Sophie Davant dans #QHM : "Ce n'est pas parce qu'on n'est pas lisse qu'on n'est pas gentille !"

Partager l'article
Vous lisez:
Sophie Davant dans #QHM : "Ce n'est pas parce qu'on n'est pas lisse qu'on n'est pas gentille !"
Sophie Davant dans #QHM © Dailymotion
L'animatrice de "Affaire conclue" aura les honneurs du prime demain sur France 2.

Ne parlez pas de "revanche" ! Demain soir, Sophie Davant animera la toute première déclinaison en prime time de "Affaire conclue", son émission d'enchères produite par Warner et diffusée tous les après-midi sur France 2. Une belle promotion qui vient couronner une saison auréolée de succès pour l'animatrice de "C'est au programme", véritable sauveuse des après-midi de la chaîne. A l'occasion de ce premier prime, l'animatrice a répondu à nos questions et aux vôtres dans le 26e numéro de #QHM. Elle y évoque ce succès d'audience, ses réticences initiales à animer le programme, la façon dont France 2 l'a traitée par le passé et le nouveau programme inspiré d'"Affaire conclue" que M6 prépare.

À lire aussi
"On est où là ?" : Vincent Cassel tacle "Quotidien"
TV
"On est où là ?" : Vincent Cassel tacle "Quotidien"
Mort de Bertrand-Kamal ("Koh-Lanta") : Denis Brogniart lui avait adressé un message lors de la dernière finale
TV
Mort de Bertrand-Kamal ("Koh-Lanta") : Denis Brogniart lui avait adressé un...
Durée plus courte, davantage d'invités, ambiance de club de nuit : Laurent Ruquier lève le voile sur "On est en direct"
TV
Durée plus courte, davantage d'invités, ambiance de club de nuit : Laurent Ruquier...

Sur le prime, Graal pour les animateurs
Ce n'est pas un Graal. C'est agréable parce que c'est une manière de diversifier, de produire le programme autrement. C'est un nouveau défi. Mais le Graal, c'est d'avoir une émission qu'on est contente d'animer, qui nous épanouit, qui si possible rencontre le succès auprès des téléspectateurs.

Sur le tournage de l'émission loin des plateaux
Ca fait du bien de sortir des plateaux de télé, je vous le confirme ! D'ailleurs, j'aimerais bien, si j'avais la chance de présenter d'autres primes d'"Affaire conclue", j'aimerais bien qu'on sorte non seulement des plateaux télé mais aussi de la région parisienne. Qu'on aille un peu exporter tout !a en province, dans de belles villes pour mettre en avant le patrimoine français.

Ils ont dit
"Dans 'Affaire conclue', les gens viennent me visiter comme une sorte de patrimoine"
Sophie Davant

Sur l'ajout d'un deuxième numéro de "Affaire conclue" chaque jour
Ca ne change pas grand chose à mon emploi du temps. On en tourne plus et plus souvent. Mais le défi, c'est de ne pas lasser le téléspectateur. Or, il se trouve que nous sommes notre propre locomotive pour la deuxième émission quotidienne, qui cartonne encore plus que la première. Ca, tant mieux ! On ne peut pas trop le prévoir mais on s'en réjouit, bien sûr. On est en train de passer de temps en temps devant TF1 et France 3, ce qui n'est pas arrivé pour France 2 depuis très longtemps. J'ai senti très vite, dès les premiers enregistrements, que la mayonnaise prenait. Mais de là à envisager des audiences autour de 15%, je ne pouvais pas le prévoir.

Sur ce qui l'a le plus surprise
Ce qui me surprend le plus, ce à quoi je ne m'attendais pas du tout, c'est que mes 30 ans d'expérience et de lien quotidien avec les téléspectateurs font que ça leur fait plaisir de venir me voir. Donc ils viennent me visiter comme une sorte de patrimoine. C'est marrant, parce qu'il y a un lien affectif entre nous depuis toutes ces années. C'est en cela que la longévité est une valeur ajoutée à une époque où les animateurs sont des animateurs Kleenex. Ils accèdent à la notoriété du jour au lendemain, mais ils repartent aussi tôt qu'ils sont arrivés. Je fais partie de cette race d'animateurs - on n'est pas très nombreux - à durer. Et j'en suis très fière. Et je recueille les fruits de tout ça. D'abord ça me permet d'animer l'émission comme je le fais aujourd'hui : je n'aurais pas pu me permettre de le faire comme ça il y a 15 ou 20 ans, certaines folies, certains fous rires... Oser ce que j'ose aujourd'hui je ne l'aurais pas fait il y a 15 ou 20 ans. Ce lien, j'en profite.

