Bernard Kouchner à propos d'Aymeric Caron : "J'avais envie de lui casser la gueule"

Partager l'article
Vous lisez:
Bernard Kouchner à propos d'Aymeric Caron : "J'avais envie de lui casser la gueule"
Bernard Kouchner face à Guillaume Durand © WAT
Ce matin sur LCI-Radio-Classique, Bernard Kouchner est revenu sur son échange électrique avec Aymeric Caron, samedi soir dans "On n'est pas couché" sur France 2.

Bernard Kouchner ne décolère pas contre Aymeric Caron. Samedi soir, le responsable politique était l'invité de "On n'est pas couché", le talk-show de Laurent Ruquier. Et au cours de cette émission, il avait notamment eu un échange très tendu avec le chroniqueur de France 2.

À lire aussi
"La maison France 5" de Stéphane Thebaut va s'arrêter
TV
"La maison France 5" de Stéphane Thebaut va s'arrêter
Sébastien Thoen viré de Canal+ après sa parodie de "L'heure des pros" de Pascal Praud
TV
Sébastien Thoen viré de Canal+ après sa parodie de "L'heure des pros" de Pascal...
Linda Kebbab règle ses comptes avec Marc-Olivier Fogiel, Bruce Toussaint et BFMTV
TV
Linda Kebbab règle ses comptes avec Marc-Olivier Fogiel, Bruce Toussaint et BFMTV

"Vous dites des saloperies, j'en ai marre !"

Bernard Kouchner avait notamment explosé lorsqu'Aymeric Caron avait évoqué l'idée d'un rapport qu'il aurait fait pour l'ancien président du Gabon, Omar Bongo. "Je n'ai pas fait de rapport pour Omar Bongo. J'ai fait la sécurité sociale dans un pays africain. Vous dites des saloperies, j'en ai marre ! D'accord ? J'en ai marre ! Non, vous ne pouvez pas finir ! Vous dites n'importe quoi" avait lâché Bernard Kouchner, avant de défendre son action au Gabon, et ponctuant son intervention de "Eh eh eh" pour empêcher Aymeric Caron de reprendre la parole. "Il n'y a pas de question, il ne dit que du mal. Il m'emmerde ! Je m'en fous ! Il n'y a aucune valeur à ses questions, ce sont des clichés dégueulasses" avait ajouté Bernard Kouchner après une intervention de Laurent Ruquier.

Tant bien que mal, Aymeric Caron avait réussi à finir une autre question, interrogeant l'ex-ministre des gouvernements de Pierre Bérégovoy, Lionel Jospin et François Fillon sur ses ambitions politiques. Exagérant l'ennui et provoquant une vague de rires sur le plateau, Bernard Kouchner s'était à nouveau énervé. "Je n'en pense rien du tout. J'en ai marre de vos saloperies ! Mon image, elle vous emmerde" avait-il lancé, entraîné par Laurent Baffie, face à un Aymeric Caron agacé et une Léa Salamé hilare.

"Je ne veux pas lui répondre, il ne dira que des saloperies sur moi. Je le connais par coeur, c'est son boulot !" avait également attaqué Bernard Kouchner, éclatant de rire lorsqu'Aymeric Caron avait rappelé être journaliste. "Je ne peux pas vous dire que vous avez bouffé du lion puisque vous ne bouffez rien. Mais à part ça, quand même, qu'est-ce qui vous prend ?" avait conclu l'ex-ministre des Affaires étrangères, avant d'ignorer son interlocuteur et d'inviter Léa Salamé à poser une autre question...

"Combat de coqs stupide"

Invité ce matin de la matinale de LCI-Radio-Classique, Bernard Kouchner est revenu sur cet incident à la demande de son intervieweur, Guillaume Durand. Et il ne s'est visiblement pas calmé concernant Aymeric Caron. "Je crois que ce n'est pas bien de provoquer les gens de cette façon. Ça crée dans l'esprit du public, et évidemment dans l'esprit des protagonistes, un espèce de combat de coqs stupide et vraiment contre-productif" a-t-il ainsi dénoncé. Alors que Guillaume Durand faisait remarquer qu'il l'avait senti "au bord de la crise de nerfs" samedi soir, Bernard Kouchner a tenu à préciser : "Pas au bord de la crise de nerfs. J'avais envie de lui péter la gueule, oui".

Et le créateur de "Médecins sans frontières" d'ajouter : "Vous vous rendez compte ? Je n'ai fait que du mal dans la vie ? En plus, l'ennui de Facebook et de toutes ces choses, c'est qu'on ne voit que ce qui est négatif. Il suffit de consulter Internet et tous les ragots, tous les clichés arrivent". Guillaume Durand a alors souligné : "Toutes les émissions -celle de Ruquier est excellente- sont construites comme ça. Vous êtes là finalement pour alimenter le talk-show, la polémique, donc l'audience ?". "Ça, il n'y a aucun doute" a abondé Bernard Kouchner. "Donc, il ne fallait pas y aller" a poursuivi l'intervieweur de LCI-Radio-Classique. "Peut-être oui. Oui je crois" a reconnu Bernard Kouchner.

Bernard Kouchner
Bernard Kouchner
Bernard Kouchner à Jean-Michel Aphatie : "Vous êtes lourdingue !" (vidéo)
Journalistes enlevés/B.Kouchner : "Les négociations risquent d'être longues"
Sur le même thème
l'info en continu
"Un si grand soleil" : France 2 diffuse exceptionnellement un épisode ce soir
Séries
"Un si grand soleil" : France 2 diffuse exceptionnellement un épisode ce soir
Après son licenciement du "Média", le journaliste Denis Robert va lancer sa propre web-télé "Blast"
Internet
Après son licenciement du "Média", le journaliste Denis Robert va lancer sa propre...
Les NRJ Music Awards de retour avec Nikos Aliagas ce soir sur TF1
Programme TV
Les NRJ Music Awards de retour avec Nikos Aliagas ce soir sur TF1
Audiences : Quel bilan pour "Koh-Lanta : Les 4 Terres" sur TF1 ?
Audiences
Audiences : Quel bilan pour "Koh-Lanta : Les 4 Terres" sur TF1 ?
Audiences access 20h : "Quotidien" leader talks, record pour "C à vous", "28 minutes" et "Un si grand soleil" au top
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien" leader talks, record pour "C à vous", "28...
Audiences access 19h : "DNA" leader devant le "19/20", record historique pour "Objectif Top Chef", "C à vous" en forme
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" leader devant le "19/20", record historique pour...
Vidéos Puremedias