Révélations sur deux journalistes du "Monde" : les méthodes de "Valeurs actuelles" dénoncées par "Libération"

Partager l'article
Vous lisez:
Révélations sur deux journalistes du "Monde" : les méthodes de "Valeurs actuelles" dénoncées par "Libération"
Yves de Kerdrel, le directeur général de "Valeurs actuelles"
Yves de Kerdrel, le directeur général de "Valeurs actuelles" © Abaca
"Libération" dénonce aujourd'hui les "dessous saumâtres" des révélations récentes de "Valeurs actuelles" sur l'emploi du temps de deux journalistes d'investigation du "Monde".

La guerre continue entre "Valeurs actuelles" et "Le Monde". L'opposition entre les deux journaux remonte à la publication dans l'hebdomadaire, le 15 octobre dernier, d'un article consacré à deux journalistes d'investigation du "Monde", Gérard Davet et Fabrice Lhomme. A cette occasion, "Valeurs actuelles" avait notamment révélé trois rendez-vous professionnels de leurs deux confrères à l'Elysée, au Pôle financier et au ministère de la Justice. Suite à ces révélations, 14 médias de la presse et de l'audiovisuel avaient dénoncé "collectivement et fermement" dans un communiqué les méthodes employées par "Valeurs Actuelles", qualifiées d'"atteinte grave au secret des sources".

À lire aussi
Interview de Carlos Ghosn sur Inter : Léa Salamé défendue par sa patronne
Radio
Interview de Carlos Ghosn sur Inter : Léa Salamé défendue par sa patronne
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé pour "Mamans et célèbres" sur TFX
Audiences
Audiences : Record historique pour "N'oubliez pas les paroles", succès confirmé...
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter, Cauet en forme, Vacher souffre sur Fun
Audiences
Audiences radio : "Les Grosses Têtes" deux fois plus fortes que France Inter,...

"Investigations menées en toute illégalité" selon l'avocat du "Monde"

"Le Monde", qui a déposé plainte contre X pour "atteinte volontaire à l'intimité de la vie privée" estime que "Valeurs actuelles" n'a pu reconstituer l'emploi du temps de ses journalistes d'investigation que grâce à l'emploi de moyens illégaux. "Ces articles de Valeurs actuelles n'ont pu être rédigés que sur la base d'investigations menées en toute illégalité" a ainsi estimé dans Libération l'avocat du "Monde", François Saint-Pierre.

Aujourd'hui, le quotidien de la rue Béranger a dénoncé dans un article (payant) les "dessous saumâtres" des révélations de " Valeurs actuelles". A en croire Libé, l'hebdomadaire pro-Sarkozy aurait employé une "officine barbouzarde" pour réaliser son scoop. Le quotidien révèle tout d'abord le nom de celui qui serait derrière le fameux article de l'hebdomadaire. Il s'agirait du rédacteur en chef Internet de "Valeurs actuelles", Louis de Raguenel.

Dans son article, Libération a tenu à souligner le passé militant du jeune homme, passé par l'UMP et le service communication du ministère de l'Intérieur du temps de Claude Guéant. "La semaine de son scoop, il s'est ouvertement targué d'avoir obtenu ses informations par l'intermédiaire d'un ancien policier proche de la galaxie sarkozyste, depuis reconverti dans le privé" accuse le quotidien.

"Un véhicule dans lequel un photographe mitraillait"

A en croire Libération, "la piste barbouzarde est aujourd'hui corroborée par les témoignages des policiers chargés d'assurer la sécurité de Gérard Davet et Fabrice Lhomme". Les deux journalistes du "Monde" sont en effet sous protection policière depuis qu'ils ont été les cibles, tout comme leur famille, de menaces de mort. "A deux reprises, tôt le matin, les hommes du SDLP (Service de protection) ont identifié un véhicule dans lequel un photographe mitraillait méthodiquement ses cibles à l'aide d'un téléobjectif. A chaque fois, la plaque d'immatriculation a été relevée et passée au crible des fichiers de police. La première correspond au véhicule d'un particulier, la seconde à une voiture de location" raconte Libé.

