Zapping : Les 12 plus gros clashs de 2012

Partager l'article
Vous lisez:
Zapping : Les 12 plus gros clashs de 2012
12 photos
Lancer le diaporama
Année présidentielle oblige, 2012 a été riche en clashs à la télévision et à la radio. Florilège des 12 plus belles prises de bec.

L'année 2012 aura été riche en engueulades et crêpages de chignon par médias interposés et, souvent, en direct à la télévision. Politiques, journalistes, animateurs... puremedias.com vous propose de revenir sur 12 grands moments d'amour entre personnalités publiques.

À lire aussi
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
Radio
Léa Salamé : "Il ne faut pas laisser à Pascal Praud les débats politiques"
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
TV
"66 minutes" : Quand M6 interviewe une cliente de Kiabi, collaborant avec... Kiabi
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en forme, Europe 1 au plus bas
Audiences
Audiences radio été 2020 : Inter leader en baisse, RTL plonge, France Info en...

1. "Il n'a présenté que de la merde"

Enora Malagré VS Gérard Louvin

[media id=4447803 format=620x0][/media]

Lors du "Je zappe / Je mate" de "Touche pas à mon poste" du 28 novembre sur D8, les chroniqueurs évoquaient le cas Pascal Bataille, revenu sur le petit écran avec la présentation des "30 Histoires" sur TMC. "Il n'a toujours présenté que de la merde ! (...) Il a l'air de respirer la connerie, c'est ça qui est hallucinant", lâche à son sujet Enora Malagré. "C'est loin d'être un imbécile et c'est un très bon animateur", le défend Gérard Louvin. Pour elle, c'en est trop : "T'es qui ? Mais t'es qui ? T'es Staline pour me dire que je n'ai pas le droit de le dire ? Je sais que t'as l'âge de Staline..." lance-t-elle face à un Gérard Louvin excédé. Et ce n'est qu'une mise en bouche.

2. "Tu es un connard"

Christophe Hondelatte VS Dave

[media id=4447804 format=620x0][/media]

Tragique dîner lors de l'émission de Laurent Baffie "17è sans ascenseur" sur Paris Première. Samedi 24 novembre, Christophe Hondelatte a violemment pris Dave à partie, allant jusqu'aux insultes face caméra. Morceaux choisis : "Il a beau être une gloire nationale, je lui chie à la gueule", puis "Tu es un connard et tu ne respectes pas les musiciens ! Va te faire foutre !", mais aussi "Tu bavasses comme une starlette du showbiz !". Le climat du repas s'est donc subitement refroidi, même si Sophie Edelstein, Cali et Olivia Ruiz ont cherché à apaiser la situation, en vain. Quelques jours plus tard, les deux hommes de télévision se sont réconciliés en direct sur le plateau de "C'est quoi ce bordel" présenté également par Laurent Baffie sur Rires & Chansons.

3. "Je mange autant que tu snifes"

Nicolas Bedos VS Tristane Banon

[media id=4447805 format=620x0][/media]

Pas d'images cette fois mais bien des mots durs entre Nicolas Bedos et Tristane Banon. La romancière a été visée par le chroniqueur dans un billet publié dans Marianne en septembre dernier. Dans celui-ci, Bedos s'en prenait brutalement à Tristane Banon, évoquant un "style juvénile" et une "romancière convalescente". Il va plus loin, terminant sa chronique au vitriol par un délicat "euthanasie ta mère et termine ton bouquin". La jeune romancière, agacée, a publié sa réponse dans L'Express, faisant passer le fils de Guy Bedos pour un rustre, un menteur et un cocaïnomane. "Je mange autant que tu sniffes", se défend-elle. Une attaque qui intervient tardivement, puisque le chroniqueur avait déjà présenté ses excuses à la romancière avant qu'elle ne s'emballe, dans le volume 2 de son "Journal d'un Mythomane".

4. "J'espère ne pas être aussi aigri"

Aymeric Caron VS Eric Naulleau

[media id=4447806 format=620x0][/media]

Le maître et le disciple n'ont jamais pu se sentir. Le successeur d'Audrey Pulvar dans "On n'est pas couché" s'est vu traiter d'"amateur" dans les pages de Voici par Eric Naulleau suite à son passage sur le plateau de Laurent Ruquier. Il ajoutait même qu'il "ne pouvai[t] [s]'empêcher de penser : quel formidable candidat il ferait pour Qui veut épouser mon fils ?". Une perche tendue à Aymeric Caron qui a vanté les "grandes références télévisuelles" de son rival dans l'émission "Touche pas à mon poste" du 19 novembre. Et de finir sur un poli mais violent "J'espère juste une chose, c'est que quand j'arrêterai "On n'est pas couché" - parce que ça arrivera un jour -, je ne serai pas aussi aigri que lui".

