Roselyne Bachelot (P3) : "Les propos de Nicolas Sarkozy sur le mariage pour tous sont choquants !"

Partager l'article
Vous lisez:
Roselyne Bachelot (P3) : "Les propos de Nicolas Sarkozy sur le mariage pour tous sont choquants !"
Roselyne Bachelot, invitée spéciale de puremedias.com
Roselyne Bachelot, invitée spéciale de puremedias.com © D8
Dans la suite de notre interview, Roseyne Bachelot commente le retour en politique de Nicolas Sarkozy.

Toute la journée, Roselyne Bachelot est l'invitée spéciale de puremedias.com. Comment l'ex-ministre de Nicolas Sarkozy, désormais chroniqueuse sur D8 dans "Le Grand 8" avec Laurence Ferrari, voit-elle le retour en politique de l'ancien président de la Répubique ? Réponse dans la troisième partie de ce grand entretien.

À lire aussi
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El Rhazoui dans "L'heure des pros" sur CNews
TV
"Il faut que la police tire à balles réelles" : Enorme dérapage de Zineb El...
"Radio Nostalgie Socialiste" : Quand Daniel Cohn-Bendit rebaptise France Inter et agace Léa Salamé
Radio
"Radio Nostalgie Socialiste" : Quand Daniel Cohn-Bendit rebaptise France Inter et...
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus fortes que "Bull"
Audiences
Audiences : Enorme carton pour "Mask Singer", "Les Vieilles Canailles..." plus...

Propos recueillis par Julien Bellver et Benoît Daragon.

Vos anciens collègues de l'Assemblée nationale et du gouvernement ont-ils bien accepté votre reconversion ou essayent-ils toujours de vous utiliser pour faire passer des messages ?
J'ai été extrêmement claire et je suis très réglo. J'ai pris un engagement moral vis-à-vis du CSA. Je ne suis plus responsable politique, même de façon occulte. Je ne fais partie d'aucun groupe de travail clandestin, ni d'aucun think tank nébuleux. Et mes amis ont bien compris qu'il n'était pas question de me faire passer des messages ou que je sois un porte-voix officieux.

Vous avez toujours votre carte UMP ?
Oui et je suis à jour dans mes cotisations ! Je suis une citoyenne, j'ai des engagements et je suis très impliquée dans la vie associative de façon parfaitement connue. Je suis parfaitement transparente et à l'aise dans mes engagements : j'ai envoyé mon soutien à Bruno Le Maire pour la présidence de l'UMP.

"J'attends des propositions concrètes de Nicolas Sarkozy"

Ces derniers jours ont été marqués par le retour de Nicolas Sarkozy. Il vous avait manqué ?
Je ne raisonne pas de cette façon-là. Je ne suis plus une groupie, ce n'est plus de mon âge !
En tant que citoyenne engagée, je ne peux que constater le désastre de la présidence Hollande. Désastre politique, personnel, médiatique... Et j'attends de ma famille politique, qui a traversé des tempêtes toutes aussi importantes – et on peut également parler de désastre politique, personnel, médiatique – qu'une alternance surgisse ! J'ai dit depuis longtemps l'effroi que me provoquait le Front National. Moi je suis une tenante du Front répuplicain et ça ne me poserait aucune difficulté de voter pour un candidat socialiste face à un représentant du FN. Mais je veux ne pas être dans l'obligation d'avoir à affronter cette difficulté.

Et Nicolas Sarkozy est le "meilleur rempart" au FN comme l'a déclaré Bernard-Henri Lévy ?
Non, je ne le pense pas. Mais j'attends des propositions concrètes de Nicolas Sarkozy, des engagements sur les sujets qui me tiennent particulièrement à coeur !

Vous avez l'été l'une des rares personnalités de droite à voter pour le PACS. Qu'avez-vous pensé de la sortie de Nicolas Sarkozy lors de son interview au 20 Heures de France 2 : "Je n'utiliserai pas les familles contre les homosexuels, comme on a utilisé les homosexuels contre les familles" ?
Ces propos étaient choquants ! Ils m'ont rappelé une phrase du dramaturge allemand Franz Grillparzer que j'aime bien. "Penser n'importe comment et dire n'importe quoi procure toujours une satisfaction immédiate. À terme, quand les choses se tranchent, il vous faudra supporter l'insupportable".

