#JeSuisProf

Elise Lucet (P1) : "Greta Thunberg, Kylian Mbappé et Bilal Hassani ont une méfiance du milieu journalistique"

Partager l'article
Vous lisez:
Elise Lucet (P1) : "Greta Thunberg, Kylian Mbappé et Bilal Hassani ont une méfiance du milieu journalistique"
Elise Lucet se confie auprès de puremedias.com.
Elise Lucet se confie auprès de puremedias.com. © GHOSAROSSIAN Delphine
La journaliste de France 2 a accordé un long entretien à puremedias.com.

Elle est le visage phare de l'investigation. Ce soir, à partir de 21h et tout au long de la nuit, France 2 fête les 30 ans d'"Envoyé Spécial" avec une soirée spéciale dédiée au magazine présenté par Elise Lucet. En première partie de soirée, la deuxième chaîne proposera trois portraits, ceux de Kylian Mbappé, Greta Thunberg et Bilal Hassani. A la suite de ces reportages, la journaliste échangera en deuxième partie de soirée avec les témoins ayant incarné les sujets forts de ces trois dernières décennies. Ensuite, à partir de 0h35 et jusqu'à 5h55 du matin, France 2 rediffusera les reportages les plus marquants d'"Envoyé Spécial". A cette occasion, Elise Lucet s'est confiée auprès de puremedias.com. Place à la première partie de l'interview

À lire aussi
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
Presse
"C'est scandaleux" : Pierre Ménès furieux contre "So foot"
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire sur France 3
Exclusivité
COVID-19 : Une comédienne de "Plus belle la vie" remplacée de manière temporaire...

Propos recueillis par Florian Guadalupe

puremedias.com : Pourquoi avoir fait le choix de portraits pour célébrer les 30 ans d'"Envoyé Spécial" ?
Elise Lucet
: Ce qui est étonnant quand on regarde l'histoire d'"Envoyé Spécial", c'est que Paul Nahon et Bernard Benyamin, les créateurs du magazine, ont toujours été précurseurs, notamment sur les thèmes qui allaient exploser dans les années à venir. Ils ont souvent réalisé des portraits de personnes qui étaient émergentes et qui sont devenues d'énormes stars internationales ou des personnages très influents. Ils ont eu ce flair. Nous nous sommes dit que nous n'allions pas fêter les 30 ans uniquement en regardant dans le rétroviseur et en étant commémoratifs. Ce n'est pas trop notre genre. Nous nous sommes dit que nous allions regarder vers l'avenir.

Ils ont dit
"L'un des marqueurs d''Envoyé Spécial' : essayer d'avoir deux ou trois ans d'avance !"
Elise Lucet

Pourquoi avoir choisi Kylian Mbappé, Bilal Hassani et Greta Thunberg pour ces portraits ?
Nous voulions essayer de détecter les jeunes qui allaient marquer l'année 2020, mais aussi les années suivantes jusque dans les années 2030. Nous avons essayé de trouver les sujets d'aujourd'hui. Le thème de l'environnement était évident, c'est la raison pour laquelle nous nous sommes penchés sur Greta Thunberg. Avec Bilal Hassani, nous avions les thèmes du genre et de l'acceptation de la singularité. Puis, concernant Kylian Mbappé, ce n'est pas le footballeur qui nous intéresse. Tout le monde sait que c'est un excellent footballeur et les gens n'ont qu'à lire "France Football" ou "L'Equipe" pour le savoir. Ce qui nous intéresse est que lui aussi a des valeurs importantes à défendre. Je pense que c'est un jeune homme généreux. Par exemple, très discrètement, ce garçon redistribue ses primes de match. Autre exemple, il a refusé de prendre des sponsors de malbouffe et a donc fait une croix sur des millions d'euros. Chacune de ces personnalités a des convictions et une ambition forte. Ils ont des valeurs qu'ils affichent sans complexe. Ils nous épatent, nous surprennent et nous bousculent. Je pense que c'est l'un des marqueurs d'"Envoyé Spécial" : essayer d'avoir deux ou trois ans d'avance. C'est notre job de journaliste. Bien sûr, tout le monde a déjà entendu parler de Kylian Mbappé, Greta Thunberg et Bilal Hassani. Mais ce qui est intéressant dans "Envoyé Spécial", c'est que c'est un magazine qui ne s'est jamais arrêté à l'écume des choses.

