Les 10 flops TV de l'année 2019

Partager l'article
Vous lisez:
Les 10 flops TV de l'année 2019
Les 10 flops TV de l'année 2019
Les 10 flops TV de l'année 2019 © DR
Au palmarès des échecs les plus marquants de l'année : "Together, tous avec moi", "La course des champions", "The Bridge" ou encore "Los Angeles : Bad Girls".

L'année touche à sa fin et l'heure des comptes à sonné pour les chaînes de télé ! Qui sont les bonnets d'âne ? Quels sont les programmes qui ont été boudés par les téléspectateurs et ont déçu leur diffuseur ? Après les 10 tops TV de l'année, puremedias.com vous propose de passer en revue 10 flops TV particulièrement marquants de l'année 2019. Liste évidemment non-exhaustive.

À lire aussi
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant les vidéos à caractère sexuel
Presse
Affaire Griveaux : "Mediapart" s'explique sur la publication d'un billet relayant...
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des attaques ignobles"
Politique
Après la publication de vidéos à caractère sexuel, B. Griveaux dénonce "des...
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews
TV
Affaire Griveaux : L'étrange fou rire de Laurence Sailliet sur CNews

"Together, tous avec moi", et personne devant M6... ni W9 !

C'est l'une des plus grosses catastrophes de l'année. Au printemps, M6 sortait enfin de ses tiroirs "Together, tous avec moi", un nouveau télé-crochet animé par Eric-Antoine et produit par EndemolShine France. Dans ce jeu venu d'outre-Manche, des chanteurs amateurs faisaient face à un mur de 100 professionnels de la musique, emmenés dans la version française par Garou. Un gros pari pour M6, chiffré par certains observateurs à plus de 600.000 euros le prime, et qui s'est conclu par un naufrage d'audience.

Lancé le 29 avril sur M6, "Together" avait raté son démarrage en réunissant seulement 1,4 million de curieux (6,8% de PDA 4+ et 13,3% des FRDA-50). La semaine suivante, ils n'étaient plus que 1,1 million (5,1% de PDA 4+ et 10,3% de PDA FRDA-50). M6 avait alors décidé de déprogrammer son jeu. Reprogrammé cet été sur W9, "Together, tous avec moi" a, une fois encore, signé une très faible audience, rassemblant à peine 148.000 fans (1,0% de PDA) pour sa première. Résultat, au bout de deux semaines, le jeu musical était à nouveau... déprogrammé ! Et c'est donc sur 6play que les rares fidèles de l'émission, d'ailleurs rediffusée en nocturne sur W9 pour les fêtes, ont pu suivre son dénouement.

Après "Rising Star", la relance hasardeuse de "Nouvelle Star" et "Audition secrète", la malédiction du télé-crochet musical sur M6 semble donc avoir de nouveau frappé. Chat échaudé craignant l'eau froide, la Six misera en 2020 sur une déclinaison de "La France a un incroyable talent". Un choix plus rationnel alors que le programme animé par David Ginola, demeure, lui, un franc succès d'audience.

La course des champions, le (gros) pari raté de France 2

France 2 n'est pas en reste en matière de programme à gros budget qui ont fait fausse route. En octobre, la Deux a tenté de créer l'événement avec le lancement de "La course des champions", un jeu sportif en extérieur animé par Olivier Minne , Laury Thilleman , Teddy Riner et Sandy Héribert et produit par Warner. Un grand barnum, adapté du format américain "Million Dollar Mile" - lui aussi, un échec d'audience sur CBS -, qui aurait coûté, la bagatelle de 800.000 euros par épisode à France 2, soit un total de 3,2 millions d'euros pour le pack de quatre épisodes commandés. Autant dire que le droit à l'erreur n'était pas vraiment permis.

Et pourtant, "La course des champions" a été un douloureux échec d'audience pour la chaîne publique. À son lancement, le jeu événement a attiré à peine 1,6 million de curieux (8,7% du public de quatre ans et plus). La Deux pouvait tenter de faire bonne figure avec des scores plus encourageants sur les cibles (11,9% sur les FRDA-50 par exemple). Mais, la semaine suivante, le deuxième numéro buvait la tasse et se faisait même battre par France 5 avec seulement 1,2 million de téléspectateurs au rendez-vous (6,5% de PDA 4+ et 7,2% des FRDA-50). Malgré cet échec, "La course des champions" reviendra en 2020 puisqu'il reste encore deux numéros à diffuser.