On ne fait pas de la politique en se demandant ce qui permet de gagner des voix mais en défendant ses idées. Quand au début des années 90, j'ai milité pour le PACS - à un moment où y compris les socialistes personne n'était pour –, je ne me suis pas demandée ce que ça allait me rapporter électoralement. J'ai été traduite devant une sorte de tribunal populaire dans ma circonscription. On m'a assuré que je serai battue mais cela m'était égal ! Je fais de la politique pour mener des combats, pour faire changer les choses. J'ai l'impression que maintenant, en politique, on vit les yeux rivés sur les sondages. Ayez du courage, de grâce !

Il manque de courage Nicolas Sarkozy ?
On voit bien que le mariage pour tous n'est pas la chute de l'Empire romain ! Il y a eu 7.000 mariages homosexuels en 2013. Il y en aura sans doute 15.000 en 2014. C'est-à-dire que, quand on arrivera à la fin du quinquennat de François Hollande, il y aura eu près de 50.000 ou 60.000 mariages, c'est-à-dire 120.000 homosexuels et homosexuelles qui se seront mariés. Des millions de Français auront assisté à ces unions ! J'ai moi-même été invitée à plusieurs mariages d'amis et d'amies. Et ça m'amuse car je croise à chaque fois des militants comme moi, mais aussi des braves petites mamies, des oncles, des neveux qui sont tous ravis de ces unions. Je pense que la cause gagne tous les jours des soutiens. Je suis vigilante et confiante.

Comment expliquez-vous que Nicolas Sarkozy ne partage pas votre vision. En avez-vous parlé avec lui ?
Non, je ne fais partie du cercle de ses amis. J'ai passé un pacte politique avec lui en 2004 pour la présidentielle de 2007, à partir du moment où je ne suis plus dans le jeu politique, il n'y a aucun raison pour qu'il me fasse des confidences. A la fin de son mandat, j'ai cru à un moment que Nicolas Sarkozy allait avancer sur le mariage homosexuel. Il avait organisé une réunion avec les associations familiales au début de l'année 2012 et un article de "Libé" avait laissé entendre qu'il allait annoncer des choses. A ma stupéfaction et à mon grand chagrin, le président Sarkozy a finalement renoncé à avancer sur ce sujet.

"J'ai retrouvé le Nicolas Sarkozy que je l'avais laissé en 2012"

Du point de vue de la communication, comment jugez-vous son retour ?
La stratégie du retour de Nicolas Sarkozy, des premiers teasings jusqu'à la déclaration de candidature est un sans-faute. 20/20. C'est à étudier dans les séminaires de communication politique. C'est vraiment impressionnant.

Comment avez-vous trouvé son interview sur France 2 ?
Là, ça a été le retour dans l'atmosphère. Et c'était évidemment un peu moins bon... J'ai retrouvé le Nicolas Sarkozy que je l'avais laissé en 2012. J'ai retrouvé cette façon d'agresser le journaliste, de lui enlever la moitié du visage et ensuite de le caresser en lui disant : "vous êtes un homme sympathique". A la place de Laurent Delahousse, j'aurais littéralement rugi. Les journalistes n'aiment pas être traités de cette façon !

Et sur le fond ?
La non-réponse sur l'affaire Bygmalion m'a ennuyée. "Pensez vous que je reviendrais si j'avais quelque chose à me reprocher ?" : Sur le plan freudien, c'est tout à fait intéressant car on peut totalement renverser la phrase. La meilleure façon de se présenter comme une victime politique face à un certain nombre d'interpellations, c'est bien celle-là ! Mais j'ai du mal à accepter les tics et les trucs de langage. Tout ça, sur un fond de violence et d'agressivité verbale. Je souhaiterais une communication plus approfondie, plus intellectuelle. J'ai 35 ans de vie politique et j'ai commencé ma vie politique à 9 mois et demi quand le Général de Gaulle m'a embrassée sur la joue, peut-être que j'attends autre chose d'un homme politique !

Il n'a donc pas changé ?
Il va avoir 60 ans, il n'a aucune raison de changer. Moi non plus, je ne change pas ! Mais une chose est très claire : si demain il est face à François Hollande, le candidat de la droite et du centre, malgré les reproches que je peux lui faire parce que je suis une femme libre, je voterais pour lui.

