"Zemmour et Naulleau" : Après Ferrero, d'autres annonceurs boycottent l'émission de Paris Première

Partager l'article
Vous lisez:
"Zemmour et Naulleau" : Après Ferrero, d'autres annonceurs boycottent l'émission de Paris Première
"Zemmour et Naulleau"
"Zemmour et Naulleau" © PARIS PREMIERE
Monabanq, Groupama, la MAIF et la MAAF ne communiqueront plus dans l'émission diffusée sur la chaîne du groupe M6.

"Zemmour et Naulleau" bientôt en quarantaine ? Lundi, la marque Ferrero, qui fabrique le Nutella, a annoncé sa décision de ne plus communiquer pendant l'émission, qui a fait son retour sur Paris Première le 2 octobre dernier. "Nous avons demandé à Paris Première d'exclure ce programme de notre liste de diffusion" avait écrit Ferrero sur Twitter, en réponse à la branche française du collectif Sleeping Giants. Pour rappel, ces cyber-activistes sont spécialisés dans l'assèchement financier de sites d'extrême-droite. Leur spécialité est de repérer et interpeler les annonceurs dont les publicités apparaissent sur ces sites.

À lire aussi
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent Ruquier en justice
TV
Arrêt d'"On n'est pas couché" : Catherine Barma envisage de poursuivre Laurent...
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous virent"
Radio
Thomas Hugues fait ses adieux à RTL : "On peut remercier les patrons qui nous...
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette semaine
Cinéma
"Le Retour du grand blond" : Les films prévus sur France 3 l'après-midi cette...

Depuis la prise de position de Ferrero, la liste des annonceurs ne souhaitant plus communiquer dans l'émission de Paris Première s'est allongée. Contacté par "Le Parisien", le groupe d'assurance MAIF, qui avait été interpellé par Sleeping Giants, indique avoir "exclu le programme de (ses) futurs investissements" sur Paris Première, tout en maintenant ses "achats programmés, effectués bien avant les événements récents". Toujours dans "Le Parisien", Groupama et Monabanq annoncent à leur tour qu'elles ne communiqueront plus pendant l'émission de Paris Première. Sur Twitter, Sleeping Giants assure que la MAAF a également décidé de ne plus diffuser de spots dans les écrans jouxtant "Zemmour et Naulleau".

"Z&N", émission phare de Paris Première depuis 2011

Pour rappel, cette situation de boycott intervient alors qu'Eric Zemmour, condamné en septembre pour provocation à la haine religieuse, est au coeur d'une énième polémique suite à son discours islamophobe tenu lors de la "Convention de la droite", un rassemblement organisé par des proches de Marion Maréchal. Ses propos ont déclenché l'ouverture d'une enquête du parquet de Paris pour "injures publiques en raison de l'origine ou de l'appartenance ou de la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée" et "provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence". Un contexte qui a valu au polémiste un rappel à l'ordre du "Figaro" et de Paris Première, et a convaincu RTL, radio sur laquelle il intervenait depuis 2010, de l'écarter.

À quelques heures de la diffusion du deuxième numéro de "Zemmour et Naulleau" sur Paris Première, ce sont donc déjà cinq annonceurs qui ont fait défection. Reste à voir si la situation s'étirera dans la durée. Pour rappel, "Zemmour et Naulleau" est une émission diffusée depuis septembre 2011 sur la chaîne payante du groupe M6. Produite par Troisième Œil Productions ("C à vous") et animée par Anaïs Bouton, l'émission dans laquelle Eric Zemmour et Eric Naulleau débattent chaque semaine, est un vecteur d'audience important pour la chaîne. La saison dernière, l'émission, diffusée en prime-time le mercredi soir, rassemblait une moyenne de 100.000 téléspectateurs (0,5% de PDA), selon Médiamétrie, en audience veille.

Jurisprudences Morandini et Hanouna

"Zemmour et Naulleau" n'est pas la première émission à faire l'objet d'un boycott. En 2017, après un canular jugé homophobe, "Touche pas à mon poste", l'émission de Cyril Hanouna sur C8, avait fait l'objet d'un boycott de la part d'annonceurs pendant plusieurs semaines. Quelques mois plus tôt, des annonceurs avaient refusé de communiquer durant l'émission "Morandini Live !" sur iTELE. Dans les deux cas, les annonceurs avaient été préalablement pris à partie sur les réseaux sociaux, notamment via Twitter, et appelés à se positionner. Ce qui n'a pas empêché ces deux émissions de perdurer.

Eric Zemmour
Eric Zemmour
CNews : Eric Zemmour compare le vert des écologistes au vert de l'islam
Après son agression, Eric Zemmour raconte son entretien avec... Emmanuel Macron !
Agression d'Eric Zemmour : Le Parquet de Paris ouvre une enquête
"Je n'ai pas envie d'entendre vos fausses leçons d'histoire" : Clash entre Jack Lang et Eric Zemmour sur CNews
Voir toute l'actualité sur Eric Zemmour
Autour de Eric Zemmour
Sur le même thème
l'info en continu
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour sur le coronavirus
Radio
"J'ai été complètement débile" : Carla Bruni-Sarkozy regrette son trait d'humour...
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future mini-série de Harlan Coben pour Netflix
Séries
"Disparu à jamais" : Finnegan Oldfield et Nicolas Duvauchelle dans la future...
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
TV
France Télévisions : Les prétendants à la présidence du groupe
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Radio
Une invitée interrompue par un cambriolage en plein direct sur Sud Radio
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
TV
Karine Le Marchand va animer "La France a un incroyable talent" sur M6
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Radio
Sidonie Bonnec, Eglantine Eméyé et Willy Rovelli rejoignent France Bleu
Vidéos Puremedias