André Manoukian/"Danse avec les stars" : "J'ai peur de me casser en courant avant l'émission !"

Partager l'article
Vous lisez:
André Manoukian/"Danse avec les stars" : "J'ai peur de me casser en courant avant l'émission !"
Crédits : Abaca
Crédits : Abaca © André Manoukian
Alors que "X-Factor" s'apprête à prendre la place de "Nouvelle Star", l'ancien juré du télé-crochet de M6 sera l'un des participants de "Danse avec les Stars". Pour Puremédias, il évoque l'émission, ses craintes et la fin de "Nouvelle Star".

Hier, TF1 a officialisé la liste des personnalités qui s'affronteront lors de Danse avec les stars, adaptation du format britannique Strictly Come Dancing. Parmi elles, M. Pokora, qui nous a fait part hier de ses premières impressions, mais aussi une personnalité qu'on associe plutôt avec M6, André Manoukian. L'ancien juré de Nouvelle Star a accordé un entretien à Puremédias pour expliquer pourquoi il participait à l'émission, qui il craignait le plus, et en quoi Danse avec les stars allait lui donner la « Prince attitude ». Il revient également sur la fin de Nouvelle Star, qu'il avait senti venir.

« Je suis incapable de me bouger les fesses »



Pour vous, quel est le candidat le plus redoutable parmi les personnalités choisies par TF1 ?
C'est Marthe. C'est vrai ! Elle attire la sympathie, elle est fun, elle c'est un vrai challenge.

Du coup, ce sont les moins sympathiques qui ont le moins de chances ?
Il n'y en a aucun qui me fait moins peur. Moi je me vois être éjecté dès le premier prime. Ils sont tous redoutables.

Qu'est-ce qui vous a poussé à vous lancer dans cette aventure ?
J'ai un problème avec la musique, j'ai un problème avec mon bassin et avec la danse. En tant que musicien, je pensais que c'était sur le compte que j'étais musicien que quand j'écoute de la musique, je l'analyse. Je suis dans des clubs, des fois il peut y avoir des musiques qui me plaisent. L'autre jour dans un township à Soweto, la musique était à tomber par terre et je disais « Putain, je suis incapable de me bouger les fesses », même le swing de base debout, il y a un problème. Là, avec cette émission, on me met les doigts dans la prise. Je me suis dit "Profitons-en, prenons la télé pour ce qu'elle est : une aide au développement personnel".

Vous avez jugé des candidats pendant des années, maintenant c'est à votre tour d'être jugé. Ca vous fait peur ?

À lire aussi
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C à vous"
TV
Le chauffeur d'Alain Weill licencié pour faute grave... après son passage dans "C...
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint dans les médias
TV
Deuxième vague : Les analyses contradictoires du "rassuriste" professeur Toussaint...
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"
TV
Pascal Praud : "France Inter, c'est de la propagande !"


Au contraire, ça m'arrange ! Par rapport à mon karma. La loi du karma, c'est que vous êtes obligé de subir ce que vous avez fait subir aux autres, sinon votre vie n'est pas accomplie. Donc j'aurais été obligé de revenir dans d'autres vies, mais là ça va être réglé dans celle-ci.

Vous avez quand même huit saisons à rattraper !
Oui mais ce n'est pas le nombre, c'est l'intensité.

« La fin de Nouvelle Star, on la sentait arriver »



Comment vous avez vécu la fin de Nouvelle Star. C'est arrivé un peu sans prévenir, en fait...
Non, pas tout à fait. On le sentait parce que ça faisait longtemps qu'on parlait de ce format nouveau qui arrivait, qui est X-Factor. Et je me rappelle cette dernière image, la finale, Luce venait de gagner donc on est ravis, on a fini en beauté. Et je regardais les derniers trucs accrochés, tout le monde allait partir et j'ai fait mes adieux à Baltard. On ne nous l'avait pas dit mais on sait au fond de soi quand c'est fini. Quand une histoire d'amour est finie, on le sait. Et là je me suis dit que cette histoire se terminait super bien, c'est chouette. Je me suis pris ce moment pour moi tout seul et c'était génial.

Qu'est-ce que vous appréhendez le plus dans l'émission ?
J'ai peur que 20 minutes avant d'y aller, je me casse en courant ! (Rires) Je ne veux même pas y penser, au prime. Vous savez, dix fois par jour depuis deux mois, je me dis "J'appelle pour dire que c'est pas possible". Je crois que je n'ai pas le sens du ridicule et c'est quelque chose que je ne sais pas faire donc je suis curieux. Ca fait deux jours que je suis enfermé avec ma prof de danse et c'est éclatant. Donc c'était ça aussi quelque part qui m'a attiré, danser quatre heures par jour. Jamais on a le loisir de faire ça, les bonnes résolutions du Nouvel An, tout ça, « je vais faire de la gym tous les jours », ouais ouais, mon cul. Vous le faites jamais. Là, obligé. Et puis j'ai découvert ma prof et j'ai la fiancée de Zorro. Elle ressemble à mon institutrice quand j'étais petit, j'étais super amoureux d'elle.

En termes de notoriété, d'image, c'est bon pour vous d'être pendant six semaines à l'antenne sur TF1 ?
Non, non. Vous savez je reviens d'un reportage avec Tété où on était en Afrique du Sud pour France 5, et c'est une émission qui va être quotidienne à partir de septembre. Là, c'est ma passion, le portrait de villes à travers leurs musiciens. Mais ici, c'est Frédéric Pedraza, producteur des meilleurs crus de la Nouvelle Star qui m'appelle, qui me dit de venir. Je suis invité, j'ai déjà participé à des émissions sur TF1 et sur d'autres chaînes. Je ne serai pas animateur, je ne serai pas impliqué. J'y vais en touriste ! Et ça ne durera pas six semaines pour moi, déjà. Je le fais plus par amusement. Et puis je participe à des téléfilms en tant que comédien, j'ai envie de développer une série sur la musique, un peu loufoque, entre Californication et Spinal Tap donc ça fait partie de cet exercice-là. La première fois qu'on m'a demandé de jouer la comédie, j'étais en train de pleurer dans les coulisses en me demandant pourquoi je faisais ça. Et puis... c'est un apprentissage. Ici c'est pareil, sauf que celui-ci va peut-être m'être le plus utile parce que ça a à voir avec le corps, l'attitude. Je me regarde dans la glace et je me demande « Mais pourquoi j'ai la tête rentrée ?. C'est le truc des loosers ! Tiens-toi comme un prince, merde ! ». Je vais ressortir de cette émission et je vais avoir la « Prince attitude » !

Sur le même thème
l'info en continu
Tous les programmes de la télé du 14 au 20 novembre 2020
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 14 au 20 novembre 2020
"La villa des coeurs brisés" : Découvrez les candidats de la saison 6 sur TFX
Programme TV
"La villa des coeurs brisés" : Découvrez les candidats de la saison 6 sur TFX
Audiences : Quelle performance pour "La flamme", la série de Jonathan Cohen sur Canal+ ?
Audiences
Audiences : Quelle performance pour "La flamme", la série de Jonathan Cohen sur...
"Bodyguard" : France 2 diffuse la mini-série britannique événement à partir du 16 novembre
Programme TV
"Bodyguard" : France 2 diffuse la mini-série britannique événement à partir du 16...
"La Flamme" : Une saison 2 pour la série de Jonathan Cohen sur Canal+
Séries
"La Flamme" : Une saison 2 pour la série de Jonathan Cohen sur Canal+
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux mesures sanitaires
TV
COVID-19 : Nicolas Bedos assume son "texte excessif" appelant à résister aux...
Vidéos Puremedias