En 2017, s'il est réélu et qu'il vous propose le poste de Premier ministre, que lui répondez-vous ?
Je dis non. C'est une question à laquelle j'ai réfléchi car il faut aussi se préparer à dire non. C'est bien plus difficile que de dire oui. Je ne changerai pas d'avis. Et il y a tellement de gens plus jeunes, plus beaux et plus intelligents que moi ! Et ne choisissez pas cette phrase comme titre, hein ? (rires)

Journée spéciale Roselyne Bachelot sur puremedias.com

> P1 : "Sur D8, on ne fait pas de la sous-télé"

> P2 : "L'amitié entre les filles du 'Grand 8', c'est pas du chiqué"

> P4 : "Nicolas Sarkozy, c'est le Cyril Hanouna de la politique"

Roselyne Bachelot
Roselyne Bachelot
LCI : Roselyne Bachelot remplacée par Olivier Galzi
L'année médias 2017 vue par... Roselyne Bachelot
Accusation de dopage : Roselyne Bachelot condamnée pour diffamation
Roselyne Bachelot dans #QHM : "Nolwenn Leroy a été victime d'une agression insupportable"
Voir toute l'actualité sur Roselyne Bachelot
Autour de Roselyne Bachelot
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Thomas Rigal

"se procurer des enfants"? on va se marier par amour, pas forcément pour faire des enfants... il faut sortir d'une vision digne du Moyen Age... l'être humain n'a pas pour obligation de se reproduire, par impossibilité, par choix, ou autre... et tout le monde n'a pas d'enfant!



latelenonintelligente

Du même avis !
Bravo Tik Tak mais surtout bon courage !!



l-oeil-de-moscou2

Au risque de froisser ton optimisme légendaire, je peux te certifier que les règles d'adoption sont loin d'être les mêmes pour un couple classique que pour un couple homo ! Les pays étrangers acceptant de confier un enfant à un couple du même sexe ne sont pas légion - 70 pays s'y refusent. Reste la France. Malheureusement, les enfants français ne constituent qu'une infime partie des enfants à adopter. Et quand c'est possible, cela prend des années et des années. Oserai-je ajouter que certaines assistantes sociales rechignent encore à confier un enfant à un couple homosexuel ? Tout ça pour dire qu'en pratique, les choses ne sont pas les mêmes en fonction du sexe. Devant ces difficultés, l’État sera forcé de légaliser la GPA et la PMA dans les deux-trois prochaines années à venir... C'est une évidence.



l-oeil-de-moscou2

Tu n'en sais strictement rien. A moins de mettre un numéro sur les individus, il est très difficile de savoir quelles sont les manifestations qu'ils peuvent fréquenter.



l-oeil-de-moscou2

Comme d'habitude, tu arrives après la guerre. Et comme d'habitude, je ne prendrai pas le temps de te répondre vu que tu ne lis jamais mes réponses. Si tu veux justifier l'adoption homo, il te faudra trouver mieux que la mise au pilori de la violence d'une poignée de tarés "hétéros". Je ne crois pas en la politique du pire, désolé.



Drsavane

Non, je vois pas en quoi elle est gênante.
Des hétéros cherchent aussi a adopter pour x ou y raisons.
Ce n'est pas parce que pour toi c'est gênant que pour les autres ce l'est.
Je ne vois pas pourquoi tu fais une distinction entre couple hétéro et couple homo, au fond, c'est toujours un couple qui veut adopter, donc les "règles" sont les mêmes...
En plus, tu pars du principes que tous les couples homo voudront adopter... Mes voisines sont homos, et elles ne veulent pas d'enfants...



mat76

La religion et manif pour tous un lien assez étroit.



mat76

Je suus d'accord avec vous sur la pma et survla gpa j'espère que cela ne passera pas.



mat76

Marre de lire clandestin' immigré et j'en passe... ils sont avant tout des êtres humains.
Une expérience? Et si on parlait des parents hétérosexuels maltraitant leurs enfants, toutes les semaines les faits divers sont horribles...c'est ça votre idée de la famille?



mat76

Vous êtes méprisant en disant "ces gens"



mat76

Mais qu'avez vous à dire dans chacun de vos messages 'immigrés"?



mat76

Alors pourquoi toutes ces familles n'étaient pas dans la rue cobtre la précarité.?



mat76

Ce qu'on appelle la démocratie et c'est le chemin d'un texte de loi.



