Jean-Jacques Bourdin s'enflamme : "Ici on ne prend pas d'ordres, je n'en prends même pas de mon patron !"

Partager l'article
Vous lisez:
Jean-Jacques Bourdin s'enflamme : "Ici on ne prend pas d'ordres, je n'en prends même pas de mon patron !"
Jean-Jacques Bourdin © RMC
Le matinalier n'a pas apprécié de voir une opération lancée par RMC critiquée par une partie des auditeurs.

Une petite mise au point de bon matin. Ce lundi, dans sa matinale sur RMC, Jean-Jacques Bourdin a annoncé le lancement de l'opération "Vos 30 propositions de lois citoyennes" pour laquelle la station invite ses auditeurs à lui soumettre leurs propositions sur tous les enjeux politiques actuels, dans une sorte d'écho au débat national voulu par Emmanuel Macron. Les 30 propositions les plus plébiscitées seront ensuite transmises par Jean-Jacques Bourdin au président de la République mais aussi aux représentants de l'opposition.

À lire aussi
"On est où là ?" : Vincent Cassel tacle "Quotidien"
TV
"On est où là ?" : Vincent Cassel tacle "Quotidien"
Mort de Bertrand-Kamal ("Koh-Lanta") : Denis Brogniart lui avait adressé un message lors de la dernière finale
TV
Mort de Bertrand-Kamal ("Koh-Lanta") : Denis Brogniart lui avait adressé un...
Durée plus courte, davantage d'invités, ambiance de club de nuit : Laurent Ruquier lève le voile sur "On est en direct"
TV
Durée plus courte, davantage d'invités, ambiance de club de nuit : Laurent Ruquier...

"Je vois les critiques"

"Je me réjouis de voir que cette opération est en train de faire beaucoup de bruit. Je vois les critiques, je vois aussi - ça m'intéresse plus - toutes les propositions qui sont déposées ici ou là", a débuté le journaliste. Concernant les critiques, ce dernier a estimé : "C'est amusant, parce qu'elles viennent de tous les extrémistes de tous bords et de tout poil qui nous accusent d'être partisans, de soutenir les uns le gouvernement, les autres, les gilets jaunes...".

Jean-Jacques Bourdin a rappelé que le plus important est que les auditeurs puissent s'exprimer et faire leurs propositions pour le pays. Il est revenu quelques instants plus tard sur les critiques, en lisant une réaction laissée sur les réseaux sociaux : "Nous emmerdes pas avec tes 30 propositions. Aucune confiance, les Gilets jaunes n'ont pas besoin de toi, reste avec ton Macron". C'est cette dernière partie qui a particulièrement déplu au matinalier. "Comme si, moi j'étais avec mon Macron... Rappelez-vous de l'interview d'avril dernier", a-t-il glissé en référence à l'entretien présidentiel réalisé avec son confrère de Mediapart Edwy Plenel au cours duquel le chef de l'Etat n'avait pas été épargné.

Et de conclure : "Nous faisons avancer les choses, c'est bien. Et nous ne prenons d'ordre de personne et je ne prends même pas d'ordre de mon patron, je vous le dis tout de suite. Tout le monde le sait, y'a pas plus indépendant", a assuré l'homme libre. Un rappel qu'appréciera certainement le nouveau patron de RMC, Morgan Serrano. puremedias.com vous propose de réécouter cette séquence.

Sur le même thème
l'info en continu
Distribution de Téléfoot : Canal+ assigne Mediapro en justice
Justice
Distribution de Téléfoot : Canal+ assigne Mediapro en justice
Départ de Marie-Sophie Lacarrau : Nathanaël de Rincquesen fait ses adieux à sa place dans le "13 Heures" de France 2
TV
Départ de Marie-Sophie Lacarrau : Nathanaël de Rincquesen fait ses adieux à sa...
Caroline Got quitte France Télévisions
TV
Caroline Got quitte France Télévisions
"Ligue du Lol" : Alexandre Hervaud, ex-chef du service web de "Libération", réclame 204.000 euros au quotidien
Presse
"Ligue du Lol" : Alexandre Hervaud, ex-chef du service web de "Libération",...
Le comédien Roger Carel est mort
TV
Le comédien Roger Carel est mort
"Un humour malsain" : Jean-Pierre Pernaut critique sa marionnette aux "Guignols" de Canal+
TV
"Un humour malsain" : Jean-Pierre Pernaut critique sa marionnette aux "Guignols"...
Vidéos Puremedias