Peut-on mettre Bilal Hassani au même plan que Kylian Mbappé et Greta Thunberg ?
Il n'y a pas d'histoire de plan. C'est plus une histoire de ce qu'ils disent de la société actuelle. Je ne mets pas sur le même plan Kylian Mbappé, Greta Thunberg et Bilal Hassani. Simplement, ils sont révélateurs de débats dans la société. Pour Kylian Mbappé, est-ce que quand on gagne énormément d'argent, on pète les plombs et on est dans une stratosphère ? Ou plutôt on se souvient d'où on vient et on décide de devenir généreux ? Cette semaine, Kylian Mbappé a lancé son association pour aider des gamins sur le long terme. Est-ce que quand on a 16 ans, on a le droit d'interpeller le monde entier sur un sujet important comme l'écologie ? Est-ce qu'on est crédible et légitime ? Est-ce que vous n'êtes pas la marionnette d'adulte ? Ce sont des questions que l'on se pose autour de Greta Thunberg. Pour Bilal Hassani, est-il oui ou non représentatif d'un débat qui va émailler les années futures ? On n'a pas fait un podium. L'idée est de trouver les sujets qui s'ouvrent à partir de ce moment du 21e siècle. Donc, entendons les personnes qui les incarnent et qui les portent.

A-t-on nécessairement besoin de figures pour parler de ces sujets ?
Dans le monde d'aujourd'hui, oui. Très franchement, peu de sujets évoluent sans figure et sans incarnation forte. On est dans le monde de l'image et de l'immédiateté. Il y a une volonté de consommer les choses en 18 secondes sur son portable. Donc, il faut une incarnation. Mais après, Martin Luther King en était une et ce n'était pas la même époque. L'incarnation sur un sujet fort n'est pas une marque du 21e siècle. En revanche, dans la manière dont les gens reçoivent l'information, ils ont très peu de temps pour la digérer et donc l'incarnation est importante. Ils ont besoin de tête de gondole. Ce qui est intéressant pour ces trois têtes de gondole est qu'elles ont une tête bien faite. On ne s'y attend pas. On est surpris quand on visionne le portrait de Bilal Hassani. Il a une maturité ! Il sait la responsabilité qu'il a. Ils n'ont pas peur de s'exposer, notamment à des insultes affreuses pour Greta Thunberg et Bilal Hassani. Il y a carrément des campagnes menées contre eux. Mais ils y vont, quoi ! Et avec une force de conviction. Ils me scotchent car il y a un vrai danger à s'exposer aujourd'hui.

Ils ont dit
"Dès que Kylian Mbappé prononce une phrase, le moindre de ses mots est scruté, déformé, transformé."
Elise Lucet

La communication cadenassée du Paris Saint-Germain a-t-elle été un obstacle pour réaliser le portrait de Kylian Mbappé ?
Ce n'est pas le Paris Saint-Germain qui tient sa communication. Pas du tout. Kylian Mbappé a un entourage très particulier pour un footballeur. Normalement, les footballeurs ont minimum autour d'eux un agent, un directeur sportif, une équipe médicale et une équipe de communication. Autour de Kylian, il y a sa maman, son papa, une avocate et quelques amis assez anciens. C'est un cercle resserré et extrêmement protecteur. C'est pour ça qu'on a eu du mal. J'ai rencontré la maman et le papa de Kylian pendant trois heures et son avocate pendant six heures. Kylian Mbappé se méfie des médias. Dès qu'il prononce une phrase, le moindre de ses mots est scruté, déformé, transformé. Surtout en ce moment, quand on sait que le Real Madrid a envie de le recruter et que le Paris Saint-Germain a très envie de le garder. Il se retrouve dans le monde des rumeurs. Ca bruisse de partout. Donc, ils sont extrêmement prudents sur ses prises de parole. Elles sont plus sur ses engagements parce qu'on découvre que ce gamin est engagé depuis longtemps. Mais on le sait que depuis très peu de temps.

Le joueur a déjà eu une multitude de reportages à son sujet. Qu'apprend-on de neuf sur lui ?
Dans le reportage, les téléspectateurs apprendront par exemple que pour une grande marque de luxe, il fait un spot avec Pelé. Nous avons eu les coulisses de cette rencontre. Ils nous ont tout raconté. Kylian accepte à la condition claire qu'ils se voient tous les deux avant, tranquillement, pendant une heure, seul à seul, afin qu'ils fassent connaissance, que ce ne soit pas juste pour la photo. L'entourage de Kylian souhaitait aussi un dîner avec l'entourage de Pelé, qui s'est déroulé dans une suite d'un hôtel. Un lien s'est créé entre les deux. D'ailleurs, Pelé dit souvent que Kylian Mbappé lui ressemble. Pendant ce dîner, Pelé a un gros malaise. Il est transféré à l'hôpital américain où il va rester une petite semaine. Il n'a pas pu rentrer au Brésil car ils étaient vraiment inquiets sur son état de santé. Mbappé ne va rien dire à personne et ne va pas communiquer dessus. Par contre, il va aller voir Pelé tous les jours à l'hôpital. Ils nous l'ont raconté et Pelé nous l'a raconté également avec énormément de bienveillance. Il s'adresse à notre caméra en parler à Kylian : "Si un jour tu viens au Brésil et qu'il t'arrive quoi que ce soit, je serai là !". C'était trop mignon. Ca s'est passé il y a plus d'un an et il n'en avait jamais parlé. On a vu les photos de Kylian au chevet de Pelé. Ils n'ont pas voulu que nous les montrions car ce n'était pas en faveur de Pelé.

