Le plan de renflouement de "Libération" validé par le tribunal de commerce

Partager l'article
Vous lisez:
Le plan de renflouement de "Libération" validé par le tribunal de commerce
Le plan de renflouement de "Libération" validé par la justice
Le plan de renflouement de "Libération" validé par la justice
Le tribunal de commerce a approuvé aujourd'hui le plan de renflouement proposé par le président du conseil de surveillance de "Libération", Bruno Ledoux.

L'aventure continue pour "Libération". Alors que le journal était sous la menace d'un dépôt de bilan depuis plusieurs semaines, l'AFP rapporte aujourd'hui que le tribunal de commerce de Paris a validé le plan de renflouement du journal proposé par le président du conseil de surveillance du quotidien, Bruno Ledoux. Ce plan de recapitalisation prévoit notamment un apport de 14 millions d'euros pour relancer le quotidien, en grave difficulté financière après avoir perdu plus de 1,5 million d'euros en 2013.

À lire aussi
"Le journal du dimanche" recrute Catherine Nay, voix d'Europe 1
Presse
"Le journal du dimanche" recrute Catherine Nay, voix d'Europe 1
Caroline Fourest répond aux accusations de la Société des rédacteurs de "Marianne"
Presse
Caroline Fourest répond aux accusations de la Société des rédacteurs de...
"Le Monde" : Mathieu Pigasse cède la quasi-totalité de ses parts à Xavier Niel
Presse
"Le Monde" : Mathieu Pigasse cède la quasi-totalité de ses parts à Xavier Niel
La Société des rédacteurs de "Marianne" demande le départ de Caroline Fourest de l'hebdomadaire
Presse
La Société des rédacteurs de "Marianne" demande le départ de Caroline Fourest de...

Au début du mois d'avril, Bruno Ledoux avait déjà versé 4 millions d'euros via sa société BLHM pour renflouer les caisses du journal. Conséquence de la recapitalisation en cours, Bruno Ledoux devient l'actionnaire majoritaire de "Libé", alors qu'il ne détenait jusqu'ici que 26% du capital, à parité avec l'autre actionnaire de référence, Edouard de Rotschild.

"Libé TV"

Bruno Ledoux a d'ores et déjà annoncé sa volonté d'intégrer "Libération" dans un groupe diversifié comprenant un réseau social, des contenus multimédia, un espace culturel et une "Libé TV". D'après l'AFP, le plan de renflouement de l'homme d'affaires inclurait également un plan de départs volontaires d'une cinquantaine de salariés et le déménagement de la rédaction actuellement située en plein coeur de Paris.

Ces projets déplaisent fortement aux salariés de "Libération", qui y voient une grave menace pour le journal et ses valeurs. La tension entre ces derniers et la direction du journal est d'ailleurs très vive depuis presque deux mois. Le 2 avril dernier, la rédaction avait ainsi réservé un accueil glacial à Pierre Fraidenraich, le nouveau patron du journal, après avoir publié dans leur rubrique quotidienne "Nous sommes un journal" un portrait très acerbe de leur nouveau dirigeant. Le lendemain, ce dernier avait tenté de rassurer en détaillant sa stratégie dans une interview aux "Echos".

Libération
Libération
Titre polémique sur Europe 1 et CNews : "Libération" justifie son choix éditorial
Une polémique de "Libération" : Le quotidien se justifie après la publication de la lettre d'un violeur
"Libération" dénonce les insultes proférées par un élu RN contre deux de ses journalistes
"Libération" veut accélérer dans la publicité
Voir toute l'actualité sur Libération
l'info en continu
"Zone interdite" sur l'Islam radical : Ophélie Meunier "menacée" et placée sous protection avant diffusion
TV
"Zone interdite" sur l'Islam radical : Ophélie Meunier "menacée" et placée sous...
"Le journal du dimanche" recrute Catherine Nay, voix d'Europe 1
Presse
"Le journal du dimanche" recrute Catherine Nay, voix d'Europe 1
Concentration des médias : Echange tendu entre Maxime Saada et David Assouline sur CNews "chaîne d'opinion"
Politique
Concentration des médias : Echange tendu entre Maxime Saada et David Assouline sur...
"Face à Baba" : Jean-Luc Mélenchon accuse Cyril Hanouna de ne pas avoir respecté ses engagements
TV
"Face à Baba" : Jean-Luc Mélenchon accuse Cyril Hanouna de ne pas avoir respecté...
Salto : La plateforme française compterait 500.000 abonnés payants
SVOD
Salto : La plateforme française compterait 500.000 abonnés payants
Demi-finale de l'Euro de handball : Pourquoi Philippe Gardent ne commentera finalement pas le match sur TF1
Sport
Demi-finale de l'Euro de handball : Pourquoi Philippe Gardent ne commentera...