La Maison Blanche restitue l'accréditation à CNN et modifie les règles des conférences de presse

Partager l'article
Vous lisez:
La Maison Blanche restitue l'accréditation à CNN et modifie les règles des conférences de presse
Donald Trump face à Jim Acosta.
Donald Trump face à Jim Acosta. © Abaca
La chaîne avait gagné vendredi son procès contre Donald Trump.

La Maison Blanche a plié. Vendredi dernier, un juge fédéral de Washington a exigé que l'administration Trump rende le badge d'accréditation à Jim Acosta, journaliste de CNN. Le reporter avait eu un échange houleux le mercredi 7 novembre avec le président des Etats-Unis dans la foulée des élections de mi-mandat. Le journaliste avait interrogé le dirigeant américain Donald Trump, qui avait fini par s'énerver à la suite d'une question portant sur les migrants d'Amérique centrale se dirigeant vers la frontière américaine. Dès le lendemain, la Maison Blanche avait annoncé le retrait de l'accréditation de Jim Acosta, une sanction inédite aux Etats-Unis. CNN avait alors déposé plainte contre l'administration américaine.

À lire aussi
"Danse avec les stars" : Elsa Esnoult, Azize Diabaté et Ladji Doucouré au cast de la saison 10
TV
"Danse avec les stars" : Elsa Esnoult, Azize Diabaté et Ladji Doucouré au cast de...
Audiences : Carton pour "Le Roi Lion" leader devant "Camping Paradis", Arte puissante avec "Coup de foudre"
Audiences
Audiences : Carton pour "Le Roi Lion" leader devant "Camping Paradis", Arte...
Cyril Hanouna dézingue Aurore Bergé après ses critiques contre "Touche pas à mon poste"
TV
Cyril Hanouna dézingue Aurore Bergé après ses critiques contre "Touche pas à mon...

"Ne pas se plier à ces règles entraînera la révocation de l'accréditation"

Ainsi, après la décision du juge fédéral de Washington, la Maison Blanche a jeté l'éponge hier et a rendu son accréditation à Jim Acosta. "Nous avons notifié à Jim Acosta et CNN que son badge d'accès était restitué, et nous lui avons notifié certaines règles qui s'appliqueront à présent lors des conférences de presse", a déclaré Sarah Sanders, porte-parole de la Maison Blanche. Désormais, les journalistes ne pourront plus poser qu'une seule question à Donald Trump avant de rendre le micro, à moins que le président ou un membre de son équipe autorise une relance. "Ne pas se plier à ces règles entraînera la révocation de l'accréditation", a précisé Sarah Sanders dans un communiqué.

Toutefois, cette décision de la Maison Blanche a été prise après un énième bras de fer avec la chaîne américaine CNN. En effet, après le verdict du juge fédéral de Washington, l'administration Trump avait donné vendredi soir un badge temporaire à Jim Acosta, tout en lui précisant qu'elle comptait le lui retirer définitivement plus tard. Les avocats de CNN avaient saisi la justice en urgence pour bloquer la confiscation à nouveau du fameux badge. La Maison Blanche a finalement renoncé à sa sanction sans qu'un juge n'ait à intervenir et à rendu le badge hier à Jim Acosta, en lui précisant donc les nouvelles règles lors des conférences de presse avec Donald Trump.

commentaires
Veuillez désactiver votre bloqueur de pub (Adblock) pour ce site afin d'afficher l'intégralité des commentaires et en publier.
LeMoi

Si c'était vraiment comme ça, il n'y aurait jamais d'alternance ;) les grands électeurs changent, il n'y a pas de suffrage universel, donc s'il y a une majorité de grands électeurs pour Trump dans les proportions adéquates, ça passera comme une lettre à la poste ;) Ces dernières années il n'y a pas beaucoup de présidents américains qui n'ont fait qu'un mandat, qu'ils soient démocrates ou républicains ;)



Regina Phalange

Je ne pense pas que son bilan importera vraiment. Vous sous-estimez la puissance du bipartisme américain. On passe difficilement de Démocrates à Républicains comme les français peuvent passer facilement d'un candidat à un autre outre son parti. Les américains votent beaucoup moins que les français mais ceux qui votent sont bien plus encartés dans un parti.
Des français qui ont voté Sarkozy en 2007 puis Hollande en 2012 il y en a pleins. Des américains qui auront voté Hillary Clinton en 2016 puis Trump en 2020, ça se comptera sur les doigts d'un lépreux.
Les pro-Trump ne se retourneront jamais contre lui et les anti ne le rallieront jamais peu importe son bilan. Je pense que ça dépendra surtout du candidat Démocrate et que ça se jouera sur les swinging states comme la dernière fois.



Gravalon

Il se trouve que j'ai eu l'occasion d'en parler hier soir avec un ami dont le frère jumeau est correspondant aux USA pour un grand média européen, accessoirement accrédité à la Maison-Blanche. Selon lui, ce genre de situation, bien que rare, arrive parfois - surtout depuis que le Pussygrabber a posé ses fesses dans le bureau Ovale, ce qui généralement a tendance à agacer la plupart des journalistes présents, qui n'ont plus qu'à faire le poing dans leur poche en attendant la prochaine trumperie. Mais cette fois, avec l'affaire Acosta, toute la presse américaine est littéralement chauffée à blanc (même Fox News, c'est dire...), et il semblerait que certains journalistes se soient donné le mot pour que, la prochaine fois que l'un des leurs se fera rembarrer par Trump comme leur collègue de CNN à cause d'une question dérangeante, le suivant à prendre la parole reposera la même question, quitte à se faire snober lui aussi, puis son collègue d'après, et ainsi de suite, pour montrer leur détermination. J'ai hâte...



pissefroid

jouissif!



