Didier Quillot (LFP) - P3 : "On n'avait pas pensé que Free serait là"

Partager l'article
Vous lisez:
Didier Quillot (LFP) - P3 : "On n'avait pas pensé que Free serait là"
Didier Quillot, patron de la LFP © Dailymotion
Didier Quillot décrypte pour puremedias.com son appel d'offres historique portant sur les droits de la Ligue 1 pour la période 2020-2024.

Didier Quillot, invité exceptionnel de puremedias.com ! Lundi 4 juin, le patron de la Ligue de football professionnel (LFP) a accepté de nous recevoir dans son bureau du 16e arrondissement de Paris, afin de décrypter en vidéo l'appel d'offres historique qu'il a personnellement organisé le 29 mai dernier. Le résultat, valable pour la période 2020-2024, risque de durablement rabattre les cartes du marché des droits du foot en France. Avec un prix record de 1,15 milliard d'euros par an, l'appel d'offres a été marqué par l'entrée fracassante de l'opérateur sino-espagnol Mediapro sur le marché, avec l'acquisition de 8 matchs sur 10 par journée de Ligue 1. Si beIN Sports est parvenu à sauver les meubles avec un lot, Canal+, diffuseur depuis 34 ans de la compétition, est reparti les mains vides d'une bataille à laquelle SFR n'a pas participé, contrairement à Free.

À lire aussi
"Vous n'avez aucune honte ?" : Laurent Ruquier en colère contre BFMTV
TV
"Vous n'avez aucune honte ?" : Laurent Ruquier en colère contre BFMTV
Audiences : Très large leader, "Les Enfoirés" en nette baisse et au plus bas depuis 2000 sur TF1
Audiences
Audiences : Très large leader, "Les Enfoirés" en nette baisse et au plus bas...
"C à vous" : Nicolas Dupont-Aignan "envisage de saisir le CSA" après la mise au point d'Anne-Elisabeth Lemoine
TV
"C à vous" : Nicolas Dupont-Aignan "envisage de saisir le CSA" après la mise au...

Dans cette troisième partie de l'interview - qui en comptera quatre-, Didier Quillot revient sur l'absence des GAFA et de plusieurs Telcos lors de cet appel d'offres. Sur l'absence de SFR, pourtant très actif sur le marché des droits sportifs ces derniers mois, le patron de la LFP a estimé que ce n'était pas "une surprise". "Je pense que SFR a été clair. Ils n'ont pas bluffé. Ils ont dit les choses de manière assez claire et publiquement", a estimé Didier Quillot.

"Aucun des GAFA n'est venu finalement"

Sur l'absence des GAFA, Didier Quillot a précisé qu'il n'avait pas bluffé en annonçant leur possible arrivée sur le marché des droits français. Il a ainsi révélé que la LFP avait eu des rendez-vous avec les représentants de Yahoo, Amazon, Facebook ou encore Google. "Aucun d'entre-eux n'est venu finalement (...) Je pense que c'est une question de modèle économique, de timing. Je ne pense pas que ce soit une question de manque d'intérêt", a-t-il décrypté. "Amazon était certainement celui qui était peut-être le plus prometteur avec son offre Amazon Prime Video, mais pas au point d'investir dans le foot européen. De ce point de vue là, la France ne fait ni mieux ni moins bien que l'Angleterre ou que l'Italie", a ajouté Didier Quillot. Précisons une nouvelle fois que cette interview a été réalisée avant qu'Amazon n'annonce l'acquisition d'un lot complémentaire de la Premier League britannique aujourd'hui.

Concernant l'acquisition du lot 6 par Free, Didier Quillot n'a pas caché sa satisfaction surprise. "Je reconnais qu'on n'avait pas pensé que Free serait là", a-t-il affirmé dans un premier temps, saluant ensuite l'arrivée sur le marché d'une entreprise incarnant "une certaine forme de disruption". "Je crois qu'ils vont en faire un véritable outil marketing de conquête et de fidélisation de leur base d'abonnés", a-t-il estimé, sans vouloir en dire plus sur la stratégie de Free. puremedias.com vous propose de découvrir un troisième extrait vidéo de cette interview.

A REVOIR l
- Didier Quillot - P1 : "On n'a pas compris la stratégie d'enchères de Canal+".
- Didier Quillot - P2 : "Si la chaîne Mediapro est bien foutue, elle rencontrera son public".

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
LeMoi

"Une certaine forme de disruption" Macron, sors de ce corps !!



Furious Angel

Et Amazon a acheté un peu de Premier League aujourd'hui...



ElRom16

Ils ont pas de réseau, donc ils prennent sur les contenus pour sauver les apparences. Stratégie complètement stupide, alors qu'on est les attends tous sur une couverture mobile au niveau d'Orange, un investissement massif dans la fibre, et évidemment des prix en dessous la concurrence, sans oublier un investissement massif dans le peering. Hélas, ils l'ont toujours pas compris.



lalo-19

Concernant l'acquisition du lot 6 par SFR, Didier Quillot n'a pas caché sa satisfaction. "Je reconnais qu'on n'avait pas pensé que Free serait là".

???



philalex

Comme si free avait besoin du foot pour fideliser ses clients...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Les chaînes de télévision ont moins financé le cinéma français en 2018
Cinéma
Les chaînes de télévision ont moins financé le cinéma français en 2018
"Mon Chirac" (LCP) : Quand Jacques Chirac forçait Jean-Louis Debré à regarder des matchs de sumos à l'Elysée
TV
"Mon Chirac" (LCP) : Quand Jacques Chirac forçait Jean-Louis Debré à regarder des...
Roch-Olivier Maistre (président du CSA) se dit "mesuré" sur une fusion avec l'ARCEP et la HADOPI
TV
Roch-Olivier Maistre (président du CSA) se dit "mesuré" sur une fusion avec...
"Game of Thrones" : OCS diffusera la saison 8 en VF en même temps que les Etats-Unis !
Séries
"Game of Thrones" : OCS diffusera la saison 8 en VF en même temps que les...
"Brexit" : La fiction britannique événement avec Benedict Cumberbatch ce soir sur Canal+
Séries
"Brexit" : La fiction britannique événement avec Benedict Cumberbatch ce soir sur...
Audiences : Sans replay, comment les Enfoirés ont-ils pu gagner des téléspectateurs en une semaine ?
Audiences
Audiences : Sans replay, comment les Enfoirés ont-ils pu gagner des...
Vidéos Puremedias