Interview avec Caroline Got, DG de TMC et NT1 : "Nous allons encore renforcer nos offres"

Partager l'article
Vous lisez:
Interview avec Caroline Got, DG de TMC et NT1 : "Nous allons encore renforcer nos offres"
Caroline Got, directrice générale de TMC et NT1
Caroline Got, directrice générale de TMC et NT1 © Cauvin/TMC/NT1
Après France 2, France 3 et BFM TV, zoom sur la rentrée de TMC et NT1 (les deux nouvelles entrantes éditées par le groupe TF1) avec Caroline Got, directrice générale des deux chaînes.

Après France 2, France 3 et BFM TV, zoom sur la rentrée de TMC et NT1 (les deux nouvelles entrantes éditées par le groupe TF1) avec Caroline Got, directrice générale des deux chaînes. Nouveautés, stratégie, audiences, nouvel environnement concurrentiel... Interview.

À lire aussi
France Télévisions : Patrick Montel privé des championnats du monde d'athlétisme
Sport
France Télévisions : Patrick Montel privé des championnats du monde d'athlétisme
Mort d'Ariane Carletti ("Club Dorothée") : Sa fille Eleonore Sarrazin s'en prend au "Parisien"
TV
Mort d'Ariane Carletti ("Club Dorothée") : Sa fille Eleonore Sarrazin s'en prend...
Altice renonce à faire payer le signal de ses chaînes à Orange et Free
TV
Altice renonce à faire payer le signal de ses chaînes à Orange et Free

Propos recueillis par Julien Lalande

@puremedias : La saison dernière, TMC a conforté son rang de leader parmi les nouvelles entrantes de la TNT. Quels sont les principaux objectifs cette nouvelle saison ?

Caroline Got : On est devenu en 2010 cinquième chaîne nationale et, ces derniers mois, nous avons creusé l'écart par rapport à nos concurrents. Notre premier objectif est donc de renforcer encore la qualité de l'offre des programmes sur TMC pour conserver ces acquis, notamment en matière de divertissements, de magazines et des fictions.

Quelles seront les principales nouveautés en divertissement ?

Il nous faut des marques familiales et fédératrices. Outre les retours de "Fan des années 80", et "Fan des années 2000", "Quand la musique est bonne", "Zone paranormale", nous allons avoir de nouvelles marques que les téléspectateurs connaissent bien. "Les 100 plus grands" (Endemol) d'abord, qui sera revisité avec Laurence Boccolini à la présentation. "Les 30 histoires" (Endemol) ensuite, qui arrivera un peu plus tard dans la saison avec un animateur que nous sommes en train de recruter. Et enfin "Les animaux dans tous leurs états" (Coyote), qui sera proposé de façon événementielle par Christophe Dechavanne et son chien Adeck.

Nouvelle formule du JT de TMC à venir

Et du côté des magazines ?

On va poursuivre l'exploration de l'actualité à travers nos magazines d'information. "90' Enquêtes", magazine leader de la TNT, qui propose beaucoup d'inédits depuis trois ans, fait travailler une quinzaine d'agences de presse. Nous commandons 36 à 44 nouveaux sujets chaque année. Nous avons équilibré les sujets sécurité et consommation et cherchons les sujets les plus concernants. Nous proposerons également un nouveau magazine inédit, "C'est grave docteur ?" (ALP) dans lequel trois médecins viendront en aide à des patients qui ont des pathologies légères. Ce ne seront pas des maladies lourdes, mais des problèmes du quotidien. L'autre magazine sur lequel nous avons beaucoup travaillé, c'est "Suspect N°1", notre émission de faits divers. Nous avons mis du temps pour trouver la bonne formule. Nous voulions raconter une histoire par le biais de reconstitutions. Enfin, notre JT quotidien de 6 minutes, à 13h15, va bénéficier d'une nouvelle formule dans les mois à venir. Nous souhaitons lui donner plus d'ampleur.

Si "90' Enquêtes" est leader TNT des magazines d'actu, "Suspect N°1" est moins puissant que le concurrent "Enquêtes criminelles" de W9. Votre objectif, c'est de le supplanter ?

