"Le Petit Journal" répond à l'avocat du patron de la Casa Nostra

Partager l'article
Vous lisez:
"Le Petit Journal" répond à l'avocat du patron de la Casa Nostra
"Le Petit Journal" répond à l'avocat du patron de la Casa Nostra
Yann Barthès répond à l'avocat de Dimitri Mohamadi, alors que celui-ci a annoncé hier qu'il allait poursuivre Canal+ en justice.

Est-ce l'ultime épisode de l'affaire des images de la Casa Nostra ? Hier, "Le Petit Journal " a répondu à Jeffrey Schinazi, l'avocat de Dimitri Mohamadi, le patron du restaurant. La veille, sur le plateau de "C à vous", l'avocat et son client avaient annoncé qu'ils allaient poursuivre Canal + en justice. "On aurait pu l'appeler l'affaire sordide car elle est sordide. Mais nous l'appellerons désormais l'affaire craspouille", a annoncé Yann Barthès en ouverture de l'émission, évoquant la "guerre médiatique" dans laquelle se sont lancés le restaurateur et son avocat.

À lire aussi
Interview de Carlos Ghosn sur Inter : Léa Salamé défendue par sa patronne
Radio
Interview de Carlos Ghosn sur Inter : Léa Salamé défendue par sa patronne
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé pour "Mamans et célèbres" sur TFX
Audiences
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé...
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter, Cauet en forme, Vacher souffre sur Fun
Audiences
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter,...

Tout montrer

Dans "C à vous", le restaurateur a une nouvelle fois tenté de minimiser son rôle dans la vente de ses images de vidéosurveillance à des journalistes britanniques pour 50.000 euros. Attaqué directement pour son manque de professionalisme, Yann Barthès a choisi de répondre point par point aux dires de Dimitri Mohamadi. Non sans se moquer d'abord de la vidéo de présentation qu'on peut trouver sur le site de son avocat.

Alors que "Le Petit Journal" avait diffusé les images floutées et n'avait pas révélé les noms des participants à la discussion lors de la première diffusion de la vidéo, il a choisi cette fois de tout montrer. "Je n'ai été témoin de rien" disait le patron du restaurant. Or, on le voit sur toutes les images, en train de montrer la vidéo de surveillance sur son téléphone, tout sourire. "C'est une vidéo truquée et montée", avait aussi accusé le patron du restaurant. "C à vous" n'avait pas les images nécessaires à prouver au patron qu'il était bien là et qu'il a assisté à toute la transaction. "Nous, on les a", a annoncé Yann Barthès avant de diffuser la séquence dans son ensemble. Une séquence dans laquelle Dimitri Mohamadi apparaît en permanence.

Djaffer Ait Aoudia se défend

Le journaliste qui a filmé ces images en caméra cachée, Djaffer Ait Aoudia, silencieux depuis son passage dans l'émission, est pointé du doigt par le patron et l'avocat. "Le Petit Journal" a tenté de le faire venir en plateau. Après des hésitations, il a finalement décidé de ne pas venir "pour ne pas alimenter cette polémique stérile." Dans un mail, il écrit "Que l'on me reproche d'avoir pu inciter le patron de la Casa Nostra à vendre ses images de vidéosurveillance dépasse l'entendement. (...) Faut-il signaler qu'une enquête, menée en caméra cachée, implique des procédés que l'on peut discuter, certes, mais qui ne font pas du journaliste un complice ?". "C'est sa version", a conclu Yann Barthès, visiblement pressé d'en finir avec cette histoire. puremedias.com vous propose de découvrir la séquence.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Audiences : France 2 écrase TF1 grâce à "César Wagner", "NCIS" en hausse sur M6
Audiences
Audiences : France 2 écrase TF1 grâce à "César Wagner", "NCIS" en hausse sur M6
Bientôt la fin des "cop shows" à la télé ?
TV
Bientôt la fin des "cop shows" à la télé ?
Licenciement de Natacha Polony : Europe 1 condamnée à lui verser près de 400.000 d'euros d'indemnités
Radio
Licenciement de Natacha Polony : Europe 1 condamnée à lui verser près de 400.000...
Netflix dévoile ses nouvelles productions françaises pour 2020
SVOD
Netflix dévoile ses nouvelles productions françaises pour 2020
"César Wagner" : Gil Alma dans la peau d'un "Monk" à la française ce soir sur France 2
Programme TV
"César Wagner" : Gil Alma dans la peau d'un "Monk" à la française ce soir sur...
Municipales 2020 : 500 débats prévus sur France Télévisions
TV
Municipales 2020 : 500 débats prévus sur France Télévisions
Vidéos Puremedias