limite de 20 oeuvres par an.

Négociations séparées

Pas question non plus pour Canal+ de profiter des synergies internes pour l'acquisition des programmes. En dehors des deux cas précédents, "les parties se sont engagées à négocier par le biais d'équipes spécifiques les droits de diffusion en clair des films français et américains et des séries américaines récents, de manière séparée et autonome des activités de télévision payante de Canal+" note l'Autorité. En clair, le groupe Canal+ devra créer une filiale pour son activité d'acquisition de droits et ne pourra pas proposer d'offres de couplage, entre le gratuit et le payant.

Autre contrainte imposée sur le marché des films de catalogue français. "Les parties se sont engagées à limiter les acquisitions réalisées par Direct 8 et Direct Star auprès de StudioCanal au niveau constaté avant l'opération, à limiter à six mois la durée des cessions de droits, ainsi qu'à ne pas accorder à ces chaînes des conditions préférentielles par rapport aux chaînes gratuites concurrentes" explique le communiqué. Les films co-produits par Canal+ resteront donc accessibles pour les autres chaînes, aux mêmes conditions. Par ailleurs, le groupe Canal+ s'est aussi engagé à céder, pour une diffusion en clair, les droits de diffusion acquis d'évènements sportifs majeurs. Direct 8 pourra participer à ces appels d'offres mais sera mise en concurrence avec les grandes chaines privées comme TF1 ou M6.

5 ans

Tous ces engagements sont pris pour une durée de 5 ans et l'Autorité nommera un mandataire indépendant chargé de surveiller leur bonne exécution. L'avis de l'Autorité rendu, le CSA doit désormais rendre sa décision, qui ne devrait pas être dévoilée avant le mois de septembre.

Le groupe Canal+ n'a pas attendu la décision des deux institutions pour commencer à travailler sur la nouvelle grille de Direct 8, qui accueillera dès la rentrée de nombreuses figures du PAF. Cyril Hanouna, anciennement sur France 4, rejoindra ainsi Direct 8 pour présenter son émission "Touche pas à mon poste". Après avoir quitté le JT de TF1, Laurence Ferrari animera quant à elle un magazine féminin tandis que Daphné Roulier prendra la tête du nouveau 20h de la chaîne.

Canal+
Canal+
"Validé" : Que vaut la saison 2 de la série sur le rap de Franck Gastambide sur Canal+ ?
"Validé" : La saison 2 de la série de Franck Gastambide arrive ce soir sur Canal+
Canal+ : Que reste-t-il du clair ?
"Kaboul, au coeur des talibans" : Canal+ diffuse un doc événement le mercredi 25 août
Voir toute l'actualité sur Canal+
Autour de Canal+
  • Le grand journal de Canal+
  • C8
  • CNews
  • Thierry Ardisson
  • Conseil supérieur de l'audiovisuel
  • Michel Denisot
  • Yann Barthès
  • Audrey Pulvar
  • Bruce Toussaint
  • Le petit journal
  • Nicolas Canteloup
  • Salut les Terriens !
  • beIN Sports
  • Maïtena Biraben
  • Antoine de Caunes
l'info en continu
"Une ambition intime" avec Karine Le Marchand revient le dimanche 7 novembre sur M6
Politique
"Une ambition intime" avec Karine Le Marchand revient le dimanche 7 novembre sur M6
Tous les programmes de la télé du 6 au 12 novembre 2021
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 6 au 12 novembre 2021
Temps de parole des politiques : Les rééquilibrages nocturnes continuent sur CNews et LCI
TV
Temps de parole des politiques : Les rééquilibrages nocturnes continuent sur CNews...
"La dernière partie" : L'unitaire avec Guy Marchand et Franck Dubosc arrive le lundi 8 novembre sur TF1
Programme TV
"La dernière partie" : L'unitaire avec Guy Marchand et Franck Dubosc arrive le...
Miss France "spectacle sexiste" : Une association féministe saisit les prud'hommes, Alexia Laroche-Joubert réplique
Justice
Miss France "spectacle sexiste" : Une association féministe saisit les...
"Ca vous intéresse moins que le buzz !" : Eric Dupond-Moretti et Léa Salamé s'accrochent sur France Inter
Radio
"Ca vous intéresse moins que le buzz !" : Eric Dupond-Moretti et Léa Salamé...