Ils ont dit
"Je sais être profonde et dans l'empathie, mais je peux aussi être complètement foldingue"
Sophie Davant

Sur son hésitation à accepter "Affaire conclue"
A l'époque où Caroline Got m'a proposé ce programme, je me suis demandé pourquoi. Je me voyais plutôt dans une émission testimoniale. Et finalement, je suis ravie d'avoir évolué, d'avoir changé, de m'être fixé un nouveau défi. D'abord, ça montre que j'ai plein de cordes à mon arc, mais aussi que mes six ans dans "Toute une histoire" m'aident dans cette émission-là, parce qu'il y a encore ces rencontres humaines que j'aime tant. Et il y a aussi un côté plus ludique, plus léger. C'est une autre facette de ma personnalité que j'assume aussi. Je sais être profonde et dans l'empathie, mais je peux aussi être complètement foldingue. Ca fait partie de moi. Je pense que les gens aiment bien ce côté plus lumineux de moi, plus espiègle. Dans "Toute une histoire", j'étais plus en retrait, plus plombée vu les sujets difficiles.

Sur la suite
Maintenant ça marche, mais tout commence aujourd'hui ! Parce qu'il faut faire en sorte que ça dure. Il faut se remettre en question, trouver de nouvelles idées, ne pas se reposer sur ses lauriers. Ca, c'est mon expérience de 30 ans qui me permet d'avoir cette lucidité. Je répète ça aux gens qui m'entourent sur cette production.

Ils ont dit
"J'aime bien mettre les gens en boîte, et ce n'est pas parce qu'on fait ça qu'on n'est pas gentille !"
Sophie Davant

Sur son image et ses remarques parfois sèches
Ce n'est pas parce qu'on n'est pas lisse qu'on n'est pas gentille ! Je considère que pour durer en quotidien, il ne faut surtout pas être lisse, il faut renouveler l'intérêt du téléspectateur. J'essaie d'y mettre du relief, et quand je rabroue un de mes chroniqueurs, c'est toujours avec tendresse, affection, et humour ! On s'apprécie suffisamment, depuis tellement longtemps... Si les gens réagissent, tant mieux ! C'est qu'il se passe des choses dans mes émissions ! Ce qui a changé, c'est cette société du buzz... mais je ne cherche pas à faire du buzz pour faire du buzz. J'anime mes émissions comme je suis dans la vie. J'aime bien mettre les gens en boîte, et ce n'est pas parce qu'on fait ça qu'on n'est pas gentille ! Je déteste l'ennui, et je détesterais que les gens s'ennuient en ma compagnie.

Sur "Fashion Auction" et le manque de créativité de la télé
Quand quelque chose marche, il y a plein de déclinaisons. Bonne chance à eux. "Affaire conclue" marche parce qu'il y a tous les ingrédients pour que ça marche... Bonne chance pour les trouver ! Il faut que tous les ingrédients soient à la bonne température, bien dosés... C'est une émission qui est bien produite, j'espère bien animée. J'espère qu'ils ont le bon casting de commissaires priseurs, d'acheteurs etc... Et est-ce que c'est bien de refaire ? De passer après ? Tout est ouvert...

Sur son envie de fiction
J'ai failli faire ça dès le début ! Au tout début de ma carrière, le grand producteur Jean-Pierre Guérin voulait que je sois une grande héroïne récurrente à une époque où ça n'existait pas encore. Moi, j'aurais adoré être médecin, être un Bernard Kouchner au féminin, un Jean-Christophe Ruffin par exemple, un médecin qui irait sur des terrains humanitaires. Mais je n'ai pas voulu à l'époque. J'étais journaliste, je démarrais, donc j'ai eu peur de m'éparpiller un peu. Ca m'amuserait beaucoup, mais il faudrait le faire rapidement, parce que sinon ça serait un rôle dans une maison de retraite !

Sur les émissions de Faustine Bollaert et Daphné Bürki qu'elle aurait aimé animer
J'aurais adoré continuer le testimonial - ce que fait Faustine, et elle le fait très bien, et je suis contente d'être passée à autre chose. Et j'ai toujours dit que j'adorerais présenter une émission autour de l'amour et de la sexualité. Je l'aurais faite en deuxième partie de soirée, plutôt. J'aurais pu faire ces deux émissions sans problème.

l'info en continu
Gilles-William Goldnadel : "Je veux une présentatrice de JT moche à la télévision !"
TV
Gilles-William Goldnadel : "Je veux une présentatrice de JT moche à la télévision...
Distribution de Téléfoot : Canal+ assigne Mediapro en justice
Justice
Distribution de Téléfoot : Canal+ assigne Mediapro en justice
Départ de Marie-Sophie Lacarrau : Nathanaël de Rincquesen fait ses adieux à sa place dans le "13 Heures" de France 2
TV
Départ de Marie-Sophie Lacarrau : Nathanaël de Rincquesen fait ses adieux à sa...
Caroline Got quitte France Télévisions
TV
Caroline Got quitte France Télévisions
"Ligue du Lol" : Alexandre Hervaud, ex-chef du service web de "Libération", réclame 204.000 euros au quotidien
Presse
"Ligue du Lol" : Alexandre Hervaud, ex-chef du service web de "Libération",...
Le comédien Roger Carel est mort
TV
Le comédien Roger Carel est mort
Vidéos Puremedias