Nous sommes le vendredi, dans une case très compétitive. Effectivement, sur la cible des quatre ans et plus, nous espérons nous améliorer. Mais sur les cibles commerciales, nous sommes à de très bons niveaux. Nous devons faire des progrès sur la visibilité de notre émission, il faut donc un peu de temps. "90' Enquêtes" a mis du temps à s'imposer !

"Nous avons besoin de marques qui bénéficient déjà d'une forte notoriété"

Après la diffusion des "Mystères de l'amour" (JLA), vous avez annoncé le tournage d'une suite inédite de "Sous le soleil" (Marathon) qui a été programmée dans les années 90 et 2000 sur TF1. Pourquoi ne pas créer votre propre marque ?

Le feuilleton hebdomadaire est un genre très populaire. "Les mystères de l'amour" marche très bien d'ailleurs chez nous, de nouveaux inédits seront bientôt à l'antenne. Partant de ce constat, nous avons travaillé en collaboration avec les producteurs pour trouver une série forte. Aujourd'hui, nous avons besoin d'avoir des marques qui bénéficient déjà d'une forte notoriété. C'est plus simple également de capitaliser sur des acteurs et des personnages qui sont déjà bien repérés du public. On travaille beaucoup en ce sens avec les producteurs.

Il y a un genre qui se multiplie dans le PAF, c'est la scripted reality, présente sur TF1, France Télévisions, M6, NRJ 12 et bientôt W9. Est-ce que vous avez des projets dans ce domaine pour TMC et NT1 ?

Sur TMC, non, on va rester sur nos fictions classiques hebdomadaires programmées en access le week-end. La scripted reality est un genre apprécié par les 15-24 ans, mais très excluant sur les autres tranches d'âge. Pour l'heure, nous n'avons pas trouvé un format susceptible de réunir un large public.

Sur NT1, en revanche, on s'intéresse à la fiction aux moyens légers. On diffuse en deuxième fenêtre la fiction "Au nom de la vérité" qu'on co-produit avec TF1. NT1 est d'ailleurs la seule chaîne de la TNT à proposer une fiction française quotidienne. On réfléchit à d'autres choses, mais pas dans la veine que ce peuvent faire nos concurrents.

"Au moins" deux prime times hebdo avec des séries américaines sur NT1

Passons à NT1 qui a connu un très bel été en devenant la troisième chaîne parmi les nouvelles entrantes. C'était un objectif ?

C'est une position très disputée entre NRJ 12, Direct 8 et nous. A priori, NT1 devrait être à 2,4% de parts d'audience en août, ce qui fait de NT1 la chaîne qui a le plus progressé sur un an. Le plus important, c'est toutefois nos performances sur les cibles commerciales, notamment les jeunes adultes, notre coeur de cible. On a beaucoup fait évoluer la chaîne ces derniers mois et nous allons poursuivre ce travail. Nous lançons d'ailleurs dès lundi prochain une nouvelle identité visuelle. D'autre part, nous allons renforcer notre offre pour conserver nos acquis, notamment à travers la programmation de nouvelles séries inédites. Des séries fantastiques (Grimm, Falling Skies, Walking Dead, Vampire Diaries, True Blood) et des comédies (Ma Femme, ses enfants et moi, How I met your mother saison 7 inédite, Chuck et la rediffusion de l'intégrale des Frères Scott). Nous aurons au moins deux prime times séries américaines chaque semaine, le vendredi et le samedi.

Outre "Au nom de la vérité", NT1 va proposer de la fiction française ?

Oui, nous avons racheté un programme court qui s'appelle "Que du bonheur" que nous proposons en access et le midi depuis mars. Ca marche très bien. Du coup, nous avons décidé de mettre en chantier un nouveau programme court, "VDM" issu du site phénomène Vie de merde.fr. Jean-Marc Dumontet, le producteur de Nicolas Canteloup, produira cette adaptation télé. Les tournages débutent le mois prochain. Enfin, on a piloté plusieurs projets de programmes courts. Trois à quatre marques sont à l'étude.

Vous proposez depuis quelques semaines "Soeur Thérèse.com". Les audiences sont très fortes mais le programme est atypique dans votre grille alors que votre "coeur de cible", ce sont les jeunes...

C'est vrai mais on se doit d'être parfois très fédérateur et ce programme l'est. Nous sommes ravis par les très fortes audiences. D'autre part, l'ADN de NT1, c'est la comédie sous toutes ses formes. On n'aurait pas mis "Soeur Thérèse.com" sur TMC où l'on propose principalement de la fiction policière.

