Les 10 flops TV de l'année 2017

Partager l'article
Vous lisez:
Les 10 flops TV de l'année 2017
William Leymergie
William Leymergie © CANAL+
Au palmarès des échecs les plus marquants de l'année : l'hommage de M6 à Johnny Hallyday, "William à midi" ou encore "Nouvelle Star".

Quoi de mieux que la fin d'année pour faire les comptes ? Comme chaque saison, les chaînes de télévision ont connu des fortunes diverses, entre jolis succès et lourds échecs. Et, comme l'année dernière, la plupart des nouveautés se sont cassé les dents. Si "Qui prendra la suite ?", "Cash Island" ou encore "Toque Show" ne resteront pas dans les annales, quelques nouveaux programmes sont parvenus à se faire une place au soleil, parmi lesquels "Affaire conclue", "Les Terriens du dimanche" ou encore "C'est que de la télé".

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait témoigner une mère endeuillée
TV
"Vous avez la parole" : Eric Dupond-Moretti reproche à France 2 d'avoir fait...

L'année 2017 nous rappelle également que la relance de marques disparues est une science difficile. À ce petit jeu, M6 et France 2 en ont fait l'amère expérience avec les retours ratés, voire désastreux, de "Nouvelle Star" et "Qui sera le prochain grand pâtissier ?". Au bilan, chaque chaîne peut se découvrir des boulets parfois surprenants, de Marine Le Pen pour France 2 à Éric et Quentin pour TMC en passant par William Leymergie pour C8. puremedias.com vous propose de découvrir sa sélection de dix flops emblématiques de la saison.

"Nouvelle Star" (M6)

C'était le gros pari de fin d'année de la Six et il a été magistralement raté. Le 1er novembre dernier, M6 relançait "Nouvelle Star", qui n'était au tapis que depuis un an. Pour cette treizième saison, la chaîne offrait un très gros lifting - habillage, jury, mécanique, tout y est passé ! - au télé-crochet produit par FremantleMedia France. Problème, la diffusion du premier épisode n'a engendré aucun effet de curiosité. En audience veille, celui-ci avait rassemblé 2,5 millions de téléspectateurs (11,9% de PDA). Un score modeste mais l'honneur était sauf puisque M6 s'était classée leader sur la cible des FRDA-50.

Après ce démarrage décevant, "Nouvelle Star" a lourdement chuté en deuxième semaine, passant sous la barre des 2 millions de téléspectateurs et lâchant son leadership sur la cible commerciale. Les semaines suivantes n'ont guère été plus réjouissantes, obligeant même M6 à raboter son concours de chant pour que celui-ci s'achève plus tôt que prévu. Le 13 décembre dernier, le premier prime en public - déprogrammé la semaine précédente suite à la disparition de Johnny Hallyday - ne rassemblait plus que... 1,3 million de personnes (6,3% du public), tombant à moins de 12% de part d'audience sur la cible commerciale. Le 20 décembre, "Nouvelle Star" s'est finalement achevée - une fois pour toutes ? - dans l'indifférence générale.

Le chiffre à retenir : 1,3 million de téléspectateurs (6,0% de PDA) devant la finale le 20 décembre dernier.

"Qui prendra la suite ?" (France 3)

Alors que France 3 est la seule chaîne historique à progresser en prime-time cette année, à la faveur des excellentes performances de ses fictions françaises, la deuxième chaîne publique a également connu quelques franches désillusions. Parmi celles-ci, les séries "The Five" et "The Collection" mais aussi "Qui prendra la suite ?", le docu-réalité animé par Églantine Éméyé et produit par FremantleMedia France. Dans ce programme, six professionnels, âgés de 30 à 52 ans, répartis sur toute la France, allaient à la rencontre de candidats voulant se lancer dans l'artisanat.

Lancé le 3 novembre dernier dans la case du vendredi soir - habituellement dédiée aux documentaires -, le premier épisode n'avait rassemblé que 884.000 personnes, soit à peine 4,5% du public. En deuxième semaine, le programme n'a pas connu de franche embellie en attirant à peine 983.000 curieux. Face à ces scores excessivement faibles, France 3 avait préféré arrêter les frais en déprogrammant les deux derniers épisodes du docu-réalité, rétrogradés en pleine nuit après le "Soir 3". Le 24 novembre dernier, entre 1h et 2h50, le dernier épisode s'est achevé dans l'indifférence la plus absolue avec à peine 74.000 téléspectateurs au compteur (2,9% de PDA).

Le chiffre à retenir : 884.000 téléspectateurs (4,5% de PDA) devant le lancement le 3 novembre dernier.

