Elise Lucet : "J'attends des réponses de Rachida Dati, des excuses ça m'est égal"

Partager l'article
Vous lisez:
Elise Lucet : "J'attends des réponses de Rachida Dati, des excuses ça m'est égal"
Elise Lucet : "J'attends des réponses de Rachida Dati, des excuses ça m'est égal" © Dailymotion
Elise Lucet est revenue sur son altercation avec Rachida Dati hier dans les "Dessous de l'écran" RTL/puremedias.com.

Elise Lucet persiste et signe. Pour le numéro de "Cash Investigation" diffusé ce soir, à 23h05 sur France 2, consacré aux voyages d'affaires des chefs d'Etat, la journaliste a tenté d'interroger Rachida Dati sur ses liens exacts avec l'entreprise GDF-Suez, devenu depuis Engie. Refusant de répondre aux caméras de France 2, l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy et la journaliste se sont lancées dans une course poursuite dans les couloirs du Parlement européen. Très agacée, l'élue du VIIeme arrondissement de Paris s'en est vivement prise à la journaliste. "Je n'ai pas peur de vous, ma pauvre fille (...) Quand je vois votre carrière pathétique...", lui a-t-elle lancé dans cette séquence musclée qui a fait le tour du web depuis sa mise en ligne vendredi.

À lire aussi
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et Gilles Pélisson
TV
"L'heure des Pros" : Pascal Praud et Nadine Morano s'attaquent à "Quotidien" et...
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama" Samuel Gontier
Justice
BFMTV et Marc-Olivier Fogiel portent plainte contre le journaliste de "Télérama"...
France Inter : Sibeth Ndiaye pleure de rire pendant la chronique de Charline Vanhoenacker et Guillaume Meurice
Radio
France Inter : Sibeth Ndiaye pleure de rire pendant la chronique de Charline...

Alors que Rachida Dati a dénoncé les "méthodes scandaleuses" d'Elise Lucet, la journaliste a, elle, défendu son approche. Invitée hier soir des "Dessous de l'écran", l'émission de RTL en partenariat avec puremedias.com, la présentatrice du 13 Heures a affirmé ne pas attendre d'excuses de l'élue. "Franchement je n'y crois pas une seconde (aux excuses, ndlr). Donc non, moi j'attends des réponses, des excuses ça m'est égal", a-t-elle lancé, rappelant avoir demandé "pendant des mois" à Rachida Dati une interview "en bonne et due forme".

"Les citoyens jugeront"

"On voulait lui poser des questions qui nous semblent importantes parce que ce qu'il faut savoir, c'est qu'elle a fait l'objet d'une enquête au parlement européen, qu'elle est soupçonnée de corruption parce que d'une part elle a fait voter à plusieurs reprises des amendements qui sont totalement en faveur des industries gazières notamment et que d'autre part on la soupçonne d'être employée par Gaz de France (...) Si c'était le cas, ça serait un cas réel de corruption donc c'est quelque chose de très grave. C'est la raison pour laquelle on va jusqu'à la poursuivre dans les couloirs du Parlement européen. Après, franchement, moi qu'elle me réponde comme ça j'ai envie de dire que nous on tient notre place de journaliste, à elle de tenir sa place d'élue, si elle pense que c'est la manière dont elle doit tenir sa place d'élue eh bien les citoyens jugeront", a déclaré la journaliste.

Interrogée sur le côté accusatoire de cette course-poursuite, Elise Lucet s'est justifiée. "Je pense qu'une séquence comme ça, il y a un moment de vérité. Son embarras à répondre sur cette question est perceptible, visible à l'antenne. Elle aurait pu nous répondre très calmement 'Je n'ai pas envie de répondre à votre question'. Pourquoi le fait-elle avec cet empressement, cette agressivité ? Moi, je pense qu'il faut aller jusqu'au bout parce que peut-être à un moment sous cette pression-là, elle finira par répondre à cette question parce que c'est une question importante. Nous avons en tant que journalistes à poser ce genre de questions. Je pense que les téléspectateurs nous le demandent", a conclu la jounaliste.

puremedias.com vous propose de réécouter en intégralité "Les Dessous de l'écran" de ce dimanche 6 septembre.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
Jack Burton

Mdr... C'est tout ce que t'as comme argument ??
Je te renvoie donc aux amabilités de l'autre grognasse : pauvre fille !!!



VTFE

Soutien à Elise Lucet.

Rachida, la vulgarité incarnée. Elle est belle la France de la diversité.



pupuce

pognon, fric, pèze, flouze..... çà vous parle .. hein ... eh ben dis donc.....
mais ne vous éparpillez pas ! Merci.



pupuce

Idem.
Quand je parle au charcutier,
c'est pas à l'andouille de répondre.



pupuce

Quand je parle au charcutier,
c'est pas à l'andouille de répondre.



Bubble

J'habite et je vote dans le 7ème arrondissement (à Paris je précise) madame Dati..... Je saurais me rappelez de votre attitude lors de mon vote !
D'ailleurs vous êtes absente de votre arrondissement !



Bubble

Restons sur Dame Dati, ne nous éparpillons pas ! Merci



Caro Daum

Elise Lucet, excellente journaliste "entre autre" d'investigation ! cette femme est d'une pugnacité incroyable et toujours très correcte , je ,ne rate aucune de ses émissions. Si seulement d'autres journalistes(beaucoup trop lisses ) pouvaient prendre exemple sur elle, mais là je rêve.