Ils ont dit
"C'est compliqué d'aller en bateau à voile pour réaliser un reportage qui doit être à l'antenne deux mois après."
Elise Lucet

Dans le portrait de Greta Thunberg, la jeune fille a longtemps refusé de vous parler. Elle a finalement accepté. Quel a été le déclic ?
Je pense que c'est lorsqu'on lui a fait rencontrer Severn Cullis-Suzuki, la gamine qui à 12 ans est au Sommet de Rio et a fait un discours sur l'écologie, il y a 27 ans, que tout le monde a oublié. C'était vraiment la Greta Thunberg des années 1990. Yvan Martinet, qui a fait le sujet, a rencontré cette femme en Suède, dans ses îles, au milieu de nulle part. Elle raconte qu'elle doit aller voir Greta Thunberg dans une manifestation. Yvan lui a dit qu'il voulait aussi être présent. De plus, Yvan Martinet a été un mois et demi en contact avec l'entourage de Greta Thunberg. Au bout d'un moment, ils se sont dits : "Ce n'est pas la télé qui veut faire une interview vite fait sur le gaz. C'est un vrai travail de fond". Donc, le fait qu'on travaille sur le long terme et le fait qu'on prenne le temps de rencontrer son entourage nous ont permis de gagner leur confiance. Ils ont alors accepté. Ils se méfient du milieu médiatique et ils ont, au fond, raison. Greta Thunberg, Bilal Hassani - moins mais il a dit oui car c'était "Envoyé Spécial" - et Kylian Mbappé ont une méfiance du milieu journalistique.

Dans le reportage, le journaliste Yvan Martinet parcourt plusieurs centaines de kilomètres en voiture et en avion. Quel est son bilan carbone ?
On voulait le donner dans le reportage. Il n'est pas terrible comme bilan carbone. Après il n'y a pas de secrets pour faire un reportage où on la suit au Canada, aux Etats-Unis et en Suède... Mais on fait aussi des reportages sur des petits retraités en France où le bilan carbone, pour aller à Metz et à Toulouse, est plutôt faible. C'est la loi du reportage. C'est compliqué d'aller en bateau à voile pour réaliser un reportage qui doit être à l'antenne deux mois après. (rires)

A LIRE AUSSI :

Elise Lucet (P2) : "Les magazines ont des difficultés d'audience parce que les gens se tournent vers la fiction"

Elise Lucet (P3) : "On fait à France Télévisions des enquêtes que l'on ne pourrait pas faire sur une télé privée"

Elise Lucet
Elise Lucet
Elise Lucet élue journaliste la plus influente en 2019 devant Anne-Claire Coudray et Laurence Ferrari
Elise Lucet répond aux critiques de Marlène Schiappa sur "Envoyé Spécial" et "Cash Investigation"
"Cash Investigation", "Envoyé Spécial" : Elise Lucet fait sa rentrée les 11 et 13 septembre sur France 2
Voir toute l'actualité sur Elise Lucet
Sur le même thème
l'info en continu
"La Nouvelle République" porte plainte pour menaces après avoir republié des caricatures de Mahomet
Presse
"La Nouvelle République" porte plainte pour menaces après avoir republié des...
"Thalassa" de retour sur France 3 avec Sabine Quindou le 8 novembre
Programme TV
"Thalassa" de retour sur France 3 avec Sabine Quindou le 8 novembre
Public Sénat : La société des journalistes dénonce l'arrivée d'Yves Jégo à la tête d'une émission
TV
Public Sénat : La société des journalistes dénonce l'arrivée d'Yves Jégo à la tête...
Hommage national à Samuel Paty : Les chaînes en édition spéciale ce soir
TV
Hommage national à Samuel Paty : Les chaînes en édition spéciale ce soir
Qualifié de "prédateur sexuel" sur NRJ 12, Nordahl Lelandais perd son procès contre le psychanalyste Pascal Neveu
Justice
Qualifié de "prédateur sexuel" sur NRJ 12, Nordahl Lelandais perd son procès...
"Dossier tabou" : Bernard de La Villardière enquête sur les violences contre la police le 8 novembre sur M6
Programme TV
"Dossier tabou" : Bernard de La Villardière enquête sur les violences contre la...
Vidéos Puremedias