Éric et Quentin (TMC)

Le succès de "Quotidien" a des limites. Parmi celles-ci : Éric et Quentin. Après Martin Weill, le duo de comiques a, à son tour, eu les honneurs d'un prime-time sur TMC. Le mercredi 15 mars dernier, la Dix proposait ainsi le divertissement humoristique "Éric et Quentin à la montagne", tourné au festival de l'Alpe d'Huez. En audience veille, seuls 424.000 téléspectateurs en moyenne avaient suivi le programme (1,8% du public). Pour ne rien arranger, la courbe était exécrable, le programme ayant démarré sous les yeux de plus de 900.000 personnes et s'étant terminé devant moins de 200.000 téléspectateurs.

Pas découragée, TMC a ensuite continué de miser sur la paire d'humoristes. Le 2 juillet dernier, en deuxième partie de soirée, la Dix proposait ainsi "Éric et Quentin, le meilleur des pires". Malgré un prime à près de 1,3 million de téléspectateurs (la finale de la Coupe des Confédérations, ndlr), ce best of n'a attiré que 78.000 curieux soit... 0,5% de PDA. Un échec brutal alors que TMC espérait surfer sur la sortie en salles de "Bad Buzz", le film porté par Éric et Quentin. Problème, avec à peine 49.000 entrées au compteur, ce long métrage distribué par EuropaCorp fait partie des flops les plus cinglants de l'année au box-office.

Le chiffre à retenir : 78.000 téléspectateurs (0,5% de PDA) devant "Eric et Quentin, le meilleur des pires" le 2 juillet dernier sur TMC.

Les séries étrangères de prime-time sur TF1

Si TF1 a encore perdu de la vitesse en prime-time cette année, les lancements de séries étrangères n'y sont pas pour rien. Dès le début d'année, c'est la série américaine "Chicago Med" qui a déçu, en passant sous la barre des 3 millions de téléspectateurs et en s'enfonçant sous la barre des 15% de PDA. L'hiver dernier, la série belge "Ennemi public" n'a pas convaincu non plus avec une faible moyenne de 3,1 millions de fidèles (15,8% du public) et un niveau très modeste sur la cible commerciale. Au printemps, si "L'Arme fatale" a séduit, "Colony" n'a fédéré qu'une petite moyenne de 3 millions de personnes (16,2% de PDA) avant d'être reléguée en deuxième partie de soirée.

Cet été, c'est la saison 2 de "Blindspot" qui a fait souffrir la première chaîne. La série américaine portée par Jaimie Alexander est même tombée à 2,3 millions de téléspectateurs (12,3% de PDA), en audience veille, le 9 août dernier, signant l'une des pires performances de la saison de TF1 en prime. À la rentrée, c'est la série "Conviction" qui a sévèrement contre-performé (à peine 11,2% de PDA le 3 octobre dernier !) face au rouleau compresseur "Capitaine Marleau". Enfin, début décembre, dans une moindre mesure, la série britannique "Liar" n'a pas fait d'étincelles avec une petite moyenne, en audience veille, de 3,1 millions de téléspectateurs (16,4% de PDA).

Le chiffre à retenir : 2,3 millions de téléspectateurs (12,3% de PDA) devant deux épisodes inédits de "Blindspot" le 9 août dernier.

Le clair de Canal+

La chaîne cryptée poursuit sa déshérence. Alors qu'en crypté, les nouvelles créations originales de Canal+ peinent à convaincre, le clair s'est maintenu - à l'exception du "Canal Football Club" et du "Canal Rugby Club" - à un niveau très faible. Le week-end, les nouveautés "La case en +", "Jamel Comedy Kids" et "Clique Dimanche" ne parviennent pas à dépasser durablement la barre du 1% de part d'audience. Les marques plus anciennes comme "Le Tube" et "Groland" sont également faibles et en baisse comparé à la saison précédente.

En semaine, après la déroute absolument totale du "Grand Journal", définitivement arrêté en février dernier, "Le Gros Journal" et "Le Petit Journal" version Cyrille Eldin avaient ensuite momentanément pris la relève devant un auditoire extrêmement réduit. Depuis septembre, c'est à Yves Calvi, transfuge de LCI, et son "Info du vrai" que revient la charge de relancer cette case sinistrée. Occasionnellement battue par "24h Pujadas" (LCI), l'émission peine encore à se constituer un socle solide de plus de 200.000 téléspectateurs. La dernière partie, consacrée à la culture, plafonne à un niveau excessivement bas, tandis que la pastille "Canal Bis", programmée juste après, ne dépasse pas la barre du... 0,5% de PDA.

Le chiffre à retenir : 1% de PDA, la barre symbolique que la majorité des programmes en clair de Canal+ ne parvient pas à dépasser durablement.

