Roselyne Bachelot (P1) : "Sur D8, on ne fait pas de la sous-télé"

Partager l'article
Vous lisez:
Roselyne Bachelot (P1) : "Sur D8, on ne fait pas de la sous-télé"
Roselyne Bachelot sur puremedias.com toute la journée.
Roselyne Bachelot sur puremedias.com toute la journée. © D8
Toute la journée, Roselyne Bachelot est l'invitée spéciale de puremedias.com

Toute la journée, Roselyne Bachelot est l'invitée spéciale de puremedias.com. Chroniqueuse sur D8 depuis deux ans dans "Le Grand 8" avec Laurence Ferrari, l'ex-ministre de Nicolas Sarkozy a-t-elle réussi sa reconversion cathodique ? Première partie de ce grand entretien.

À lire aussi
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et Gilles Pélisson
TV
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et...
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama" Samuel Gontier
Justice
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama"...
France Inter : Sibeth Ndiaye pleure de rire pendant la chronique de Charline Vanhoenacker et Guillaume Meurice
Radio
France Inter : Sibeth Ndiaye pleure de rire pendant la chronique de Charline...

Propos recueillis par Julien Bellver et Benoît Daragon.

Vous êtes sur D8 depuis deux ans. A aucun moment vous n'avez regretté d'avoir changé de métier et de vie ?
A aucun moment ! Mon départ de la politique n'a pas été contraint. Trop souvent les hommes ou les femmes politiques partent sur un échec, un abandon. Mon père rappelait souvent une phrase de Louis Vallon : "La politique, c'est comme un hamac, on a beaucoup de mal à monter dedans, on est balloté quand on y arrive et en général on finit par se casser la gueule". Je suis une épicurienne, je considère la vie comme une coupe de fruits, il faut les déguster les uns après les autres. L'important est que le suc des fruits coule le long de votre bouche.

Quand on vous demande quel est votre métier, que répondez-vous ?
Mon métier, c'est chroniqueuse animatrice, c'est ce que je fais dans "Le Grand 8" et dans l'émission de Cyril Hanouna le vendredi sur Europe 1. J'ai arrêté ma fonction d'éditorialiste sur i-TELE parce que travailler le week-end ne correspondait pas à mes engagements familiaux, personnels et affectifs. J'ai passé l'âge d'être là, à me bagarrer contre tout le monde. Je veux aussi profiter de la vie !

"On ne fait pas un travail de journaliste parce qu'on a une carte de presse !"

Vous ne vous considérez pas comme une journaliste...
Je fais un travail de journaliste, je n'ai jamais revendiqué d'avoir la carte de presse. Je ne veux pas m'élever au-dessus de ma condition (rires).

Vous avez fait le choix du divertissement, plus que de l'information.
Je me sens tout à fait capable de faire un travail de journaliste. On ne fait pas un travail de journaliste parce qu'on a une carte de presse ! Et certains journalistes font aussi du divertissement.

Le spectacle de la télévision a l'air de vous plaire. C'est le cas ?
Oui, je m'amuse dans ce que je fais mais il faut être très professionnel. Il n'y a rien de plus facile à faire que de mettre deux philosophes ennuyeux comme la pluie devant une caméra, de les faire commenter doctement et dire qu'on fait de la télévision intellectuelle. Le divertissement à la télévision, c'est peut-être ce qu'il y a de plus dur à faire. C'est ce challenge qui me plaît.

"Les choses ne s'arrangent pas dans un PAF où les luttes sont évidentes"

Les codes de la télévision, vous les connaissiez parfaitement avant d'en faire votre métier, non ?
On m'a beaucoup dit que ça allait être facile pour moi, que j'avais mon rond de serviette un peu partout. Mais ce n'est pas du tout le même métier d'être interviewée et d'être intervieweur. J'avais eu beaucoup de propositions, c'est vrai. Mais j'ai choisi D8 car c'était une aventure qui commençait, j'avais le sentiment que j'allais apprendre, que je n'allais pas tomber dans quelque chose où il y avait des forteresses, des gens qui savaient, qui étaient là depuis des dizaines d'années et qui allaient me regarder comme un corps étranger. Quand on a la chance de commencer une émission avec Alain Contrepas comme producteur, dans une équipe où il y a Laurence Ferrari et Audrey Pulvar, on ne fait pas de la sous-télé. J'ai été dans une conjuguaison de la nouveauté et de l'expérience, c'est pour ça que j'ai appris vite ! Et puis j'ai peut-être quelques qualités personnelles (rires)...

