Ligue du Lol : "Libération" condamné pour le licenciement abusif de Vincent Glad

Partager l'article
Vous lisez:
Ligue du Lol : "Libération" condamné pour le licenciement abusif de Vincent Glad
Par Christophe Gazzano Journaliste
D’un naturel curieux et passionné de télé, Christophe Gazzano a toujours nourri le désir de devenir journaliste. Après ses études et une dizaine d’années passées dans la presse régionale, ce natif de Salon-de-Provence est “monté à la capitale” pour intégrer Pure Médias en 2017.
Pascal Praud avait vivement critiqué la Ligue du Lol sur CNews
Le quotidien va faire appel de cette décision.

Un licenciement "sans cause réelle et sérieuse et de façon vexatoire". C'est ainsi que le conseil de prud'hommes de Paris a qualifié, dans un jugement rendu le 12 juillet dernier, dont l'AFP a pris connaissance jeudi, le licenciement par "Libération" en février 2019 de Vincent Glad. Le journaliste, pigiste régulier pour le quotidien de gauche, avait payé les conséquences d'une enquête publiée dans la rubrique "Checknews" qui le désignait comme le créateur d'un groupe Facebook privé baptisé "Ligue du LOL", regroupant une trentaine de journalistes et communicants.

À lire aussi
Conflit TF1-Canal+ : La justice n'oblige pas Canal+ à rétablir la diffusion de TF1 par satellite (màj)
Justice
Conflit TF1-Canal+ : La justice n'oblige pas Canal+ à rétablir la diffusion de TF1...
La FFF dépose plainte en diffamation contre "So Foot"
Justice
La FFF dépose plainte en diffamation contre "So Foot"
Stéphane Guy fait condamner Canal+ pour "licenciement abusif"
Justice
Stéphane Guy fait condamner Canal+ pour "licenciement abusif"
Affaire Nicolas Hulot : L'enquête pour viol et agression sexuelle classée sans suite pour prescription
Justice
Affaire Nicolas Hulot : L'enquête pour viol et agression sexuelle classée sans...

Si Vincent Glad ne contestait pas avoir créé ce groupe actif entre 2009 et 2013, il niait en revanche avoir contribué aux campagnes de cyberharcèlement dont des victimes présumées avait fait état sur les réseaux sociaux. Il y a trois ans, Vincent Glad avait été suspendu à titre conservatoire par "Libération" avant d'être licencié à l'issue d'une enquête interne. Une enquête interne dont "les conclusions précises" n'ont jamais été transmises à l'intéressé, "ce malgré la sommation de communiquer", relève le conseil de prud'hommes.

"Le licenciement n'est pas en lien avec des faits contemporains du trouble visé"

Selon France Inter qui a pu prendre connaissance de la décision dans le détail, "si 'Libération' peut se prévaloir de façon légitime d'un trouble objectif et caractérisé, le licenciement n'est pas en lien avec des faits contemporains du trouble visé, mais avec une réaction massive en population générale et dans les médias sur une période courte (février 2019), tirée de faits anciens imputables au salarié".

Par conséquent, "Libération" est condamné à verser à son ancien journaliste la somme de 48.925,54 euros, dont 30.000 euros de dommages et intérêts. L'intéressé réclamait 350.000 euros. Le quotidien a d'ores et déjà annoncé à l'AFP sa volonté de faire appel.

Déjà, à la rentrée 2021, dans cette même affaire, le magazine "Les Inrocks" avait été condamné pour le licenciement "sans cause réelle et sérieuse" de David Doucet en 2019, membre lui aussi de la Ligue du LOL. Le titre, qui n'a pas fait appel de cette décision, a été définitivement condamné à verser près de 44.000 euros d'indemnités à son ancien journaliste.

De son côté, l'ancien journaliste de "Libération" Alexandre Hervaud, licencié tout comme Vincent Glad pour sa participation à la Ligue du LOL, a été débouté en novembre 2020 par les prud'hommes et a fait appel. "Cette décision d'une juge professionnelle reconnait la gestion calamiteuse de 'Libé' durant le lynchage. Elle est encourageante pour moi", s'est réjouit le journaliste sur Twitter en réaction au jugement obtenu par son ancien collègue. Dans un communiqué, le cabinet d'avocats qui défend Vincent Glad a déploré une polémique autour de la Ligue du LOL "que le journal avait lui-même créé".

Libération
Libération
"Libération" fustige un article de "Médiapart" qui met "en doute son indépendance" après le prêt de Daniel Kretinsky
Une partie d'un article de "Libération" écrite par une intelligence artificielle
"Libération" à la recherche de 15 millions d'euros
Voir toute l'actualité sur Libération
l'info en continu
"Star Academy", "Face à Baba", "Incroyable talent" : Les temps forts du 15 au 21 octobre 2022
Programme TV
"Star Academy", "Face à Baba", "Incroyable talent" : Les temps forts du 15 au 21...
Retard sur le prime time : L'Arcom réclame plus d'efforts de la part des chaînes
TV
Retard sur le prime time : L'Arcom réclame plus d'efforts de la part des chaînes
"Star Academy" : TF1 relance son télé-crochet culte le samedi 15 octobre après 14 ans d'absence sur son antenne
Programme TV
"Star Academy" : TF1 relance son télé-crochet culte le samedi 15 octobre après 14...
"De la jalousie post-mortem" : Nathalie Marquay s'emporte contre Jacques Legros après sa sortie sur J-P Pernaut
TV
"De la jalousie post-mortem" : Nathalie Marquay s'emporte contre Jacques Legros...
Ouverture d'une enquête après un tir sur l'immeuble de France Télévisions
TV
Ouverture d'une enquête après un tir sur l'immeuble de France Télévisions
"Libération" fustige un article de "Médiapart" qui met "en doute son indépendance" après le prêt de Daniel Kretinsky
Presse
"Libération" fustige un article de "Médiapart" qui met "en doute son indépendance"...