"William à midi" (C8)

Il n'y a pas que sur Canal+ que les idées de Vincent Bolloré peinent à porter leurs fruits. Transfuge de France 2, débauché sur proposition du milliardaire breton himself, William Leymergie est, depuis le 11 septembre dernier, le nouveau visage de la mi-journée de C8. Alors que Daphné Bürki et sa "Nouvelle Édition" ne brillaient pas la saison dernière, William Leymergie et sa nouvelle bande sont parvenus à vider une salle qui n'était déjà pas très remplie. Elle engendre surtout un coût - une quotidienne en direct coûte bien plus cher que la rediffusion d'un programme de stock - qui n'est pas compensé par les recettes publicitaires puisque les audiences plafonnent à un niveau très faible.

Depuis la rentrée, entre 12h40 et 14h, "William à midi" rassemble en moyenne 138.000 personnes, soit 1,2% de PDA auprès de l'ensemble du public. Pour rappel, au premier semestre, la tranche - qui était en partie occupée par "La Nouvelle Édition" - fédérait en moyenne 284.000 personnes (2,3% du public). "William à midi" participe ainsi à plomber la moyenne de la chaîne, en perte de vitesse depuis la rentrée, et s'affiche ainsi comme l'un des programmes de journée les moins performants de C8.

Le chiffre à retenir : 138.000 téléspectateurs (1,2% de PDA) en moyenne depuis le 11 septembre.

L'hommage de M6 à Johnny Hallyday

C'est le plus sévère désaveu subi par la Six en cette fin d'année, pourtant pas très glorieuse. Le 6 décembre dernier, la majorité des chaînes de télévision bouleversaient leur grille de programmes pour rendre hommage au chanteur disparu. Tandis que TF1 sortait un documentaire inédit de ses cartons, France 2 proposait une émission spéciale en direct animée par Michel Drucker. Ancienne chaîne à dominante musicale, M6 décidait de consacrer sa soirée à une rediffusion du mythique concert donné par le chanteur au Parc des Princes en 1993.

Si TF1 et France 2 ont réalisé des performances très modestes, M6 s'est pris le mur en pleine face. Ce soir-là, à peine 720.000 personnes avaient décidé de se brancher devant la Six soit 4,1% du public. Pour la première fois de son histoire, la chaîne se retrouvait devancée par ses petites soeurs et réalisait ainsi son pire score en prime de l'année. En nombre de téléspectateurs, la chaîne avait alors décroché sa plus faible performance depuis le 12 juillet 1998... date de la finale du Mondial remporté par la France. Sur l'ensemble de la journée, la chaîne ne pointait qu'à 6,9% de PDA. Trois jours plus tard, terrassée par le plébiscite de l'hommage populaire à Johnny sur TF1 et France 2, elle tombait cette fois à 5,6% de part d'audience sur l'ensemble de la journée !

Le chiffre à retenir : 720.000 téléspectateurs (4,1% de PDA) le 6 décembre 2017.

"Qui sera le prochain grand pâtissier ?" (France 2)

Les gourmands ont visiblement leurs habitudes sur M6. Le 29 août dernier, après deux ans d'interruption, la première chaîne publique relançait "Qui sera le prochain grand pâtissier ?", son concours produit par Martange Productions. Pour l'occasion, la chaîne avait vaguement dépoussiéré le format en accueillant une femme parmi les jurés et en confiant l'animation à Jean Imbert. Alors que les deux précédentes saisons du "Grand Pâtissier" n'avaient pas séduit et que le créneau est trusté par "Le Meilleur Pâtissier" de M6, la manoeuvre était très risquée.

Sans surprise, la sauce n'a pas pris. Diffusée dans la case du mardi soir entre le 29 août et le 12 septembre dernier, les trois premières soirées de diffusion n'ont rassemblé, en audience veille, que 1,4 million de personnes (7,1% du public). Le 19 septembre dernier, décalée en deuxième partie de soirée (de 23h20 à 1h45, ndlr) - pour cause de concert de solidarité aux Antilles -, la finale a attisé la curiosité de 539.000 personnes (9,7% de PDA). Un score tout juste correct étant donné l'horaire qui est vraisemblablement venu clore définitivement l'existence du format.

Le chiffre à retenir : 1,4 million de téléspectateurs sur trois soirées de diffusion (7,1% de PDA).