Si ce n'était pas le cas, l'aventure se serait vite arrêtée pour vous !
On vit dans un monde de cruauté, oui. On l'a vu et les choses ne s'arrangent pas dans un PAF où les luttes sont évidentes.

Le sens de la provocation propre à la télévision, vous l'avez travaillé ?
Le côté ludique, spectacle et provocant me plaît. Je suis une femme libre. Je me méfie toujours des gens qui font payer leur sérieux par quelque chose de violent sur les autres. Néanmoins je suis une très grosse travailleuse.

C'est du travail la télé ?
Oh oui ! J'arrive à 8h, tous les matins, au siège de D8. Je bosse mes sujets, j'ai des fiches, je rentre le soir et je vais voir des spectacles que je n'aurais jamais eu l'idée de voir avant pour l'émission. Je suis un pur produit culture, j'aime l'opéra, les livres que personne ne lit. Avec cette émission de divertissement, j'ai découvert beaucoup de choses que je trouve formidables. Je fais même une revue de presse people tous les lundis, j'avoue que je ne lisais jamais cette presse ! Je vais donc les acheter et ça m'amuse beaucoup. Rien que pour voir la tronche de mon kiosquier quand je vais acheter ces revues... (rires).

"Il y a de très très grandes souffrances dans le monde de la politique"

François Fillon, votre ami, a récemment dit qu'il était content pour vous car il vous sentait heureuse depuis que vous faites de la télévision. Vous êtiez malheureuse en politique ?
Je ne vais pas dire que j'étais malheureuse, il y a tellement de gens qui souffrent dans ce pays. Vivre dans les palais de la République en faisant quelque chose de passionnant, il y a pire, ce serait indécent. Mais il y a de très, très grandes souffrances dans le monde de la politique. Souffrances pour vous et pour les autres, ceux que vous aimez. C'est la souffrance la plus intime que j'ai ressentie. Quand vous êtes dans la politique, vous avez un paquet global : beaucoup d'attaques, beaucoup de travail, mais aussi beaucoup de satisfactions. Tandis que ceux que vous aimez n'ont que le paquet de cailloux. Cette souffrance, je ne suis jamais arrivée à la gérer. J'ai fait ma première campagne électorale en 1977, je pense avoir bien servi la République.

Il était temps de passer à autre chose ?
Evidemment ! On se lasse de vous, on ne fait que dire que les carrières politiques dans notre pays sont trop longues. C'est vrai ! On a trop de professionnels dans la politique. On vient de sortir d'une semaine de retour (de Nicolas Sarkozy, ndlr), on a l'impression que c'est tout le temps comme ça la politique, un perpétuel retour. Et puis on a plusieurs vies, je suis comme le chat de Mahomet.

Journée spéciale Roselyne Bachelot sur puremedias.com

> P2 : "L'amitié entre les filles du 'Grand 8', c'est pas du chiqué"

> P3 : "Les propos de Nicolas Sarkozy sur le mariage pour tous sont choquants !"

> P4 : "Nicolas Sarkozy, c'est le Cyril Hanouna de la politique"

Roselyne Bachelot
Roselyne Bachelot
LCI : Roselyne Bachelot remplacée par Olivier Galzi
L'année médias 2017 vue par... Roselyne Bachelot
Accusation de dopage : Roselyne Bachelot condamnée pour diffamation
Roselyne Bachelot dans #QHM : "Nolwenn Leroy a été victime d'une agression insupportable"
Voir toute l'actualité sur Roselyne Bachelot
Autour de Roselyne Bachelot
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
the-ghost

NRJ12 fait de la merde, ok ! Mais elle n'assume rien !
D8 essaie d'innover avec d'anciens programmes qui divertissent le panel,
je ne vois pas le mal là-dedans.