"Sur le front", la déception Hugo Clément sur France 2

C'était un autre pari de la direction de France Télévisions, soucieuse de rajeunir l'audience de sa chaîne-mère. Là aussi, le résultat n'a pas été probant. Le 27 novembre dernier, en prime, France 2 offrait pour la première fois son prime-time à Hugo Clément, nouvelle incarnation de l'engagement environnemental de France Télévisions. Déjà devenu une figure de france.tv Slash, le reporter proposait "Sur le front", une nouvelle série documentaire. Pour ce premier numéro, l'ex-journaliste de "Quotidien" et Konbini s'intéressait aux océans. À la clé, une petite audience avec seulement 1,6 million de téléspectateurs au rendez-vous (7,9% du public). En replay, le programme, qui n'a pas attiré le public jeune, a gagné à peine plus de 100.000 personnes.

Comme "La course des champions", "Sur le front" reviendra en 2020 avec un nouveau numéro consacré aux glaciers. La messe n'est donc pas dite pour le programme animé par Hugo Clément, qui peut espérer un rebond. Par ailleurs, d'autres numéros sont prévus par la suite, France 2 souhaitant installer cette nouvelle marque.

"The Bridge" (M6), déprogrammation express pour Stéphane Rotenberg

Le programme d'aventure est un genre difficile. En France, "Koh-Lanta" et "Pékin Express" sont les références du genre. Mais aucun autre programme ne s'est réellement installé dans la durée, "The Island" ayant disparu des grilles de M6. La Six, justement, qui a essayé une approche différente cette saison avec "The Bridge", jeu d'aventure adapté d'un format espagnol dans lequel des candidats doivent construire un pont dans l'espoir de remporter 120.000 euros. Aux manettes : EndemolShine, qui a également signé "Together, tous avec moi", à la production, et Stéphane Rotenberg ("Pékin Express", "Top Chef") à l'animation.

Diffusé cet hiver, "The Bridge" n'a pas trouvé son public. Pour sa première, le jeu a attisé la curiosité de seulement 1,6 million de personnes (7,1% du public et 13,1% des FRDA-50). Une semaine plus tard, ils n'étaient que 1,3 million d'irréductibles (5,8% de PDA 4+ et 12,0% des FRDA-50). Sans surprise, M6 avait décidé de déprogrammer "The Bridge" et de proposer les deux derniers numéros en deuxième partie de soirée. Diffusée à 1h30 du matin, jusqu'à 3h25, la finale de "The Bridge" avait été suivie par 151.000 téléspectateurs (8,2% du public).

"Une ambition intime" (M6), Karine Le Marchand s'obstine mais ne convainc pas

C'était le format événement de la course à la présidentielle de 2017. En 2016, Karine Le Marchand faisait sensation en interrogeant les politiques dans un cadre intimiste. L'année suivante, l'animatrice décidait de relancer le format, qu'elle produit elle-même, avec des personnalités. En février 2018, autour de Franck Dubosc, le premier numéro avait réalisé un bon score en fédérant 2,6 millions de personnes. De quoi valider le retour de l'émission pour de nouveaux numéros. Quelques mois plus tard, en décembre, un nouveau numéro autour de Michele Bernier était proposé. Dans la case du samedi soir, l'émission avait souffert : À peine 1,2 million de curieux (6,2% de PDA 4+ et 12,4% des FRDA-50).

Cet échec d'audience aurait pu condamner le programme mais Karine Le Marchand a eu droit à une nouvelle chance. Cet été, en plein mois d'août, "Une ambition intime" est revenu, cette fois le lundi soir et autour de Michèle Laroque. L'émission avait alors affiché un score en hausse mais toujours peu probant avec 1,4 million de curieux au rendez-vous (8,4% de PDA 4+ et 15,3% des FRDA-50). En décembre, "Une ambition intime", avec Gad Elmaleh en invité spécial, a une nouvelle fois déçu avec à peine 1,5 million de téléspectateurs (7,3% de PDA 4+ et 12,1% des FRDA-50). Reste à voir si M6 remettra le couvert en 2020.

"Pièces à conviction" (France 3), des retombées mais peu d'audience

On ne présente plus "Pièces à conviction". Lancée en 2000 par Élise Lucet, cette émission fait partie des marques emblématiques de l'offre de magazines d'information de France Télévisions. Mais le magazine, présenté par Virna Sacchi depuis 2016 et programmé en deuxième partie de soirée et sporadiquement en prime-time sur France 3 depuis cette année, vit aujourd'hui dans l'ombre de "Cash Investigation". En 2019, pour la première fois depuis huit ans, "Pièces à conviction" a eu droit à trois reprises à une diffusion en première partie de soirée.