5. "Putain d'altesse"

Mariah Carey VS Nicki Minaj

Suite aux départs inopinés de Steven Tyler et de Jennifer Lopez, la production d'American Idol a réuni sur son plateau les deux divas de la musique pop Mariah Carey et Nicki Minaj. Et qui dit divas... dit caprices de divas. "Je leur avais dit que je ne supporterais pas sa putain d'altesse là-bas" a lâché l'interprète de "Pound The Alarm" dans une video mise en ligne début octobre par TMZ . Mieux encore, Nicki Minaj aurait déclaré vouloir "mettre K.O." Mariah Carey. La tension était telle que la production a été contrainte d'annuler la journée de tournage.

6. "Putain mais on ne peut pas parler"

Bruno Solo VS Rokhaya Diallo

[media id=4447808 format=620x0][/media]

Cette année encore, Charlie Hebdo aura fait couler beaucoup d'encre. Bruno Solo, invité sur le plateau de "Vous trouvez ça normal ?!", a défendu avec vigueur le journal satirique, estimant que les caricatures de Mahomet parues dans l'édition du 19 septembre s'inscrivaient dans la tradition du journal. "Ca m'effraie de voir plus en plus qu'on grandit dans des cloisonnements religieux", s'est inquiété le créateur de Caméra Café. Rokhaya Diallo a vainement tenté de s'inscrire en faux face au comédien. "C'est faux ! C'est faux Rokhaya ! Putain mais on peut pas parler dans cette émission !", a-t-elle essuyé.

7. "Vous ne me faites pas rire"

Nadine Morano VS Sophia Aram

[media id=4447809 format=620x0][/media]

En 2012, le ton de Nadine Morano est monté face à plusieurs personnalités. Sophia Aram, tout d'abord, qui a eu le malheur d'affronter celle qui était encore ministre et d'essuyer des "copieuse !", "vous ne me faites pas rire !" et autres, à l'antenne d'abord puis hors antenne ensuite. Mais l'ex-ministre de l'apprentissage et de la formation professionnelle a surtout fait parler d'elle pour ses clashs sur le réseau social Twitter. Lorsque Geneviève de Fontenay l'avait traitée de "mégère" sur le plateau de "Des Clics et des Claques" sur Europe 1, Nadine Morano avait riposté via le réseau social : "Bon c'est vrai je ne suis pas une Miss France mais je suis quand même une élue de France et une ministre de France", montrant au passage son "sens de la répartie inné".

Mais le tweet-clash le plus notable reste celui entre la porte-flingue de Nicolas Sarkozy et Stéphane Guillon. Souvenez-vous, celui-ci réagissait au motard qui escortait la voiture de Morano et avait renversé un piéton : "Danger de mort ! Amis piétons qui êtes sur Twitter. Demandez tous à Morano où elle va rouler demain pour éviter le secteur !". "Ah si on pouvait rouler sur votre bêtise ça ferait du bien quelquefois !", avait-elle répondu du tac-au-tac.

8. "On ne voit que vous !"

Audrey Pulvar VS BHL

[media id=4447811 format=620x0][/media]

Venu assurer la promotion de son documentaire "Le Serment de Tobrouk", Bernard-Henry Lévy s'est fait voler dans les plumes par Audrey Pulvar sur le plateau de Laurent Ruquier. Fustigeant l'égo-trip de BHL dans son film, l'ex-compagne d'Arnaud Montebourg lui a lancé : "On ne voit que vous ! (...) Vous êtes là du début à la fin, dans chaque plan (...) On a des plans magnifiques sur votre poitrine, sur votre bronzage, sur votre chevelure et quand on a des interviews, c'est 'Bernard-Henri Lévy était là".

9 et 10. "J'ai bien vu votre petit air pincé"

Marine Le Pen VS Pascale Clark et J-L. Mélenchon

[media id=4447812 format=620x0][/media]

Autre personnalité politique habituée des volées de bois vert dans les médias : Marine Le Pen. La présidente du parti d'extrême droite s'est accrochée en avril dernier avec Pascale Clark dans les studios de France Inter. Après quelques tacles de bon aloi, la leader frontiste et la journaliste finissent par s'embrouiller autour de la chanson "Belle-Île-En-Mer" de Laurent Voulzy. "La manière dont vous balancez votre petite vanne à la fin, ça veut dire quoi ? Ca veut dire que vous m'accusez de quoi ? J'ai bien vu votre petit air pincé !".


