Alain Weill (NextRadioTV) n'est pas intéressé par un "gros chèque" de TF1

Partager l'article
Vous lisez:
Alain Weill (NextRadioTV) n'est pas intéressé par un "gros chèque" de TF1
Alain Weill
Alain Weill © DR, abaca
Le PDG de NextRadioTV (BFMTV, RMC), Alain Weill, a démenti aujourd'hui les rumeurs de rachat de son groupe audiovisuel par TF1, même contre un "gros chèque".

Son groupe n'est pas à vendre et il le fait savoir. Alain Weill a démenti aujourd'hui dans le "Buzz Média Orange-Le Figaro" tout projet de cession de NextRadioTV à TF1. Les rumeurs de rachat de ce groupe audiovisuel, propriétaire notamment de RMC et surtout BFMTV, sont pourtant nombreuses depuis plusieurs semaines. L'opération pourrait en effet permettre à TF1 de fusionner la chaîne d'information à succès BFMTV avec la sienne, LCI, si cette dernière venait à passer prochainement sur la TNT gratuite.

À lire aussi
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
Presse
Photo du gouvernement : La mauvaise expérience d'un photographe de "Libération"
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
TV
"Koh-Lanta" : Les 24 candidats des "4 Terres"
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois
Sport
Mediapro et Netflix vont proposer une offre commune à moins de 30 euros par mois

L'hypothèse d'un tel rachat a été clairement écartée par Alain Weill. Le PDG de NextRadioTV a juré n'avoir "jamais eu aucun projet de fusion avec TF1", démentant au passage toute volonté du groupe de Nonce Paolini en la matière. Se disant attaché à son "indépendance", il a affirmé qu'un "gros chèque" ne pourrait pas le faire changer d'avis. "Il n'y a pas que la perspective d'avoir un gros chèque qui motive un entrepreneur" a-t-il fait valoir. Et Alain Weill de prévenir, un peu moins catégorique : "le jour où je vendrai, c'est que je considérerai que l'intérêt de NextRadioTV requiert de se rapprocher d'un autre groupe. Tel n'est pas le cas aujourd'hui".

i>Télé, première menacée ?

Lors de cet entretien, le fondateur de BFMTV a par ailleurs confirmé son intention, déjà annoncée sur puremedias.com, de déposer "plusieurs recours" auprès du Conseil d'Etat et des autorités européennes pour éviter tout passage de LCI en gratuit. Alain Weill a également expliqué qu'une arrivée de la chaîne d'information du groupe TF1 sur ce marché condamnerait en premier lieu son concurrent actuel, i>Télé. "i>Télé est à 0,8% de part d'audience, si une nouvelle chaîne d'info arrive, i>Télé ne sera plus économiquement viable" a-t-il ainsi affirmé.

Sur le même thème
l'info en continu
"Voltaire, Mixte" : Pierre Deladonchamps héros de la nouvelle série d'Amazon Prime Video
Séries
"Voltaire, Mixte" : Pierre Deladonchamps héros de la nouvelle série d'Amazon Prime...
"Une famille en or" de retour avec Camille Combal sur TF1
TV
"Une famille en or" de retour avec Camille Combal sur TF1
"Cuisine impossible" : Juan Arbelaez et Julien Duboué arrivent en prime time ce soir sur TF1
Programme TV
"Cuisine impossible" : Juan Arbelaez et Julien Duboué arrivent en prime time ce...
L'Eurovision va avoir une version américaine
TV
L'Eurovision va avoir une version américaine
"K2000" va devenir un film
Cinéma
"K2000" va devenir un film
M6 déprogramme "5 hommes à la maison"
TV
M6 déprogramme "5 hommes à la maison"
Vidéos Puremedias