Dans les faits, "Pièces à conviction" arrive encore à créer l'événement. En janvier, la diffusion d'une enquête édifiante de huit mois sur l'aide sociale à l'enfance à entraîné la nomination d'Adrien Taquet au poste de secrétaire d'État chargé de la Protection de l'enfance. Côté audiences, le magazine peine en revanche à fédérer. L'enquête sur l'aide sociale à l'enfance à fédérer 1,7 million de personnes. En avril, le reportage sur la psychiatrie a intéressé à peine 1,0 million de Français. Et, en novembre, ils étaient à peine 971.000 à s'intéresser aux jeunes qui vivent loin des grandes villes. Face à ces scores, il est vraisemblable que la direction de France Télévisions se pose à l'avenir la question de ces diffusions en prime-time.

Rugby, le petit Mondial de TF1

En matière de sport, du côté des chaînes en clair, TF1 est la gagnante de l'année. La Une s'octroie 24 des 50 meilleures audiences du genre, challengée par la très grande forme du Tour de France sur France 2. Si elle a brillé avec le Mondial féminin de foot en juin, elle a connu en revanche une fortune contrariée à la rentrée avec le Mondial masculin de rugby. Pour la première fois et faute d'accord de sous-licenciement avec un partenaire payant, le groupe TF1 retransmettait l'intégralité de l'événement en direct et en clair, sur ses chaînes TF1 et TMC, ainsi que sur sa plateforme MyTF1.

À proprement parler, le Mondial n'a pas été un flop d'audience avec jusqu'à 6,8 millions de personnes (62,8% du public) devant le quart de finale malheureux entre le Pays de Galle et la France. Mais, contrairement aux précédentes éditions qui avaient été un grand succès - avec jusqu'à plus de 12 millions de téléspectateurs en 2015 et plus de 15 millions en 2011 -, la Une a souffert d'horaires de matchs peu favorables et d'une équipe de France bien moins attendue par son public. Le contexte lui-même a été compliqué avec l'annulation de 3 matchs suite à un typhon, dont le très attendu choc France/Angleterre. Lors de l'annonce de ses résultats trimestriels en novembre, le groupe avait reconnu que les pertes liées à la compétition devraient être supérieures à ses attentes initiales. Une petite déception qui ne devrait pas l'empêcher de candidater à l'attribution des droits du Mondial 2023 qui présente l'intérêt substantiel de se dérouler en France.

"Los Angeles Bad Girls", la "déception séries" de TF1

En matière de séries américaines, TF1 est devenue la chaîne de référence. Elle est parvenue à prouver que le genre avait encore sa place sur la télévision linéaire en lançant, avec un grand succès, de nouvelles marques, dont "Good Doctor" en 2018. Cette année, la Une a réalisé de très belles performances avec le lancement en boulet de canon de "Manifest" (6,8 millions de téléspectateurs) et les jolis démarrages de "S.W.A.T" (5,9 millions au démarrage) et "New Amsterdam" (5,0 millions). Si "Manifest" a perdu de l'altitude, "S.W.A.T" et "New Amsterdam" sont parvenues à fidéliser rapidement leur public.

Encouragée par ces performances, la Une a peut-être eu un peu trop d'appétit et a dégainé en fin d'année "Los Angeles : Bad Girls", une série policière avec Jessica Alba et Gabrielle Union. Cette nouveauté, installée dans la case "série US policières" du mardi soir, a bien fonctionné à son lancement avec plus de 4 millions de téléspectateurs devant le premier épisode. Mais au fur et à mesure des soirées, l'audience s'est effondrée pour tomber à 2,2 millions de personnes (10,5% de PDA), l'un des pires scores hors été de TF1 cette année. Contrairement à "Station 19", modeste sur l'ensemble du public mais robuste sur la cible commerciale, "Los Angeles : Bad Girls" a déçu sur tous les indicateurs... et ne risque donc pas de revenir en prime sur TF1. En 2020, la Une continuera de miser sur de nouvelles séries américaines à potentiel, dont "Prodigal Son" et "Lincoln".