[media id=4447813 format=620x0][/media]

En mars, elle avait déjà haussé le ton face à Michel Field dans l'émission "Paroles de Candidats". Interrogée par le journaliste sur sa présence au très contesté bal de Vienne, Marine Le Pen a rangé le journaliste dans la catégorie des "types d'extrême gauche qui considèrent tous ceux qui ne sont pas d'accord comme des fascistes et des nazis". Pour terminer en beauté, nous gardons tous en tête ce beau moment de fraternité politique où la patronne du FN a purement et simplement refusé de débattre avec Jean-Luc Mélenchon sur le plateau de "Des paroles et des actes" sur France 2. C'était en février dernier et le spectacle était surréaliste, déclenchant un "Ouhou ! Je suis là !" du leader du Front de Gauche, médusé devant l'indifférence de Marine Le Pen.

11. "Vous n'osez pas le dire"

Nicolas Dupont-Aignan VS Jean-Michel Aphatie

Invité du "Grand journal" de Canal+, comme tous les participants aux élections présidentielles de 2012, Nicolas Dupont-Aignan s'en est violemment pris aux journalistes présents en plateau. Dans ce grand moment de télévision, le présidentiable a exhorté Michel Denisot et Jean-Michel Aphatie à déclarer leurs revenus : "Donnez-nous votre salaire, combien vous gagnez ? combien vous gagnez ? Dites-le aux Français ! Vous n'oserez pas le dire." Denisot "refuse de polémiquer", lui répond que "ça ne (le) regarde pas" et que son salaire "est payé avec (ses) impôts." La scène a eu le don de mettre très en colère l'éditorialiste de RTL : "Traitez-nous de voleurs tant que vous y êtes ! Plein les poches, qu'est ce que ça veut dire ? Qu'est ce que ça veut dire ? Mon salaire, je le mérite, comme vous ! Je ne vous le donnerai pas, vous n'êtes pas un inquisiteur !" Le chroniqueur va jusqu'à l'accuser de "populisme intégral".

12. "Vous êtes indigne"

Henri Guaino VS Joseph Macé-Scaron

[media id=4447815 format=620x0][/media]

Henri Guaino était invité d'i-TELE le 26 janvier dernier. Il s'est violemment opposé à Joseph Macé-Scaron, journaliste à Marianne qui l'a interrogé à propos du débat "indigne" sur l'identité nationale. Le conseiller de Nicolas Sarkozy l'a invectivé, perdant son calme, "Vous êtes indigne, indigne de votre métier ! C'est une attitude inadmissible !". Un mois plus tard, il remettait ça avec Jérôme Guedj, élu PS du Conseil de l'Essonne.

Sur le même thème
l'info en continu
Après ses propos sur "Charlie Hebdo", Cyril Hanouna appelle à "l'apaisement" et veut "éviter les messages de haine"
TV
Après ses propos sur "Charlie Hebdo", Cyril Hanouna appelle à "l'apaisement" et...
Audiences access 20h : "Un si grand soleil" et "C'est Canteloup" en hausse, "Scènes de ménages" et "PLBV" au plus bas
Audiences
Audiences access 20h : "Un si grand soleil" et "C'est Canteloup" en hausse,...
Audiences access 19h : Nagui en tête, "DNA" au plus bas, "Tous en cuisine" en nette hausse
Audiences
Audiences access 19h : Nagui en tête, "DNA" au plus bas, "Tous en cuisine" en...
Audiences : "Alex Hugo" large leader sur France 2, "E=M6" battu par "Des racines et des ailes" sur France 3
Audiences
Audiences : "Alex Hugo" large leader sur France 2, "E=M6" battu par "Des racines...
"20 ans à nouveau : 5 mamans incognito" : TFX lance sa nouvelle télé-réalité le 15 octobre
Programme TV
"20 ans à nouveau : 5 mamans incognito" : TFX lance sa nouvelle télé-réalité le 15...
Pernaut, Akenathon, Lemercier, etc. : France Bleu fête ses 40 ans vendredi avec 44 personnalités
Radio
Pernaut, Akenathon, Lemercier, etc. : France Bleu fête ses 40 ans vendredi avec 44...
Vidéos Puremedias