La télé-réalité en projet sur NT1

En matière de divertissements, d'autres nouveautés sont prévues ?

Sur NT1, le divertissement sera présent notamment à travers le docu-réalité : "Les Vraies Housewives". Nous allons suivre le quotidien de cinq françaises qui vivent à Los Angeles et qui sont un peu extravagantes et très privilégiées...C'est très drôle ! On proposera cette émission en soirée. Nos téléspectateurs retrouveront bien sûr "Ma vie à la télé", "En mode Gossip" et "Tous différents". Et puis nous créons "NT1 Family", un rendez-vous jeunesse pour les 8-12 ans les mercredis, samedis et dimanches matins.

Un genre très apprécié par les jeunes, le coeur de cible de NT1, c'est la télé-réalité. Avez-vous des projets dans ce domaine ?

On travaille effectivement sur ce genre. On essaye de trouver une formule innovante et amusante et susceptible d'être assez longue. Le but est d'avoir différentes marques qu'on pourra alterner. C'est un peu compliqué en termes de programmation de faire une incursion et de proposer ensuite une offre totalement différente.

NRJ 12, W9, Direct 8 et BFM TV sont notamment disponibles sur des réseaux câble, sat et ADSL dans des versions HD. C'est en projet pour NT1 et TMC ?

Oui, c'est à l'étude, on travaille dessus. Pour le hertzien, il faut une fréquence HD, ce qui sera à un moment indispensable.

"Cela devient difficile de progresser en audience"

Après plusieurs années de progression, l'audience de TMC se stabilise en 2012 (à 3,6% de PDA) tandis que celle de NT1 poursuit son ascension (à 2,2%). Vous avez atteint un palier semble-t-il sur TMC...

Oui, TMC continue de progresser alors que certains concurrents sont en baisse depuis le début de l'année (Direct 8 et W9, NDLR). Les nouvelles entrantes sont arrivées dans tous les foyers français. Cela devient difficile de progresser, d'autant plus qu'il y aura six nouvelles chaînes lancées à la fin de la saison. Toutefois, nous considérons que nous avons encore une marge de progression. Notre budget alloué aux programmes progresse en 2012 pour TMC et NT1 et il augmentera encore en 2013.

En rachetant Direct 8, Canal+ vise votre position de leader parmi les nouvelles entrantes, selon des informations de presse. Avec un budget de 120 millions d'euros, ils souhaitent que D8 atteigne les 4% de PDA. Vous redoutez ce nouveau concurrent ?

On ne peut pas empêcher les gens d'être ambitieux ! Maintenant, à eux de prouver qu'ils peuvent prendre notre place. Après, nous serons tous attentifs à ce que les conditions de concurrence soient les mêmes pour tout le monde.

commentaires
comments powered by Disqus
l'info en continu
Retour de " N'oubliez pas votre brosse à dents !" : "Impossible, rien ne passerait aujourd'hui" selon Nagui
TV
Retour de " N'oubliez pas votre brosse à dents !" : "Impossible, rien ne passerait...
"Skam France" : France Télévisions annonce une saison 6
TV
"Skam France" : France Télévisions annonce une saison 6
"On n'est pas couché" : Laurent Ruquier lit le droit de réponse d'Alexandre Moix à l'antenne
TV
"On n'est pas couché" : Laurent Ruquier lit le droit de réponse d'Alexandre Moix à...
Audiences samedi : "C l'hebdo" et "On n'est pas couché" en hausse, démarrage faible pour "La grande darka" sur C8
Audiences
Audiences samedi : "C l'hebdo" et "On n'est pas couché" en hausse, démarrage...
Audiences: "Meurtres à Colmar" leader, "La chanson secrète" et "Les Grosses Têtes" de retour en baisse
Audiences
Audiences: "Meurtres à Colmar" leader, "La chanson secrète" et "Les Grosses Têtes"...
"Un homme ordinaire" / "La part du soupçon" : puremedias.com a vu les fictions inspirées de Xavier Dupont de Ligonnès
TV
"Un homme ordinaire" / "La part du soupçon" : puremedias.com a vu les fictions...
Vidéos Puremedias