Jack Burton

En l'occurrence on parle de Dati. Merci de ne pas utiliser ses méthodes en noyant le poisson.



victornewman

Rachida Dati est une adhérente des Républicains.
Petit rappel de la définition de République : du latin "res publica" signifiant "chose publique". Elle se doit donc de répondre à toutes les questions relatives à la chose publique, même les plus dérangeantes.

Juste pour rire, une autre définition proposée par Wikipédia :
En zoologie, les républicains sont des espèces de passereaux qui vivent en communauté dans de grands nids suspendus.



victornewman

Oui, quel progrès ! Heureusement qu'ils sont là !



Eyle Bay

En même temps, le côté: "tu me refuses une interview, donc je coince le pied dans la porte et je te mets une caméra dans le nez jusqu'à ce que tu craches le morceau" n'est pas plus élégant à mon avis. Des sites d'investigations font la même chose, loin des projecteurs et avec des résultats plutôt bons.



pupuce

Y a pas que Dati, voulez-vous voir la liste du personnel politique actuel de gauche et leurs activités personnelles à hauts revenus en + de leurs mandats payés par l'argent public?



anto21

al eugene dati réponds a qui elle veut elle doit rendre des comptes aux citoyens à la justice si ce qu'elle fait est illégale mais en rien aux journalistes ! ils ne sont pas des juges !!

camille pour cahuzac et thevenoud ils ont eux meme reconnu avoir enfreint la loi a partir de là la médiatisation me semble nécessaire ( mais je suis contre l'acharnement médiatique avant un procès ou des aveux )
la dati n'est accusé de rien



Camille Nales

Exactement, et Chirac disaient que plus les mensonges étaient gros plus ça passait



Camille Nales

Donc vous avez trouvé honteux l'acharnement sur cahuzac et thevenoud, bfmtv et itélé notamment en boucle h24 pendant des semaines avec logo sur le côté à leurs noms même après avoir démissionné ?



Camille Nales

Les excuses elle les doit aux français mais on a jamais entendu un umpitre s'excuser mm avec les preuves de sa culpabilité sous ses yeux



Al-Eugène

Elle n'est pas n'importe qui, elle est une élue de la république. Elle se doit de rendre des comptes sur ce qu'elle fait de l'argent des contribuables. On ne parle pas de sa vie privée.

Une élue qui refuse de parler à ses concitoyens n'est pas faite pour le poste. On ne parle pas de donner des interview tous les quatre matins. Mais là l'accusation est très grave.

En se murant dans le silence elle ne fait qu'attirer les soupçons. Elle aurait pu dire qu'elle ne parlera pas de ce sujet car une enquête est en cours. Mais là elle s'est montrée agressive. A travers Elise Lucet, elle insulte tous ceux qui se posent des questions sur ses agissements.

De toute façon les conclusions de l'enquête vont faire parler dans les journaux, alors autant qu'elle donne sa version au lieu d'être insultante.



Al-Eugène

France 2 a donné cette séquence à part à la presse. Le buzz est donc calculé et c'est un risque pour l'émission.



Eliot

Non, Rachida Dati comme n'importe qui, n'a absolument aucune obligation à répondre à une journaliste ! Heureusement ! ;) Il y a une enquête en cours sur l'affaire supposée avec GDF-Suez, elle devra donc répondre aux personnes qui sont en charge de cette affaire, pas à une journaliste. Mais aucun doute qu'elle a des choses à dire.



Arnaud

Pas faux.



marie-senet2

Mais c'est OZAP qui ne présente que cette séquence...



Al-Eugène

Quelle mauvaise foi crasse.

C'est vrai que pour les accords signés avec EDF on va aller chercher la personne (inexistante) qui était par dessus l'épaule de madame Dati, plutôt que d'interroger Madame Dati elle-même. N'importe quoi.

C'est son devoir d'élue de rendre elle-même des comptes sur son travail. On ne lui demande pas si elle veut, elle le doit.



anto21

si mais si dati veut pas en parler on trouve quelqu'un d'autre a la comission vu que tout est public et déclaré



Al-Eugène

Donc on n'en parle pas ?



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Pascal Praud provoque un énorme fou rire sur RTL
Radio
Pascal Praud provoque un énorme fou rire sur RTL
Critiquée par "30 millions d'amis", la production de "Clique" s'excuse après avoir amené un lionceau en plateau
TV
Critiquée par "30 millions d'amis", la production de "Clique" s'excuse après avoir...
"Balthazar" : TF1 lance la saison 2 ce soir
Programme TV
"Balthazar" : TF1 lance la saison 2 ce soir
Après l'affaire Gregory, Netflix s'intéresse à Luka Rocco Magnotta
SVOD
Après l'affaire Gregory, Netflix s'intéresse à Luka Rocco Magnotta
"City on a Hill" : Canal+ lance la série de Ben Affleck avec Kevin Bacon ce soir
Programme TV
"City on a Hill" : Canal+ lance la série de Ben Affleck avec Kevin Bacon ce soir
"The Wrestler", "A mort l'arbitre", "Coup de tête" : L'Equipe lance sa case cinéma à partir du 3 décembre
TV
"The Wrestler", "A mort l'arbitre", "Coup de tête" : L'Equipe lance sa case cinéma...
Vidéos Puremedias