Vincent Meslet (#QHM) : "Avec ce prime 'Demain nous appartient', on est resté fidèle aux codes de la quotidienne"

Partager l'article
Vous lisez:
Vincent Meslet (#QHM) : "Avec ce prime 'Demain nous appartient', on est resté fidèle aux codes de la quotidienne"
Vincent Meslet, invité du "Quart d'heure médias" © puremedias
Le producteur de "Demain nous appartient" est l'invité de l'interview vidéo de puremedias.com.

Après Yannick Letranchant, Frédéric de Vincelles, Anne Marcassus, Alexia Laroche-Joubert, Michel Cymes, Fabrice Bailly, Takis Candilis et Catherine Barma, "#QHM", le quart d'heure de puremedias.com reçoit aujourd'hui un nouvel invité : Vincent Meslet. Le producteur de "Demain nous appartient" vient nous présenter le premier prime time consacré au feuilleton quotidien de TF1, qui sera diffusé ce soir à partir de 21h05.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux gendarmes
TV
Excès de vitesse : Jean-Jacques Bourdin et Anne Nivat envoient un communiqué aux...

Sur la cible visée par ce prime, entre fidèles de "Demain nous appartient" et nouveaux téléspectateurs
Les deux. On a choisi de rester fidèle aux codes de la quotidienne. C'est une histoire indépendante qui a un début et une fin. Mais c'est une histoire mise en place dans la quotidienne depuis un mois et qui aura des répercussions dans les prochains mois sur un ou deux personnages.

Sur d'autres primes de "Demain nous appartient" en préparation
Forcément, on en envisage. On écrit, au cas où, ceux de l'année prochaine. Mais ils ne sont pas décidés encore.

Sur un projet de spin-off autour de "DNA"
Non, pour l'instant, ce que TF1 organise, c'est que certains de nos acteurs vont tourner dans d'autres fictions de TF1 comme "Camping paradis", "Joséphine, ange gardien". Mais ce ne sont pas des spin-off.

Sur les bonnes audiences de la quotidienne "DNA"
L'objectif d'audience est atteint depuis quelque temps, qu'il s'agisse du 4 ans et plus ou des cibles commerciales. L'avantage du soap, c'est que c'est un genre très fédérateur sur toutes les cibles. On a à peu près les mêmes scores d'audience sur toutes les tranches d'âge. On a deux petites pointes, sur le public féminin d'abord, et sur les 15-24 ans, où on est à près de 30% de part de marché.

Sur la durée du contrat avec TF1
On a un contrat de trois ans en cours. Le feuilleton quotidien est là pour rester le plus longtemps, tant qu'il marche.

Sur une intrigue de type saga estivale cet été dans "Demain nous appartient"
Le principe est de puiser dans tous les genres de la fiction populaire, que ce soit le thriller, le polar, le fantastique, la saga d'été... Oui, il y aura une saga d'été chaque année, avec une révélation assez forte sur l'un des personnages au cours de l'été.

Sur les nouveaux acteurs qui arriveront dans "Demain nous appartient"
Cet été, nous aurons Véronique Jannot et Bernard Menez.

Sur la possibilité de faire un cross-over entre "DNA" et "Plus belle la vie", deux productions Newen
Non, bien sûr parce que ce sont deux chaînes concurrentes. L'ADN des feuilletons quotidiens, c'est d'être la vitrine d'une chaîne de télévision. Le concurrent de "Demain nous appartient" n'est pas "Plus belle la vie" ou "Un si grand soleil". Notre objectif est de résumer un petit peu la fiction de la chaîne en première partie de soirée et de coller à l'identité de TF1. Donc, ça ne se mélange pas en fait.

Sur l'existence ou non d'une guerre des fictions
Forcément, quand il y a une ou deux fictions lancées à proximité, on a des papiers qui les mettent en regard. On ne peut rien y faire. Au bout d'une semaine, j'ai dit à mes équipes de ne plus regarder les autres feuilletons et de se concentrer sur nous. Il est plus important pour nous de regarder les fictions de prime time de TF1 que les autres feuilletons quotidiens.

Sur la crainte ressentie lors du lancement de "Un si grand soleil"
Très sincèrement, j'étais très serein.

Sur le nombre de feuilletons quotidiens en France
Pour des raisons un peu nébuleuses, on était très en retard en France. Ce n'est pas obligatoire mais chaque chaîne pourrait avoir son feuilleton quotidien. Ca symbolise tellement l'identité d'une chaîne que pour moi, il n'y a pas de limite au nombre de feuilletons quotidiens. Il faudrait juste revoir les ressorts dramatiques pour se différencier.

Sur la montée en qualité de ces feuilletons
La télévision se professionnalise. Le téléspectateur se spécialise. On a un téléspectateur qui nous regarde tous les jours. Il connaît aussi bien le fiction que nous. Ce téléspectateur est nomade et a une exigence importante.

l'info en continu
"C que du kif" : Un bug technique empêche Cyril Hanouna de prendre l'antenne à l'heure
TV
"C que du kif" : Un bug technique empêche Cyril Hanouna de prendre l'antenne à...
Salto : La plateforme s'offre la série québécoise "C'est comme ça que je t'aime"
SVOD
Salto : La plateforme s'offre la série québécoise "C'est comme ça que je t'aime"
Quel lecteur de Puremedias êtes-vous ?
Quel lecteur de Puremedias êtes-vous ?
Alexia Laroche-Joubert ("Koh-Lanta") : "Un surcoût sanitaire de 60.000 euros pour la finale"
Interview
Alexia Laroche-Joubert ("Koh-Lanta") : "Un surcoût sanitaire de 60.000 euros pour...
Tony Vairelles veut lancer une "Star Academy" du football à la télévision
TV
Tony Vairelles veut lancer une "Star Academy" du football à la télévision
"La Chanson de l'Année" : Nouveau lieu et retour au direct pour Nikos Aliagas sur TF1
TV
"La Chanson de l'Année" : Nouveau lieu et retour au direct pour Nikos Aliagas sur...
Vidéos Puremedias