NorbertGabriel

J'essaie d'honorer l'image avatar ... ;) pour les blocages, j'arrive vite à voir qui est le troll bloqué aux réponses qui lui sont faites, et je vois assez bien à qui j'ai à faire... Le constat est quand même limpide, ça se dégrade....



Nonos

D'ailleurs ce site en devient très très chia.nt... Entre trolls et haineux...
Moi je ne les bloque plus parce que sinon les fils de "conversations" sont incompréhensibles.

Je pense que je vais me contenter de lire les articles à l'avenir.
Vous êtes une des seules personnes intéressantes à résister et à maintenir le cap ! Chapeau bas Norbert ;)



Mr.Eddy

Ahah, ça serait drôle remarque..



Mr.Eddy

*soupirs*



Damien33

j'avais oublié une autre chose : même la chaîne de Trump, Fox News à soutenu CNN dans cette affaire, en s'associant à la plainte déposée pour qu'Acosta retrouve son accréditation...



NorbertGabriel

Je crois que vous venez d'avoir la démonstration de trollage habituelle de monsieur 50 pseudos ... ou plus ... Mon placard à bloqués va déborder ... :)



Damien33

bien sûr. il posait une question à Trump sur la caravane de migrant et la politique de Trump au niveau de la frontière mexicaine.
en somme il faisait son boulot.
désolé si vous pensiez me sécher... ;)



Damien33

merci pour ce grand moment d'humour.
méditez quand même sur le fait que le musellement de la presse, lui interdire le droit de relancer les questions quand le politique ne réponds pas, c'est le premier degré du processus qu'utilisent les dictatures pour manipuler les foules.
ce n'est pas la presse qui tire l'Amérique vers le bas, c'est Trump, ses mensonges, ses retournement de veste, son refus de voir la réalité des choses, et son soucis constant de tirer parti de son poste pour son enrichissement personnel. Cf les taxes qu'il veut imposer au vin français pour protéger son château viticole de merde.



Florian

Le dernier paragraphe est hallucinant. Une démocratie de moins en moins démocratique... (et oui je sais aucune démocratie ne l'est à 100%, c'est justement ce qui est effrayant)



Jazzy

2018-2019 non 4 jrs oui

SP Spontex Netflix

Il sera ne sera disponible qu'en mai 2027.



LeMoi

Pas pour l'instant, mais ça va se jouer comme Hollande en 2012, "tout sauf Sarkozy", là il y aura "tout sauf Trump" si son bilan n'est pas bon, et il sera largement réélu si son bilan est bon, quelle que soit la personne en face et quels que soient les à-côtés de Trump !



Jacques

Il comprend peut-être globalement l'anglais, mais il a à l'évidence beaucoup de mal à saisir les nuances. La décision sur le fond n'a d'ailleurs pas été rendue (même si la Maison Blanche aurait sûrement perdu) puisqu'il n'y avait plus aucun intérêt à poursuivre alors que l'accréditation définitive est désormais rendue, ce qui n'était pas le cas vendredi dernier. Et c'est CNN elle-même qui a annoncé hier dans une déclaration la fin de ses poursuites, donc Jazzy peut faire le malin à détourner des screens, mais il n'empêche que dire vendredi "c'est belle et bien fini" était une belle connerie.



Jacques

Vous avez un problème avec la temporalité vous non ? Si je vous écris ici qu'on est en 2018 vous allez ressortir un screen en 2019 pour m'expliquer que j'avais tort ?



NorbertGabriel

Je proposerai bien Macron si c'était possible ... C'est gentil non??



SP Spontex Netflix

Que sera qui contre lui en 2020 ? Il y a-t-il un démocrate qui se détache du lot ?



NorbertGabriel

En somme tout le monde a gagné mais l'un plus que l'autre ... (comme dans "La ferme des animaux" avec l'égalité...)



Jazzy



comments powered by Disqus
Sur le même thème
l'info en continu
Télévision : Nouvelle baisse de la durée d'écoute au premier semestre
TV
Télévision : Nouvelle baisse de la durée d'écoute au premier semestre
"Un jour, un générique" : "H"
TV
"Un jour, un générique" : "H"
Tous les programmes de la télé du 10 au 16 août 2019
Programme TV
Tous les programmes de la télé du 10 au 16 août 2019
"Une ambition intime" de retour sur M6 avec Michèle Laroque le 12 août
Programme TV
"Une ambition intime" de retour sur M6 avec Michèle Laroque le 12 août
Journalistes de RFI assassinés au Mali : La version de l'armée française contestée par la radio
International
Journalistes de RFI assassinés au Mali : La version de l'armée française contestée...
Audiences : Record historique pour "L'Equipe Mercato" sur L'Equipe
Audiences
Audiences : Record historique pour "L'Equipe Mercato" sur L'Equipe
Vidéos Puremedias