Les chanteuses à voix boudées à cause de... la crise ?

Partager l'article
Vous lisez:
Les chanteuses à voix boudées à cause de... la crise ?
Crédits : Abaca
Crédits : Abaca © Mariah Carey
Un article du New York Times s'intéresse à la disparition de la technique vocale du "mélisme".

Dans un article paru la veille de Noël, un journaliste du New York Times s'intéresse à un phénomène qui touche le paysage musical anglo-saxon : la disparition du mélisme. Cette technique vocale consiste à chanter plusieurs notes différentes sur une seule et même syllabe du texte, ce qu'on appelle parfois chez nous les vocalises ou les vibes et qu'on associe aux fameuses « chanteuses à voix ».

Christina Aguilera - contre qui le journaliste semble avoir une dent -, Mariah Carey et Whitney Houston en étaient les représentantes les plus connues, et le journaliste souligne à juste titre que leurs derniers albums ont connu moins de succès. Beyoncé Knowles et Pink, qui pratiquaient le mélisme au début de leur carrière, ont quant à elle majoritairement délaissé cette pratique.

Le journaliste souligne ensuite une montée en puissance de nouvelles artistes féminines qui n'utilisent plus cette façon de chanter, comme Katy Perry, Kesha ou encore Lady Gaga, trois artistes qui ont dominé les charts cette année. « Ce que ces chanteuses ont en commun, c'est de chanter de manière bien moins virtuose que les reines du mélisme d'antan », explique-t-il, notant que leurs singles fonctionnent non pas grâce à leur voix, mais à « un mélange de personnalité vocale, d'arrangements, de refrain et d'écriture ».

Mais le plus intéressant (ou le plus surprenant, c'est selon) dans l'article est sans doute son analyse des raisons qui ont poussé à cette raréfaction du mélisme. Selon le journaliste, « le mélisme est peut-être tout simplement arrivé au bout de sa pertinence culturelle. Mme Carey, Mme Houston et Mme Aguilera, pour nommer ses trois plus grandes représentantes, sont associées avec les années 80 et 90, une période désormais associée à l'argent et l'ostentation. Leur puissance vocale était le reflet de leur époque autant que le boom de Wall Street de l'époque Clinton. Les nouvelles diva de la pop n'atteignent peut-être pas ces hauteurs vocales, mais elles sont mieux équipées pour l'économie de crise », explique ainsi le journaliste.

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"Le premier oublié" : M. Pokora et Muriel Robin héros d'un téléfilm sur Alzheimer le 7 octobre sur TF1
Programme TV
"Le premier oublié" : M. Pokora et Muriel Robin héros d'un téléfilm sur Alzheimer...
Handball féminin : L'Equipe se renforce avec de nouveaux droits sportifs
Sport
Handball féminin : L'Equipe se renforce avec de nouveaux droits sportifs
"Nos terres inconnues" : Cécile Bois et Raphaël Lenglet avec Raphaël de Casabianca ce soir sur France 2
Programme TV
"Nos terres inconnues" : Cécile Bois et Raphaël Lenglet avec Raphaël de Casabianca...
Football : Un consultant italien viré en direct après ses propos racistes sur Romelu Lukaku
TV
Football : Un consultant italien viré en direct après ses propos racistes sur...
Salto : Gilles Pélisson (TF1) et Thomas Follin (M6) nommés à la gouvernance
SVOD
Salto : Gilles Pélisson (TF1) et Thomas Follin (M6) nommés à la gouvernance
Le Quinté arrive sur M6, Paris Première et 6play
TV
Le Quinté arrive sur M6, Paris Première et 6play
Vidéos Puremedias