"Le grand bazar", "Prise au piège", la fiction française de prime-time encore trop timide sur M6

Entre M6 et la fiction française de prime-time, la greffe a encore du mal à prendre. La Six est ainsi la seule chaîne historique qui n'a pas été portée par le genre, il est vrai plus rare en prime-time sur son antenne, tout au long de l'année. Bien sûr, la chaîne peut compter depuis de longues année sur le succès de ses fictions quotidiennes "Scènes de ménages", série quotidienne la plus suivie du média TV, et "En famille", son hit estival. Celles-ci ont d'ailleurs réalisé de bons scores lors de leur passage en première partie de soirée, notamment le prime anniversaire des dix ans de "Scènes de ménages". Mais la Six n'a pas de case dédiée à l'année à la fiction française et le public semble encore difficilement identifier son offre. Toutefois, le thriller "La Faute" et la mini-série "Un avion sans elle" s'en sont globalement bien sortis.

Néanmoins, deux gros échecs ont marqué l'année fiction de la Six. Cet été, la comédie familiale "Le grand bazar", avec Grégory Montel et signée des créateurs de "Fais pas ci, fais pas ça", a été une franche déception avec à peine 1,2 million de fidèles en moyenne et en audience veille (6,3% du public et 12,3% des FRDA-50) et un final suivi par moins de 1,0 million de personnes. Rebelote en fin d'année avec le raté de "Prise au piège", avec Elodie Fontan et Jean-Hugues Anglade et derrière laquelle se cachaient les producteurs du "Bazar de la Charité". À la clé, un échec d'audience avec seulement 1,6 million de personnes au rendez-vous (7,9% du public et 10,7% des FRDA-50). En 2020, M6 proposera de nouvelles fictions françaises, dont "Ils étaient 10", "L'homme que j'ai condamné", "Un homme ordinaire" ou encore le téléfilm "Comme un père" avec Julie de Bona et Ary Abittan.

L'access de Canal, l'indifférence générale

C'est une habitude depuis plusieurs années. Autrefois vitrine de la chaîne cryptée, l'avant-soirée de Canal+ ne fédère plus qu'une poignée d'individus. En septembre, Canal+ a relifté son access. Toujours animé par Isabelle Moreau, "L'info du vrai, le mag" est revenu pour une saison 2, basculée à 17h45. Pas de changement en revanche pour "L'info du vrai" d'Yves Calvi, qui a entamé sa troisième saison, avec "L'info du vrai - L'actu" à 18h30 et "L'info du vrai - L'événement" à 19h. LE gros changement de l'access de Canal+ concernait donc la case du 20h/21h avec l'arrivée de Mouloud Achour et de son émission "Clique" en version quotidienne.

En moyenne, depuis septembre, la première partie de "Clique", qui affiche une très mauvaise rétention du public d'Yves Calvi, fédère à peine 70.000 personnes (0,3% de PDA). La deuxième partie est un chouïa plus rassembleuse avec 123.000 fidèles au rendez-vous, soit 0,5% du public. Des scores anecdotiques, dans la lignée de ceux réalisés par "L'info du vrai". À 17h45, Isabelle Moreau rassemble une famélique moyenne de 38.000 personnes (0,4% de PDA). "L'info du vrai - L'actu" d'Yves Calvi doit se contenter de 141.000 habitués (1,1% du public) et "L'info du vrai - L'événement" de 175.000 téléspectateurs (1,0% de PDA). En 2020, Canal+ devrait continuer de faire tourner son access... dans l'indifférence générale.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
MBAPPE

ca a fait baisser certaine case horaire



Alexandre F

Je pense que le canal 4 si il est remis sur le marché sera donné à France info



eviradnus

Karine et son ambition intime reprend le créneau de l'ancien "frequence star" qui était plus culturel, plus sur la création, moins sur une image traficotée, et qui était à des horaires plus adaptés, du temps où m6 était un peu plus fun.



CORTO MALTESE

On comprend mieux toutes les rediffusions de séries tout au long de l'année sur France 2...
Des infos à charge contre le Président de la République et de son Gouvernement...
Une chaîne hélas de plus en plus sur le déclin!