"Cash Island" (C8)

Le pari était audacieux quelques années après le naufrage de "Amazing Race" mais le public n'a pas été séduit. Le 23 août dernier, C8 lançait "Cash Island", un nouveau jeu d'aventure produit par Ah ! Production et Vivendi Entertainment et animé par Benjamin Castaldi. Rappelant à la fois "Koh-Lanta" et "Qui est la taupe ?", la marque avait bénéficié d'un lancement favorable dans une case relativement peu concurrentielle. Le public avait d'ailleurs répondu présent puisque 781.000 curieux (4,2% du public) avaient suivi le premier épisode qui s'affichait par ailleurs à un bon niveau sur les FRDA-50 avec 6,1% de PDA.

Problème, le programme n'était ensuite pas parvenu à se maintenir sur la durée, enregistrant chaque semaine une déperdition d'audience. Le 14 septembre, ils n'étaient ainsi que 380.000 (2,0% du public) à suivre le dénouement. Au global, grâce à son bon lancement, le programme affichait une moyenne correcte sur cibles mais médiocre auprès de l'ensemble du public. En audience veille, les quatre soirées de diffusion s'établissaient ainsi à 527.000 téléspectateurs (2,8% de PDA).

Le chiffre à retenir : 527.000 téléspectateurs en moyenne sur quatre soirées de diffusion (2,8% de PDA).

Marine Le Pen dans "L'émission politique" (France 2)

Il fut un temps ou la présidente du Front National était un vecteur d'audience. Mais ça, c'était avant. Le 19 octobre dernier, l'ex-candidate à la présidentielle était la deuxième invitée de la saison de "L'émission politique" de Léa Salamé sur France 2. Ce soir-là, malgré une concurrence clémente - aucune chaîne n'avait passé la barre des 20% de PDA -, l'émission avait viré au fiasco. En effet, le grand oral de Marine Le Pen n'avait passionné, en audience veille, que 1,7 million de Français (7,7% de PDA).

"L'émission politique" avait enregistré son pire score historique en part d'audience et sa deuxième moins bonne performance en nombre de téléspectateurs. Une contre-performance sévère d'autant plus qu'elle intervenait trois semaines après le succès rencontré par "L'émission politique" autour du Premier ministre, Édouard Philippe. Le 28 septembre dernier, celle-ci avait fédéré 3,2 millions de citoyens (14,5% de PDA). Et la présidente du FN n'a aucun motif de satisfaction puisque "L'émission politique" avec Jean-Luc Mélenchon, diffusée le 30 novembre dernier, a réalisé un score supérieur au sien.

Le chiffre à retenir : 1,7 million de téléspectateurs (7,7% de PDA) le 19 octobre dernier.

Ils n'ont pas brillé non plus... "Je t'aime, etc." (France 2), "Toque Show" (M6), "Shooter" (C8), "Ma mère cuisine mieux que la tienne" (M6), "Tout l'accuse" (C8), "OFNI, l'info retournée" (W9), "AcTualiTy" (France 2), "Premier rendez-vous" (TF1), "Quadras" (M6), "The Game of Love" (NRJ 12), "Que justice soit faite" (C8), "À vos pinceaux" (France 2), "Dr Foster" (C8), "APB : Alerte d'urgence" (M6), "Un chef à l'oreille" (France 2), "The Five" (France 3), "Les incroyables aventures de Nabilla et Thomas" (NRJ 12), "Visites privées" (France 2), "M. Pokora & Friends" (M6), "L'adresse idéale" (NT1), "American Crime Story : People vs O.J. Simpson" (CSTAR), "Les invisibles" (TF1), "Bones" (M6), "C'est que de l'amour" (C8), "The Collection" (France 3), "Quantico" (M6), "C'est le bouquet" (TF1), "Aventure de médecine" (France 2), "Totale rénovation" (NT1), "Rosewood" (M6)...

Sur le même thème
l'info en continu
"Conan le barbare" : Une série en préparation chez Netflix
SVOD
"Conan le barbare" : Une série en préparation chez Netflix
Haut-Karabagh : Deux journalistes du "Monde" blessés lors d'un bombardement
Presse
Haut-Karabagh : Deux journalistes du "Monde" blessés lors d'un bombardement
"Infidèle" : Claire Keim de retour pour une saison 2 ce soir sur TF1
Programme TV
"Infidèle" : Claire Keim de retour pour une saison 2 ce soir sur TF1
Propos d'Eric Zemmour sur CNews : Une enquête ouverte par le parquet de Paris
Justice
Propos d'Eric Zemmour sur CNews : Une enquête ouverte par le parquet de Paris
Débat Trump/Biden : Quelle audience pour les chaînes info françaises ?
Audiences
Débat Trump/Biden : Quelle audience pour les chaînes info françaises ?
Sud Radio : Le PDG Didier Maïsto quitte ses fonctions
Radio
Sud Radio : Le PDG Didier Maïsto quitte ses fonctions
Vidéos Puremedias