Fais la part des choses, ce n'est pas pour rien que D8 fait partie des chaines qui montent en puissance, et ce malgré le coté Hanouna incessant !



jojokut26

sur D8 c'est pas de la sous-télé en effet... c'est PIRE! pck au moins, et je n'arrive pas à croire que je vais dire ça, mais au moins NRJ12 assume de faire de la m... juste pour faire le buzz sur Twitter, depuis cette saison surtout avec le Maillon Faible et TPMP, vous voulez faire croire que vous faites de la super télé populaire alors que vous voulez tomber dans les même travers qu'eux dans vouloir l'admettre, dommage, on est pas stupide (cependant de doit admettre que je ne met pas le Grand 8 dans le même panier car selon moi c'est une émission de qualité)



Pierre Roberto

sans déconner mon com a été supprime et bien le sombre con était de trop peut être .Mais le message. d origine qui pu la malveillance est toujours la j adore modération etonnante



dj

D8 avant d'être racheté par Canal avait de bonnes émissions ( automobile , animaux qu'ils ont gardé ) mais ce sont leurs émissions d'appel "TPMP et Grand 8 qui pêchent . TPMP , je ne peux plus regarder cause l'ego démesuré des animateurs de cette émission et Grand 8 , je n'ai pas encore réussi à comprendre le concept , toujours aussi brouillon. Manque de cohérence .C'est quelque copines qui se regroupent devant les caméras et qui causent de tout et de rien , souvent de rien ?



dj

non ce n'est pas de la sous télé , c'est pire !!



the-ghost

...



the-ghost

Il doit pas se passer grand chose là-haut...



SKMBlake

Je ne pense pas qu'Ozap soit pro-D8, juste que c'est la chaîne qui tente le plus de lancer des choses et de se donner les moyens et l'audience d'une grande chaîne alors que les autres chaînes de la TNT stagnent voire sombrent, et pour un site média, c'est très intéressant à observer



caline27

reconversion réussie peut-être ! mais ridicule parfois !



Mouton noir

Oui c'est de la MERDE



Guest

Tais toi triples buses



Guest

Les cons osent tout la preuve fantome de mes deux



jules-marechel

En tout cas, elle est bien meilleure en tant que "chroniqueuse animatrice" que ministre, donc quoiqu'on en dise, c'est une excellente reconversion !



Backpacker

Non, pas de la sous-télé, mais bien de la sous-m..de!!!
Toujours aussi prétentieuse la Roselyne!



hyakinay

Par contre vous aimez bien commenter sur des gens que vous ne regardez pas.
Si vous n'aimez pas D8, que faites vous sur le site "pro" D8 ?



otello

pauvre Bachelot.;ceci étant je ne regarde plus D8 depuis déjà longtemps..je n'aime pas Hanouna je n'aime pas Ferrari je n(aime pas Pulvar et je n'aime pas Bachelot.;Ccomme je n''aime pas je ne regarde pas..



the-ghost

Mouton Noir ou quand la connerie atteint son paroxysme !
Je te conseille de faire un tour sur le site du droit médical.

Mots clés: Bachelot, vaccins, 382,7 millions d’euros.



frozzimad

Je ne vais pas la contredire, je ne regarde JAMAIS D8



the-ghost

Tu as déjà regardé "Le Grand 8" ?



Mouton noir

Non t'inquiéte ce n'est pas de la sous télé ...c'est pire Ensuite quand vas tu rembourser le pognon que tu as dépensé en pure perte pour tes vaccins ?



comments powered by Disqus
l'info en continu
Norman : "Youtube se rapproche de plus en plus de la télévision un peu low-cost"
Internet
Norman : "Youtube se rapproche de plus en plus de la télévision un peu low-cost"
Premières séances : "La Reine des Neiges 2" cartonne, "Les Misérables" démarre fort
Cinéma
Premières séances : "La Reine des Neiges 2" cartonne, "Les Misérables" démarre...
Réformes fiscales : Gérald Darmanin et Élise Lucet s'écharpent dans "Cash Investigation"
TV
Réformes fiscales : Gérald Darmanin et Élise Lucet s'écharpent dans "Cash...
"La France a un incroyable talent" : Une danse poignante contre l'homophobie bouleverse le jury
TV
"La France a un incroyable talent" : Une danse poignante contre l'homophobie...
Radio France : Les syndicats appellent à la grève dès lundi
Radio
Radio France : Les syndicats appellent à la grève dès lundi
Yann Chouquet (France Inter) : "On s'en sort bien dans un paysage général assez catastrophique"
Interview
Yann Chouquet (France Inter) : "On s'en sort bien dans un paysage général assez...
Vidéos Puremedias