Bern: "Je veux discuter avec ma direction pour savoir s'il est utile que je poursuive mon émission"

Partager l'article
Vous lisez:
Bern: "Je veux discuter avec ma direction pour savoir s'il est utile que je poursuive mon émission"
Stéphane Bern
Stéphane Bern © M6 - Fougère
Après le licenciement de Didier Porte par France Inter, contre sa volonté, Stéphane Bern ne s'interdit pas d'aller voir ailleurs et n'est pas tendre avec Jean-Luc Hees... Il se dit "déçu" et "écoeuré" par sa décision.

Peu avant midi, Didier Porte a annoncé son licenciement de France Inter après dix années de participation au Fou du Roi, la quotidienne de Stéphane Bern. L'humoriste l'a annoncé en direct dans l'émission, provoquant les sifflets du public à destination de la direction de la radio publique. Certaines personnes dans le public ont même demandé, en hurlant, la démission du patron de France Inter. Stéphane Bern, lui, a indiqué son malaise à l'antenne après cette décision unilatérale. Bien au contraire, l'animateur avait annoncé le renouvellement du chroniqueur pour la saison prochaine.

Dans cet entretien à Ozap, Stéphane Bern se dit « déçu » et « écoeuré » par cette décision. Il raconte les coulisses de son entretien avec Jean-Luc Hees qu'il a rencontré cet après-midi et ne s'interdit pas de quitter France Inter...

« J'ai appris quasiment en direct son licenciement »



Que s'est-il passé exactement ce midi ? On a l'impression que vous avez appris en direct que France Inter licenciait Didier Porte ?

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des maestros
TV
"N'oubliez pas les paroles" : Un candidat emblématique absent du tournoi des...
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"
Interview
Jacques Legros ("13 Heures" de TF1) : "Je suis sans doute sorti de mon rôle"


Philippe Val m'avait prévenu que Jean-Luc Hees allait sans doute virer Didier Porte. Je pensais avoir le temps d'aller voir Jean-Luc pour en parler avec lui mais au moment où j'ai débuté l'émission aujourd'hui, j'ai appris quasiment en direct que Didier Porte avait reçu sa lettre de licenciement. Dans cette affaire, j'ai toujours soutenu Didier Porte qui n'a pas dérapé dans Le Fou du roi. Je ne voyais pas l'intérêt de son départ du Fou du roi. Que sa participation à la matinale ait pu poser problème, ça n'est pas de mon ressort. Mais dans le Fou du roi, je pensais être le seul maître à bord. Je le prends mal parce que je le prends comme un désaveu de ma responsabilité.

Quel est votre état d'esprit ce soir ?
Je suis un peu déçu, un peu écoeuré. Je ne suis même pas à la joie avec les fiançailles du Prince Albert, c'est vous dire (rires) ! J'en perdrais presque mon humour.

Jean-Luc Hees est intervenu dans le journal de 13 heures de France Inter. Il a balayé votre soutien affiché à Didier Porte d'un revers de manche en indiquant que « ça ne coûtait pas très cher de se déclarer solidaire 30 secondes... »...
Oui, c'est très aimable... J'étais très choqué. Je me suis précipité dans le studio pour bavarder avec lui. Rien de constructif n'est ressorti de cette conversation si ce n'est qu'il m'a rappelé que c'est lui le patron. Moi, depuis quelques jours, j'étais persuadé que j'avais "sauvé" Didier Porte pour Le Fou du roi. Et là, avec ce licenciement, j'ai obtenu un démenti cinglant. Je le prends comme un désaveu personnel et je veux rediscuter avec ma direction pour savoir s'il est utile que je poursuive Le Fou du Roi à la rentrée.

« Je me demande si on n'attendait pas le dérapage pour lui couper la tête »



Vous êtes sous contrat avec France Inter au-delà de l'été ?
J'avais un engagement mais il n'était pas écrit donc tout est ouvert...

Des stations concurrentes vous ont-elles proposé de les rejoindre ce midi après cet incident ?
J'ai été sollicité il y a quelques temps, je le suis de nouveau. J'ai quelques amis dans le métier... Je cherche des gens un peu plus à l'écoute... Quelle était la formule de Jean-Luc déjà ?

