France Télévisions : La nomination de Delphine Ernotte validée par le Conseil d'Etat

Partager l'article
Vous lisez:
France Télévisions : La nomination de Delphine Ernotte validée par le Conseil d'Etat
Delphine Ernotte
Delphine Ernotte © Antonin Bourgeaud (Havas) pour Orange
La décision du CSA avait fait l'objet d'un recours devant la plus haute juridiction administrative de la part de deux syndicats.

En avril dernier, la nomination de Delphine Ernotte à la tête de France Télévisions avait fait couler beaucoup d'encre. De nombreux médias et des candidats déçus avaient notamment critiqué l'opacité du mode de nomination mis en oeuvre par le CSA. Le régulateur de l'audiovisuel avait en effet décidé de garder la procédure totalement secrète afin de susciter un maximum de vocations parmi les grands patrons du PAF issus du privé.

À lire aussi
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
TV
Eric Zemmour devient chroniqueur sur CNews dès lundi à 19h
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1
TV
"Stars à nu" : Les 7 célébrités masculines qui se déshabilleront sur TF1

Ce secret ou cette opacité, c'est selon, avait ouvert la voie à de nombreuses rumeurs autour de la nomination de l'ancienne cadre d'Orange, ses détracteurs accusant le CSA d'avoir cédé à des pressions politiques en provenance de l'Elysée. Les syndicats CFE-CGC-Audiovisuel et la CFDT-Medias avaient même porté le dossier devant le Conseil d'Etat, lui demandant en juin d'annuler "pour excès de pouvoir" la nomination de la nouvelle patronne du groupe public.

Des atteintes à l'impartialité non démontrées

Suivant les recommandations faites le 15 janvier par le rapporteur public, le Conseil d'Etat a finalement rejeté la requête des syndicats comme l'a rapporté hier l'AFP. Le juge administratif a estimé que la procédure de sélection "avait été définie de façon régulière" et que "les atteintes alléguées à l'impartialité de la procédure n'étaient pas démontrées".

Concernant le secret entourant la procédure, le Conseil d'Etat a jugé que rien "ne faisait obligation au CSA de rendre publics les noms des personnes ayant fait acte de candidature, ou ceux des candidats qu'il avait sélectionnés pour une audition". Selon la plus haute juridiction administrative, le CSA n'a pas non plus commis d'erreur "en estimant que Mme Ernotte Cunci satisfaisait au double critère de compétence et d'expérience fixé par la loi pour présider France Télévisions".

Une autre procédure toujours en cours

Mis en cause personnellement, Olivier Schrameck s'est félicité hier dans un communiqué de cette décision. "Les juges ont considéré que l'ensemble de la procédure respectait en tous points le principe d'impartialité", a analysé le président du CSA dont l'autorité sort renforcée par cette décision du Conseil d'Etat.

Comme le rapporte l'AFP, Olivier Schrameck n'en a cependant pas totalement fini avec cette affaire. Après une première plainte classée sans suite en juillet, les syndicats ont en effet poursuivi la procédure au pénal en se constituant partie civile. Ils accusent Olivier Schrameck d'avoir fait pression sur d'autres membres du CSA pour écarter certaines candidatures au profit de Delphine Ernotte et mettent en doute l'impartialité de certains membres du collège.

Delphine Ernotte-Cunci
Delphine Ernotte-Cunci
Droits de Roland-Garros : Delphine Ernotte répond à la pression mise par la Fédération française de tennis
"Ca me rend dingue" : Delphine Ernotte agacée par la lenteur de l'administration européenne dans le dossier Salto
Images retouchées sur France 3: Des "faits graves" qui appellent des "sanctions" selon Delphine Ernotte
Delphine Ernotte ne veut plus que les programmes entiers de France Télévisions soient sur Youtube
Voir toute l'actualité sur Delphine Ernotte-Cunci
commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
caline27 35

le contraire aurait été étonnant!



Patperrus

« Moi, président de la République, je n’aurai pas la prétention de nommer les présidents des chaînes publiques, je laisserai ça à des instances indépendantes. » ... ben voyons ...



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"L'humour de sa vie" : Raphaël Mezrahi de retour ce soir sur C8
TV
"L'humour de sa vie" : Raphaël Mezrahi de retour ce soir sur C8
"La boîte à secrets" : Marc Lavoine submergé par l'émotion face à Enrico Macias
TV
"La boîte à secrets" : Marc Lavoine submergé par l'émotion face à Enrico Macias
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne par chaîne
TV
Diffusion Coupe du monde de rugby 2019 : Le calendrier des retransmissions chaîne...
Audiences access 20h : Record pour "TPMP ouvert à tous", "Une saison au zoo" au plus haut sur France 4
Audiences access 20h : Record pour "TPMP ouvert à tous", "Une saison au zoo" au...
Audiences access 19h : "DNA" bon leader, la P1 de "Quotidien" au plus haut
Audiences
Audiences access 19h : "DNA" bon leader, la P1 de "Quotidien" au plus haut
Audiences : "The Voice Kids" au plus bas s'enfonce encore, M6 en forme et leader FRDA-50
Audiences
Audiences : "The Voice Kids" au plus bas s'enfonce encore, M6 en forme et leader...
Vidéos Puremedias