Malaise après un canular de Nicolas Bedos sur sa fausse relation avec Valérie Trierweiler

Partager l'article
Vous lisez:
Malaise après un canular de Nicolas Bedos sur sa fausse relation avec Valérie Trierweiler
2 photos
Lancer le diaporama
Hier, dans "Un soir à la Tour Eiffel" sur France 2, Nicolas Bedos a piégé les spectateurs et téléspectateurs d'Alessandra Sublet en annonçant la sortie d'un livre sur sa relation avec Valérie Trierweiler.

Nicolas Bedos a fait de la provocation son fond de commerce. Discret depuis plusieurs semaines, l'écrivain et comédien français a fait son retour sur la scène médiatique hier, en étant l'invité de "Un soir à la Tour Eiffel", la nouvelle émission d'Alessandra Sublet sur France 2. A cette occasion, l'animatrice a présenté le nouveau livre de Nicolas Bedos, "Les sentiments déchirés", publié aux éditions Flammarion, à en croire la couverture affichée sur les écrans et brandie à plusieurs reprises par Alessandra Sublet.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

"Je suis comme un funambule"

"Personne n'en avait parlé donc ça a été plus ou moins édité dans le plus grand secret, on peut dire ça comme ça. Vous êtes quand même conscient, Nicolas, que ce livre va faire grand bruit ?" a entamé l'animatrice, l'air très sérieux. "Oui oui. Je suis comme un funambule par rapport à ce qui s'apprête à arriver. Je suis en haut d'une montagne et je m'apprête à sauter avec vous ce soir" a alors répondu Nicolas Bedos. Immédiatement, Alessandra Sublet s'est lancée dans une lecture d'extraits, pendant de longues minutes, relatant la relation de l'invité avec la compagne d'une personnalité politique de premier plan.

Petit à petit, l'identité des personnes dont parle Nicolas Bedos dans ce livre se dessine. Dans le public, le visage de certains spectateurs change en faisant le lien. "Bon, on ne va pas tourner autour du pot parce que, quand on lit le livre, il est évident qu'à un moment donné, on se dit que cet homme politique, c'est François Hollande, et que la femme dont vous parlez, c'est Valérie Trierweiler" a révélé Alessandra Sublet après cette lecture. "Tout à fait. Mais ce n'est pas que ça" s'est défendu Nicolas Bedos, avant de justifier sa démarche, quelques semaines après le livre de Valérie Trierweiler.

"J'avais besoin de dire ce qui s'est vraiment passé"

"J'ai toujours fait ça. Je n'avais pas le choix. Quand son livre est sorti, il y a quelques semaines, j'ai été extrêmement surpris qu'elle se positionne en victime d'un homme qu'elle n'aimait plus. Et j'avais envie de terminer, de boucler la boucle de la vérité" a-t-il expliqué, souhaitant corriger "une omission qu('il) trouvait trop violente" de la part de l'ex-Première dame dans "Merci pour ce moment". "J'avais besoin, à un moment donné, de dire ce qui s'est vraiment passé, quel personnage c'était et que cette espèce de jalouse paroxystique reposait sur finalement très peu de choses sur le point de vue sentimental" a-t-il ajouté.

"Désolé" de blesser François Hollande, au coeur des "trois souffrances" citées par Nicolas Bedos, l'écrivain a immédiatement créé un malaise sur le plateau d'Alessandra Sublet mais aussi sur les réseaux sociaux. Anonymes comme personnalités publiques se sont indignés des révélations du fils de Guy Bedos, démenties dans la minute par Valérie Trierweiler, contactée par Le Parisien. Parmi les réactions, notamment, celles de Christine Boutin, Vincent Glad, Pierre Lescure ou encore Willy Rovelli.

"Une grosse connerie"

Alors même que France TV Info affirmait dans la soirée ne pas pouvoir confirmer ou infirmer cette supposée relation, Nicolas Bedos et Alessandra Sublet ont révélé la supercherie en fin d'émission. "On va peut-être expliquer aux gens que c'est juste une grosse connerie quoi !" s'est amusée l'animatrice dans une séquence diffusée une fois le plateau vide. "Je me suis permis de te soumettre ce texte d'une fausse interview ce soir, que tu as divinement interprété, parce que c'était ma façon à moi de répondre à la peopolisation de la politique que certains nous imposent. Et la société subit de plus en plus un espèce de mélange de totale bouillabaisse entre le privé, le public, le glauque, l'intime..." s'est-il justifié, assurant n'avoir jamais écrit ce livre ni avoir eu une relation avec Valérie Trierweiler, "pour une raison très profonde, c'est que ce n'est pas du tout mon genre physiquement". Un démenti qui n'a pas convaincu Christine Boutin...

Alessandra Sublet
Alessandra Sublet
"Qui veut gagner des millions" : Alessandra Sublet appelle comme joker son ex-mari... confiné avec elle !
Le confinement vu par... Alessandra Sublet
"Tony Parker Confidentiel" : Alessandra Sublet en immersion avec le basketteur ce soir sur TMC
L'année médias 2019 vue par... Alessandra Sublet
Voir toute l'actualité sur Alessandra Sublet
Autour de Alessandra Sublet
  • France Télévisions
  • France 5
  • Karine Le Marchand
  • Valérie Trierweiler
  • Alex Goude
  • Sandrine Corman
  • Véronique Mounier
  • Gilbert Rozon
Sur le même thème
l'info en continu
"La bataille du jury" : Une danseuse chute en coulisses, les pompiers interviennent
TV
"La bataille du jury" : Une danseuse chute en coulisses, les pompiers interviennent
Sport : Cinq gérants de sites piratant Canal+, beIN Sports et RMC Sport condamnés
Justice
Sport : Cinq gérants de sites piratant Canal+, beIN Sports et RMC Sport condamnés
"Les Copains d'abord" : M6 lance sa nouvelle comédie familiale le 30 juillet
Programme TV
"Les Copains d'abord" : M6 lance sa nouvelle comédie familiale le 30 juillet
"Clique" : L'émission de Mouloud Achour repasse en hebdo et mise sur Catherine Ceylac la saison prochaine
TV
"Clique" : L'émission de Mouloud Achour repasse en hebdo et mise sur Catherine...
"Je n'accepterai jamais" : Quand Eric Dupond-Moretti refusait catégoriquement le poste de ministre de la Justice
TV
"Je n'accepterai jamais" : Quand Eric Dupond-Moretti refusait catégoriquement le...
Audiences access 20h : Bouleau bon leader de l'info, "Jouons à la maison" et "Plus belle la vie" en forme
Audiences
Audiences access 20h : Bouleau bon leader de l'info, "Jouons à la maison" et "Plus...
Vidéos Puremedias