Motion de défiance : Delphine Ernotte tente de rassurer ses troupes dans une lettre

Partager l'article
Vous lisez:
Motion de défiance : Delphine Ernotte tente de rassurer ses troupes dans une lettre
Par Benjamin Meffre Journaliste
Passionné par les médias, l’économie et la politique, Benjamin est rédacteur en chef de puremedias.com dont il a intégré la rédaction en 2013.
Delphine Ernotte
Delphine Ernotte © PAVIOT Tristan / FTV
A la veille de la mise au vote d'une motion de défiance contre elle, la présidente de France Télévisions a envoyé hier un long courrier à ses équipes.

"Je prends au sérieux la mise au vote d'une motion de défiance". Telle est l'une des phrases marquantes d'une longue lettre de trois pages envoyée hier soir par Delphine Ernotte à ses salariés. Alors que les salariés de France Télévisions sont appelés aujourd'hui à voter ou non la défiance à l'encontre de leur présidente, cette dernière a tenté de renouer le dialogue avec eux, quelques jours seulement après une charge au bazooka d'Emmanuel Macron contre l'audiovisuel public.

À lire aussi
"C dans l'air" va se délocaliser en régions en 2023 sur France 5
TV
"C dans l'air" va se délocaliser en régions en 2023 sur France 5
Coupe du monde :  Quand les Bleus joueront-ils leur quart de finale ?
TV
Coupe du monde : Quand les Bleus joueront-ils leur quart de finale ?
"Hier, aujourd'hui et demain" : France 2 arrête l'émission de Laurent Ruquier après un seul numéro
TV
"Hier, aujourd'hui et demain" : France 2 arrête l'émission de Laurent Ruquier...
Téléthon 2022 : Les promesses de dons en hausse de 6% sur un an
TV
Téléthon 2022 : Les promesses de dons en hausse de 6% sur un an

Delphine Ernotte a ainsi commencé sa missive par une longue évocation laudative du travail des équipes de France Télévisions. Elle a tour à tour salué leur "énergie", leur "exigence" et leur capacité à "aller vers la modernité". Dressant un tableau idyllique des performances du groupe depuis deux ans, Delphine Ernotte a salué des audiences redressées, des "programmes remarqués qualitativement", une information réalisant "l'une de ses plus belles rentrées", une chaîne info "dynamique" mais aussi une "plateforme numérique battant des records".

"L'information ne peut être exonérée des efforts d'économies"

Alors que la direction de l'information est justement l'épicentre de la grogne contre elle, Delphine Ernotte a ciblé plus particulièrement ses équipes. "Vous le savez, l'indépendance de notre offre d'information est l'une de nos plus grandes richesses et je m'en porterai garante", a notamment affirmé la boss de France Télé. Cette dernière a ensuite rappelé la nécessaire contribution de ce service aux économies imposées par le gouvernement. "Si l'information reste l'une des priorités du groupe, elle ne peut être exonérée des efforts d'économies que nous devons tous faire. Je prends au sérieux la mise au vote d'une motion de défiance. Elle témoigne d'une inquiétude réelle et d'une demande d'équité dans la répartition des efforts. Nous y serons vigilants et attentifs", a voulu convaincre Delphine Ernotte.

Si elle a donné des gages aux salariés, elle en a aussi donné à sa tutelle. Delphine Ernotte a ainsi profité de cette lettre pour envoyer plusieurs signaux à Emmanuel Macron, lui qui avait mené une charge publique d'une violence inédite contre l'audiovisuel public, qualifié de "honte pour nos concitoyens". Devant des députés de sa majorité, Emmanuel Macron avait notamment fustigé l'incapacité de celui-ci à séduire les jeunes et à les éduquer à la consommation des médias, tout en critiquant sa faiblesse sur le numérique, ce "continent sur lequel nos gamins sont en train de s'éduquer".

"Nous devons entendre les critiques d'où qu'elles viennent"

Message reçu cinq sur cinq par Delphine Ernotte. Malgré l'humiliation et plutôt qu'engager un bras de fer avec le président de la République, la patronne de France Télévisions a préféré jouer l'apaisement. "Nous devons entendre les critiques d'où qu'elles viennent. Nous devons être attentifs à la demande pressante qui nous est faite de bouger", a-t-elle estimé ainsi dans sa missive.

Rappelant malgré tout "l'attachement profond de nos concitoyens" à France Télévisions, Delphine Ernotte a ensuite semblé valider point par point l'analyse d'Emmanuel Macron, qu'il s'agisse du jeune public ou du numérique notamment. "L'appel à nous tourner vers la jeunesse est une nécessité. On ne peut pas pleinement se satisfaire d'une audience record, lorsque nous perdons des publics de moins de cinquante ans. Aucun d'entre nous ne souhaite que notre ambition éditoriale soit réservée aux plus âgés", a-t-elle estimé.

Equilibriste

"Se tourner vers la jeunesse, c'est donner toute sa place à l'éducation. Alors que les écrans sont désormais partout, il est de notre responsabilité d'y rendre accessibles des contenus de qualité, ambitieux et exigeants. L'éducation aux médias est un champ entier dont nous nous sommes saisis mais qui doit prendre une toute autre ampleur", a estimé Delphine Ernotte. Et la présidente d'appeler de ses voeux une "transformation de la culture et du mode de fonctionnement de l'entreprise" impliquée par la "révolution numérique".

Cet exercice d'équilibriste de Delphine Ernotte parviendra-t-il à apaiser tout le monde comme cette lettre en a visiblement l'ambition ? Le résultat de la mise au vote de la motion de défiance cet après-midi constituera un premier élément de réponse.

Delphine Ernotte-Cunci
Delphine Ernotte-Cunci
"45 millions d'euros d'économies" : Delphine Ernotte révèle sa stratégie pour boucler le budget de France Télévisions
"Merci 'Plus belle la vie'" : Delphine Ernotte Cunci rend hommage au feuilleton de France 3
Delphine Ernotte réélue présidente de l'Union Européenne de Radio-Télévision
Nadal-Djokovic sur Amazon : Delphine Ernotte (France Télévisions) dénonce un choix "choquant"
Voir toute l'actualité sur Delphine Ernotte-Cunci
l'info en continu
"C dans l'air" va se délocaliser en régions en 2023 sur France 5
TV
"C dans l'air" va se délocaliser en régions en 2023 sur France 5
"Balthazar" : TF1 arrête finalement la série avec Tomer Sisley après la saison 5
Séries
"Balthazar" : TF1 arrête finalement la série avec Tomer Sisley après la saison 5
Audiences dimanche : "Le Mag" de TF1 boosté par les Bleus, record pour "Enquête exclusive"
Audiences
Audiences dimanche : "Le Mag" de TF1 boosté par les Bleus, record pour "Enquête...
Audiences : Le foot domine sur TF1, France 2, France 3 et M6 dans un mouchoir de poche
Audiences
Audiences : Le foot domine sur TF1, France 2, France 3 et M6 dans un mouchoir de...
Audiences : Quel score pour France/Pologne sur TF1 ?
Audiences
Audiences : Quel score pour France/Pologne sur TF1 ?
Coupe du monde :  Quand les Bleus joueront-ils leur quart de finale ?
TV
Coupe du monde : Quand les Bleus joueront-ils leur quart de finale ?