Mise en retrait de l'antenne de CNews, Audrey Pulvar réagit dans une tribune au "Monde"

Partager l'article
Vous lisez:
Mise en retrait de l'antenne de CNews, Audrey Pulvar réagit dans une tribune au "Monde"
Audrey Pulvar
Audrey Pulvar © CNews
La journaliste a signé hier un texte sur le site du quotidien contre le Front national.

La riposte d'Audrey Pulvar ! Ce samedi, Le Monde a publié sur son site une tribune de la journaliste dans laquelle elle appelle à faire bloc face au Front national et déplore l'absence de mobilisation face à la présence de Marine Le Pen au second tour. Mercredi dernier, la présentatrice a été mise à l'écart de l'antenne de CNews, après avoir signé une pétition contre la candidate du parti frontiste.

À lire aussi
Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 baisse encore, record pour France Culture
Audiences
Audiences radio : France Inter détrône RTL, Europe 1 baisse encore, record pour...
Incendie à Notre-Dame de Paris : "Quotidien" fait son mea culpa
TV
Incendie à Notre-Dame de Paris : "Quotidien" fait son mea culpa
Audiences radio : Quelle est la seule émission d'Europe 1 à progresser sur un an et sur une vague ?
Audiences
Audiences radio : Quelle est la seule émission d'Europe 1 à progresser sur un an...

"Il était prévisible que je sois écartée"

Dans ce texte, Audrey Pulvar compare la réaction du 21 avril 2002, lorsque Jean-Marie Le Pen a accédé au second tour face à Jacques Chirac , à celle du dernier résultat de la présidentielle avec Marine Le Pen et Emmanuel Macron. "Dans les rues ce 1er mai 2002, djembés, jeunes motivés, bambins sur les épaules-à-papa, slogans : 'C'est pas les sans-papiers, c'est pas les immigrés, c'est Le Pen qu'il faut virer !' Et l'inquiétude. On se cherche, on se reconnaît, on est ensemble. Pour dire non", démarre la journaliste, pointant du doigt en 2017 "l'abyssal silence de rues vides et la tentation d'une rageuse abstention."

"Hier, le courage de journalistes comme Paul Nahon, Bernard Benyamin ou Anne Sinclair devant le jeu dangereux d'une profession fascinée par les outrances d'un parti alors tout à fait contournable, résistible. Aujourd'hui ?", s'interroge l'ancienne animatrice de "Pop Up", avant d'aborder son cas personnel : "L'acceptation, principe de neutralité oblige, d'un phénomène, le succès de l'extrême droite, que nous, journalistes, avons contribué à créer depuis trente ans. Au nom de ce principe et afin de protéger du soupçon mes consoeurs et confrères, dont je loue le professionnalisme, inattaquable, il était prévisible que je sois écartée de l'antenne jusqu'à nouvel ordre."

commentaires
comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : "Demain nous appartient" remplace "Bienvenue en vacances" vendredi
TV
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : "Demain nous appartient" remplace...
"Le Meilleur Pâtissier Professionnel" : M6 modifie complètement son concours pour sa saison 3 dès le 15 mai
Programme TV
"Le Meilleur Pâtissier Professionnel" : M6 modifie complètement son concours pour...
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : TF1 et France 2 seront en édition spéciale demain
TV
Conférence de presse d'Emmanuel Macron : TF1 et France 2 seront en édition...
"Game of Thrones" : Amazon présente ses excuses après avoir mis en ligne en avance l'épisode de dimanche dernier
Séries
"Game of Thrones" : Amazon présente ses excuses après avoir mis en ligne en avance...
"Section de recherches" / "Alice Nevers" : Le cross-over le 16 mai sur TF1
Programme TV
"Section de recherches" / "Alice Nevers" : Le cross-over le 16 mai sur TF1
Festival de Cannes : Pas sorti en salles, le dernier Godard débarque directement sur Arte à 22h25
Cinéma
Festival de Cannes : Pas sorti en salles, le dernier Godard débarque directement...
Vidéos Puremedias