"Ca ne coûte pas très cher de se déclarer solidaire 30 secondes."
Voilà... On attend toujours un peu de considération de ses patrons. Je vais attendre un peu avant de prendre une décision. Je déciderai "à froid".

Ce matin, Stéphane Guillon sous-entendait que France Inter avait énormément changé depuis le changement de direction. Vous partagez ce sentiment ?
Non, on ne peut pas dire ça. Ce qui a changé, c'est que le processus de nomination fait qu'il pèse dorénavant sur la direction de Radio France une suspicion sur leurs liens supposés avec le pouvoir. Effectivement, les humoristes en ont rajouté. Moi, je ne crois pas qu'il y ait une reprise en main par le pouvoir. A aucun moment, on a demandé la tête des gens. C'est juste Jean-Luc Hees qui a souhaité s'en débarrasser.

A propos de la chronique de Didier Porte dans la matinale d'Inter du 20 mai, Jean-Luc Hees a expliqué ce midi que « ce jour-là, (il s'est) dit "C'est fini !" », sous-entendant que dès le 20 mai, il souhaitait se débarrasser de lui. Vous avez compris ça vous aussi ?
Je me pose la question oui... Je me demande si on n'attendait pas le dérapage pour lui couper la tête. Finalement, moi qui n'ai pas l'âme d'un coupeur de tête, j'ai plutôt tendance à user de clémence.

« J'espère qu'à France Télévisions, on sera moins bégueule sur l'humour »



Changeons complètement de sujet pour parler télévision. Cet été, vous restez en quotidienne, mais le soir, et vous aurez des prime times...
Exactement. Je serai sur France 2 tout cet été avec deux émissions. Secrets d'histoire d'abord, qui sera programmé quatre fois en première partie de soirée et aussi La télé est à vous, une quotidienne diffusée vers 18h cet été à partir de la mi-juillet.

Et à la rentrée, Nicolas Pernikoff nous parlait d'une émission d'humour le samedi à 18h...
Oui, c'est prévu. Une émission d'humour satirique produite par Philippe Thuillier. J'espère qu'à France Télévisions, on sera moins bégueule sur l'humour.

Est-ce que Didier Porte participera à l'émission ?
J'aurais bien souhaité. Je vais peut-être lui proposer !

Est-ce que, à l'image de la spéciale Bouvard, vous allez présenter de nouveaux divertissements en prime time ?
Oui, je pense que je vais présenter une spéciale consacrée à Michel Galabru. Une chose est sure, j'ai beaucoup apprécié le soutien des dirigeants de France Télévisions qui m'ont permis, cette saison, de m'exprimer le plus largement possible en télévision.

Didier Porte
Didier Porte
Pub : Didier Porte refuse une campagne Peugeot à 340.000 euros
France Inter lourdement condamnée pour le "licenciement abusif" de Didier Porte
Justice : Arthur perd contre Didier Porte
Zapping : Didier Porte retrouve Stéphane Bern sur RTL
Voir toute l'actualité sur Didier Porte
Sur le même thème
l'info en continu
HBO Max : La plateforme SVOD de Warner lancée aujourd'hui aux Etats-Unis
SVOD
HBO Max : La plateforme SVOD de Warner lancée aujourd'hui aux Etats-Unis
"Dark" saison 3 : Netflix dévoile la bande-annonce et la date de mise en ligne
Séries
"Dark" saison 3 : Netflix dévoile la bande-annonce et la date de mise en ligne
Harcèlement sexuel sur le tournage d'"Esprits criminels" : ABC et CBS poursuivies
Séries
Harcèlement sexuel sur le tournage d'"Esprits criminels" : ABC et CBS poursuivies
"Cent mille dollars au soleil", "Les tribulations d'un Chinois en Chine" : Les films de F3 et de F2 l'après-midi
Programme TV
"Cent mille dollars au soleil", "Les tribulations d'un Chinois en Chine" : Les...
"Quotidien" : Un journaliste et un élu caillassés en pleine interview à Strasbourg
TV
"Quotidien" : Un journaliste et un élu caillassés en pleine interview à Strasbourg
Le professeur Raoult recadre David Pujadas sur LCI
TV
Le professeur Raoult recadre David Pujadas sur LCI
Vidéos Puremedias