Rappelons que de son côté, Yves de Kerdrel, le patron de "Valeurs actuelles" avait nié le 16 octobre dernier sur le plateau de "La nouvelle édition" de Canal+ avoir fait suivre ou surveiller les deux journalistes du "Monde", sans en dire plus, secret des sources oblige. A la Justice désormais de faire la lumière sur cette affaire qui ne fait peut-être que commencer.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
caline27

et alors les autres roulent pour Hollande ça n'équilibre même pas



Caro Daum

Valeurs actuelles : pro sarkosyste à fond!! c'est connu et reconnu !



pupuce

"François Hollande a déjeuné secrètement avec quelques journalistes du Monde dans les locaux du journal, lundi 5 août 2014"
Déjeuner confirmé par Raphaëlle Bacqué, très contente d'elle-même, sur le plateau de C dans l'air dans la semaine qui suivit.

Pas besoin de suivre les journalistes du Monde pour connaitre leurs sources,
la "Source" vient à eux.



vincetv

Vos chevilles vont bien ? Et en français ça donne quoi ?



wanou

Sur l'article en question vous faite un procès d'intention. Ils n'ont fait que photographier des personnes publiques que la voie publique !
Pour certaines unes effectivement on portait plus sur l'ordurier qu'autre chose !



Nicole de Chamisso

Comment Le Monde peut--il être indépendant quand la sécurité de ses journalistes est assumé par le pouvoir avec tout ce qui en découle? C'est au journal de s'en assurer afin de garder sa liberté! J'espère qu'il paie les sandwichs et l'essence? Faut-il qu'il soit assuré du dévouement à leur cause par eux qui n'ont pas été émus par le sort de leur confrère de France 3 passé en conseil de discipline pour avoir filmé le murs des cons. Le Monde ne dément pas les Rdv avec le pouvoir et la justice



Furious Angel

Non, ça rend moins légitime l'attitude dégueulasse de Valeurs Actuelles ^^



wanou

Et ça rend plus légitime de baffouer la loi ?
Libre à vous de le penser !
Si l'état n'est pas en mesure de garantir ce secret de l'instruction (ce qui semble compliqué aujourd'hui) alors on le supprime (comme dans beaucoup de pays européen...) et on laisse les journalistes faire leur propre enquête en parrallèle de la justice avec les éléments offerts à tout à chacun...



Furious Angel

Ces fuites concernent tous les médias et toutes les affaires, que ça touche des gens de gauche, des gens de droite, des hommes d'affaire, etc...



wanou

Et que la justice est au courant de la personne coupable de viol du secret de l'instruction... ce que le ministère en charge du dossier n'a pas l'air de se presser à trouver (... je les comprends ils ne vont pas scier la branche sur laquelle ils sont assiss)



wanou

Le recel de viol de secret de l'instruction est, dans certaines conditions exposées plus haut, punie par la loi mais il faut une volonté politique que le gouvernement actuelle n'a pas (et je les comprends...) Faudrait pas toucher au journal qui reçoit le président pour manger un plateau repas...



wanou

Vous n'avez pas du lire les articles du monde. Ce sont des articles à charges et ce ne sont pas les quelques précautions formelles d'usages qui renversent le sens des articles.
Enfin, en quoi les méthodes du prestataire de Valeurs Actuelles (je ne me base que sur le résumé fait ici) sont illégales. Ca ressemble uniquement à des photos de personnalités publiques (ils passent régulièrement à la télé et signent leurs articles) sur la voie publique (absolument licite il me semble).
Enfin, si les journalistes ne sont pas soumis au secret de l'instruction son recel lui est condamné cela bien entendu si et seulement si on a connaissance de la personne qui en est à l'origine dans le cas présent des agents du pôle financier de Bercy... Mais comme ils ne sont pas inquiétés car couvert par le gouvernement qui ne diligente aucune enquête contre les fuites cela restera lettre morte (contrairement à l'enquête contre les gendarmes dont la une fait ses choux gras... mais je m'égare).



pupuce

"Ces articles de Valeurs actuelles n'ont pu être rédigés que sur la base d'investigations menées en toute illégalité" a ainsi estimé dans Libération l'avocat du "Monde"
C'est quoi la définition du mot "illégalité".
quand on publie dans son journal des écoutes téléphoniques illégales et illicites....
Un coup : moi j'ai le droit.
Un coup : toi t'as pas le droit.
Rigolos va.....



Clumi

Surtout il faut pt etre que vs pensiez à vs remettre en question, qd plusieurs personnes vs dises que vs vs trompez de bataille. Ce n'est pas en martelant votre opinion à tt bout de champ que vs allez avancer ds la vie. Pr qu'il y est un débat, il faut aussi écouter et comprendre ce que l'on vs dit



Furious Angel

Ca peut être ça, mais j'ai modifié mon commentaire pour dire que le journaliste peut aussi enquêter de son côté et faire les mêmes découvertes que le juge d'instruction. Mais le plus souvent quand on apprend un truc sur une affaire c'est un avocat qui a balancé un truc qui l'arrange.