mat76

Ah bon le mariage est triste?



mat76

Oui mais ils existent il ne faut pas être aveugle.
En quoi est destructrice cette loi?



l-oeil-de-moscou2

Je me trompe où tu es obsédé par la religion Norbert ? Ce n'est pas la première fois que je le remarque, mais tu es incapable de me donner des arguments sur la filiation sans en venir à Dieu et à ses sbires. À côté de toi, je me sens presque mécréant tiens...



l-oeil-de-moscou2

Parce qu'il y a une différence entre la théorie (tout le monde, il est beau, il est gentil ; y'a que l'amour qui compte) et la pratique, beaucoup plus ardue - au fait, tu n'as toujours pas répondu à ma question concernant l'adoption homo.
Pour le reste, je n'ai jamais cru en l'égalité totale entre les individus. Es-tu contre le fait que les étrangers ne puissent pas voter ? Es-tu contre le fait que les emplois administratifs soient réservés aux nationaux ? Moi non.



l-oeil-de-moscou2

Le terme "élever" me semble inapproprié en ce qui concerne les nounous, les crèches et les tiers. Sinon, c'est que quelque chose cloche.



l-oeil-de-moscou2

Jusqu'à preuve du contraire, les hétéros sont capables de faire leurs propres enfants tout seuls. Exception faite des problèmes de stérilité bien entendu. Sachant que les enfants à adopter sont la plupart du temps réservés aux couples homme/femme et que leur "quantité" n'est pas multipliable à l'infini - certains pays comme la Russie viennent même de nous claquer la porte au nez -, j'aimerais savoir comment on compte faire pour les homos. En tout cas, ta réponse prouve que la question est très gênante.



sam23

Oui comme quoi on peut être à l'opposé sur certains sujets et se retrouver sur d'autres... Je ne le considère pas comme un troll parce qu'il s'exprime plutôt bien et semble avoir de l'humour, ce qui est insupportable c'est son côté systématique et extrêmement partisan sur certains sujets, et il faut bien l'avouer une arrogance et une tendance au dénigrement et aux jugements éclairs et définitifs avec certaines personnes. Ce qui est dommage car bien qu'il (ou elle mais je penche pour un garçon) semble cultivé, informé et intéressant, cela lui confère une certaine immaturité et un côté infantile. Je parie sur un garçon de moins de 25 ans, parisien ! ;-D



Drsavane

Au même endroit que pour les hétéros?



floozyz

Avant aussi, il y avait les aiguilles à tricoter !



norbertgabriel

c'est une nécessité biologique, mais quand le couple fait élever ses enfants par des tiers, nounous, précepteurs, gouvernantes, crêches, ça en dit long aussi.



norbertgabriel

et il y a en qui les mettent au congélo ... Avant, on les mettait où? Bon je sors...



TikTak

Au couple. Y a pas de question à se poser si on encadre la loi.

Et la France a ratifié la Convention Européenne des Droits de l'Homme, c'est un organisme qui sécurise les droits de l'homme dans 50 pays (il me semble) de "L'Europe" c'est remarquable.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Sanction contre Cyril Hanouna : Le CSA finalement condamné à verser 1,1 million d'euros à C8
Justice
Sanction contre Cyril Hanouna : Le CSA finalement condamné à verser 1,1 million...
Premières séances : "J'accuse" de Roman Polanski démarre fort malgré la polémique
Cinéma
Premières séances : "J'accuse" de Roman Polanski démarre fort malgré la...
Estelle Lefébure part en "Rendez-vous en terre inconnue" le 3 décembre sur France 2
Programme TV
Estelle Lefébure part en "Rendez-vous en terre inconnue" le 3 décembre sur France 2
"Los Angeles: Bad Girls" : Le spin-off de "Bad Boys" avec Jessica Alba débarque le 3 décembre sur TF1
Programme TV
"Los Angeles: Bad Girls" : Le spin-off de "Bad Boys" avec Jessica Alba débarque le...
Très émue, Monia Kashmire révèle avoir "pensé au suicide" lorsqu'elle était étudiante
TV
Très émue, Monia Kashmire révèle avoir "pensé au suicide" lorsqu'elle était...
Mort de Raymond Poulidor : Les chaînes bouleversent leur programmation
TV
Mort de Raymond Poulidor : Les chaînes bouleversent leur programmation
Vidéos Puremedias