Ysabel

Eh, Hugo, il y une place de libre chez Quotidien, il te reprendrons peut être ?
Ambitions intime ? qui a encore envie de suivre les états d’âme d'acteurs et d'actrices gatés.es et capricieux.ses ? franchement ?
je suis tombée un jour sur la série Bad Girls, j'ai du tenir 5 minutes à tout cassé tellement c'était nul !
La dégringolade des jeux à la noix n'est pas étonnante, et même rassurante au point de vue de l'intelligence des francais.ses, et quand il y aura de la pub dedans à tout bout de champs, on peut espérer un enterrement de première pour tout ces programmes....
Je suis étonnée pour le grand bazar, qui était sommes toutes pas mal du tout pour une série francaise. Mais bon, il est à parier que beaucoup se sont tournés vers une facon de la visionner sans saucissonnage de pubs, et ca, on ne peut pas le comptabiliser...



Ysabel

ah bien, vu



lalo-19

Les scores de l'athlétisme peuvent s'expliquer évidemment mais pris bruts, ils ont été mauvais.
La coupe du monde de rugby a peut-être été en dessous des attentes (surestimées ?), la baisse des tarifs pub' de 10 % le montre, il n'en reste pas moins que faire les scores ont été bons.



blt

Ils ont rediffusé together sur W9 a a minuit la nuit de Noël !
Ambition intime aurait dû être comme l'émission belge 69 minutes sans chichi qui est passé sur TV5 monde



blt

Des extraits de sur le front par la chaîne slash de France tv via les réseaux sociaux



blt

Avec des horaires matinaux !
Et l'athlétisme décalée en septembre octobre
Plus la performance des français



Charles Dudule

Les jeunes ne regardent plus la télévision et les vieux trouvent ces programmes trop jeunes.



Le Père LaCritique

Entièrement d'accord, et toutes chaînes confondues, l'échec actuel des séries US en France est majoritairement dû à cette programmation ahurissante.



Le Père LaCritique

Et quand, en plus, tu commences à vouloir faire du Netflix et favoriser le binge watching avec des 4 à 5 épisodes d'affilée jusqu'à pas d'heure, forcément tu t'enfonces !



Le Père LaCritique

Et on peut y ajouter les émissions d'Arthur, DALS, The Voice et ses dérivées, bref toutes ces émissions qu'on reconduit d'années en années par manque d'audace et surtout d'imagination. Quand tu sais que certains trouvent "dangereusement basses" les audiences des Enfoirés à plus de 8 millions, tu te dis que la diffusion de ce spectacle a encore de beaux jours devant elle. Cela dit, avec les génies qui dirigent TF1 et sont en train de la faire couler, il faut s'attendre à tout !



Le Père LaCritique

Oui, des génies à TF1, ils ne s'étaient sans doute pas aperçus que les matchs seraient diffusés la nuit et en matinée... Pour le coup, France Télé, qui n'a pas bataillé pour obtenir les droits, a bien raisonné !



Qyre

Il y a aussi les séries US diffusées par TF1 le samedi soir pendent l'été pour tenter de concurrencer "Fort Boyard". Cela a évidemment tourné au vinaigre !



lalo-19

Le mondial de football 2018, déficitaire, était un flop ?



Simsoland2

les fictions de m6 sont souvent tres bonnes mais mal programmées et promotionnées



Simsoland2

vu les attentes, le montant investi etc oui cest bien un flop



Simsoland2

il aurait peut etre fallu expliquer le bide de la série us de tf1 bad girls qui est du au génie des dirigeants de tf1 qui lont superbement programmé avec jusqu'à 6ep à la suite



Declan528

En fait l'article a été écrit par Famille 54ZY... ;)



Sabine Monin

Je me réjouis de découvrir le téléfilm avec Ary Abittan.



LeMoi

La coupe du monde de rugby a tout de même apporté la meilleure audience de l'année en PDA, il me semble...



Nathalie Joulia

Ils étaient souvent le WE tout de même.



lalo-19

Absolument, erreur de ma part. Mea culpa.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
TV
Débat des municipales à Paris : le service public en colère
Bientôt un prime sur C8 pour Jean-Marie Bigard ?
TV
Bientôt un prime sur C8 pour Jean-Marie Bigard ?
Victoires de la musique classique 2020 : Le palmarès
TV
Victoires de la musique classique 2020 : Le palmarès
"Plan C" : Camille Combal au dessus du million
TV
"Plan C" : Camille Combal au dessus du million
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara au coude-à-coude avec Laurent Delahousse, Les Marseillais au plus bas
TV
Audiences access 20h : Audrey Crespo-Mara au coude-à-coude avec Laurent...
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" leader, "C à vous" à un haut niveau
TV
Audiences access 19h : "Demain nous appartient" leader, "C à vous" à un haut niveau
Vidéos Puremedias