BiouTiDi

… donc ça veut forcément dire, à un moment donné, que ceux qui possédaient des informations sur le dossier parce qu'ils travaillaient dessus les ont divulguées et que ces gens-là sont en tort ?



Furious Angel

Le secret de l'instruction concerne les gens impliqués dans le dossier (juges, avocats, tous ceux qui travaillent directement dessus) mais pas les journalistes.

Donc si les journalistes apprennent des infos, ils ont tout à fait le droit de les publier. Après, dans toutes les affaires, les parties impliquées respectent rarement le secret de l'instruction et elles disent aux journalistes ce qui les arrangent. C'est ça le problème, mais il vient de ces acteurs, pas des journalistes. Et les bons journalistes recoupent quand même les informations. Mais là c'est plus un problème juridique que de journalisme.

Et de toute façon un journaliste peut apprendre des choses sur une affaire en enquêtant de son côté, comme le fait le juge d'instruction, pas forcément en ayant accès au dossier. Il peut faire les mêmes découvertes.



BiouTiDi

Je ne connais pas grand-chose au sujet : est-il normal (ou tout du moins légal) qu'un journaliste puisse accéder aux pièces d'un dossier en cours d'instruction et les diffuser à sa guise ? Pourquoi n'y a-t-il pas un secret à respecter ?



norbertgabriel

Oui, mais pas par les journalistes qui ne sont que des relais...



norbertgabriel

Les journalistes, peuvent être poursuivis pour "recel de violation du secret de l'instruction" lorsqu'ils sont en possession de documents issus des dossiers.

Sinon: Dans le cadre du secret de l'instruction, cela concerne "toute personne qui concourt à la procédure" et a donc eu accès à une information du dossier au titre de sa profession : bien évidemment les magistrats, mais également les officiers et agents de police judiciaire (OPJ et APJ), les greffiers, les interprètes ou les experts.



norbertgabriel

Ceux qui sont tenus au devoir de réserve, c'est autre chose..



norbertgabriel

Bin, vous non plus en ce qui concerne le secret de l'instruction...



norbertgabriel

en quoi un journaliste serait-il tenu au secret de l'instruction? Il ne fait pas partie de l'appareil judiciaire que je sache... Celui qui viole le secret de l'instruction est une des parties prenantes dans une affaire, pas un journaliste.

Les journalistes, peuvent être poursuivis pour "recel de violation du secret de l'instruction" lorsqu'ils sont en possession de documents issus des dossiers.



Furious Angel

Ce n'est pas le sujet de cet article. Ca a été évoqué dans d'autres articles. Mais si tu veux débattre du respect du secret des sources par les gens qui y sont tenus (à savoir les juges et les avocats), tu n'es pas sur le bon site. Va sur un site qui parle de l'actualité juridique, pas de l'actualité des médias.



Furious Angel

Tu as dis plusieurs fois la même chose sur le secret de l'instruction, on t'as dit une bonne dizaine de fois que ce n'est pas un sujet parce que les journalistes n'y sont pas tenus. Tu peux insister autant que tu veux, ça ne changera pas la loi.



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
"The Voice" : La saison 9 démarre ce soir sur TF1
Programme TV
"The Voice" : La saison 9 démarre ce soir sur TF1
"Ils édulcorent tout ce qu'ils touchent" : Le scénariste de "Braquo" tacle les nouvelles séries de Canal+
Séries
"Ils édulcorent tout ce qu'ils touchent" : Le scénariste de "Braquo" tacle les...
"Demain nous appartient" : Le retour de Lorie dans le feuilleton de TF1 repoussé
Séries
"Demain nous appartient" : Le retour de Lorie dans le feuilleton de TF1 repoussé
Un journaliste de France 24 mis en examen et incarcéré pour des agressions sexuelles sur des mineurs
Justice
Un journaliste de France 24 mis en examen et incarcéré pour des agressions...
Audiences : "Les plus belles mariées", "Bienvenue chez nous" et "Silence ça pousse" au plus haut
Audiences
Audiences : "Les plus belles mariées", "Bienvenue chez nous" et "Silence ça...
Audiences access 20h : "Quotidien", "C à vous, la suite" et "Scènes de ménages" en forme, "Clique" faible
Audiences
Audiences access 20h : "Quotidien", "C à vous, la suite" et "Scènes de ménages" en...
Vidéos Puremedias