Les 10 Tops TV de 2016

Partager l'article
Vous lisez:
Les 10 Tops TV de 2016
Les Tops TV de 2016.
Les Tops TV de 2016.
Au palmarès des succès les plus éclatants de l'année : L'Euro 2016, la primaire de droite, "Le meilleur pâtissier" ou encore "Une ambition intime".

Si les chaînes de télévision ont connu leur lot de revers cette année, elles ont aussi connu de meilleures fortunes. puremedias.com vous propose de passer en revue 10 tops TV particulièrement marquants de l'année 2016. Liste évidemment non-exhaustive.

À lire aussi
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un nouvel horaire
Séries
"Demain nous appartient" : Le feuilleton de TF1 de retour dès le 15 juin à un...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Ophélie Radureau-Viaene ("Télématin") : "Laurent Bignolas sera reconduit la saison prochaine"
Interview
Ophélie Radureau-Viaene ("Télématin") : "Laurent Bignolas sera reconduit la saison...

L'Euro 2016, un fauteuil pour deux

C'est bien connu, les grandes compétitions de football font partie des évènements les plus fédérateurs sur le petit écran. Si, en 2014, TF1 était le seul diffuseur du Mondial en clair, cette année, la Une a été contrainte de partager une partie des droits de l'Euro 2016 avec M6. Au bilan, les 21 matchs diffusés par la Une - dont quatre avec l'Equipe de France - ont affiché une excellente moyenne de 9,63 millions de téléspectateurs, avec une pointe à 19,2 millions pour la demi-finale entre la France et l'Allemagne. Autre motif de satisfaction pour la chaîne : la diffusion de la rencontre Slovaquie/ Angleterre sur TMC a permis à sa petite soeur d'enregistrer son record d'audience historique et la deuxième meilleure audience de la TNT cette année.

Si l'Euro 2016 a été le gage de belles audience sur TF1, il a surtout permis à M6 d'entrer dans l'histoire. Le 10 juillet dernier, la chaîne de Nicolas de Tavernost diffusait la finale de la compétition, dont elle avait remporté les droits après un tirage au sort. Ce soir-là, la défaite des Bleus face à la Seleçao a été suivie par 20,8 millions de téléspectateurs (73% du public) sur la chaîne. Un record historique depuis la création de la chaîne et la 4e meilleure audience de l'histoire de la télévision. La diffusion de 11 matchs de la compétition a également permis à M6 d'enregistrer une performance historique en arrachant 9 places dans le Top 100 des audiences de l'année (dont 7 matchs et la cérémonie de clôture de l'Euro).

La primaire de droite, succès à partager

Un ancien président de la République face à la plupart de ses ex-ministres. L'affiche de la primaire de droite était alléchante. Forcément, tout le monde voulait en être, d'autant plus que, si la politique génère moins d'audience que le football, elle représente un enjeu d'image particulièrement important. Après être passé à côté de la primaire PS en 2011, le groupe TF1 a été l'un des premiers à se positionner et s'est octroyé la diffusion du premier débat, le 13 octobre dernier. Avec 5,8 millions de téléspectateurs (27% du public) réunis sur son antenne et celle de LCI, la Une pouvait se féliciter d'une entrée en matière pour le moins réussie.

Comme en 2011, les chaînes d'information, généralement boostées par l'actualité politique, n'entendaient pas rester en marge. La paire de vétérans BFMTV-iTELE s'est donc à nouveau associée et s'est vue attribuer le deuxième débat. Programmé le 3 novembre, celui-ci a rassemblé plus de 2,5 millions d'intéressés sur BFMTV et a permis à la chaîne d'enregistrer sa deuxième meilleure journée de l'année, à 6,7% de part d'audience. Deux semaines plus tard, le 17 novembre, c'était au tour de France 2 de proposer le troisième et dernier débat avant le premier tour. À nouveau, le public a répondu présent, ce qui a permis à la deuxième chaîne d'enregistrer l'un de ses meilleurs scores de prime-time en novembre.

Et la Deux, qui a la préférence des téléspectateurs en matière d'offre politique depuis plusieurs années, n'entendait pas s'arrêter là. Les résultats du premier tour, proposés lors d'une soirée spéciale autour de Laurent Delahousse, ont permis à la chaîne de réaliser une excellente audience, le 20 novembre. Cerise sur le gâteau, quelques jours plus tard, la retransmission du débat entre Alain Juppé et François Fillon a propulsé la chaîne publique en tête des audiences, loin devant TF1 qui co-diffusait pourtant ce même débat.

"Le meilleur pâtissier", irrésistible ascension

Où s'arrêtera "Le meilleur pâtissier" ? Le concours de pâtisserie de M6, animé par Faustine Bollaert, a connu une nouvelle saison record... pour la troisième année consécutive ! Pourtant en cinquième saison, la compétition arbitrée par Cyril Lignac et Mercotte continue de séduire des adeptes toujours plus nombreux. Cette année, l'émission a réuni 3,38 millions de fidèles chaque mercredi (audiences veille) soit 16,1% du public, en hausse de 1,4 point de PDA. Surtout, le concours culinaire grimpe à 30,8% en moyenne sur les ménagères de moins de cinquante ans, soit une impressionnante progression de 6 points en seulement un an.

Résultat, les neuf numéros du concours de pâtisserie de M6 se sont payé le luxe de systématiquement devancer TF1 sur la cible fétiche des annonceurs. Mieux encore, à J+7, les audiences du "Meilleur Pâtissier" affichent une insolente hausse de 500.000 téléspectateurs en un an (moyenne J+7 : 3,9 millions). Gourmande, M6 semble bien décidée à prolonger le succès. En plus d'une nouvelle saison spéciale célébrités, un spin-off avec des pâtissiers professionnels est en cours de préparation.

"Une ambition intime", phénomène médiatique

De "L'amour est dans le pré" à l'interview politique, il n'y a qu'un pas qu'il fallait osait franchir. Concept sorti du chapeau de M6 spécialement pour Karine Le Marchand, les confessions sur canapé de figures majeures de la scène politique française se sont imposées comme l'un des événements incontournables de l'année. En octobre, après la diffusion du premier numéro de son nouveau format, la Six se targuait même d'avoir proposé "l'émission politique la plus puissante de la rentrée".

Au moment où TF1 et France 2 peinent à intéresser les Français avec leurs formats d'émissions politiques, M6 se paye le luxe de retaper complètement le genre et d'attirer plus de 3 millions de téléspectateurs. En réalisant jusqu'à 20% de PDA auprès des ménagères de moins de cinquante ans avec une émission centrée autour de personnalités politiques, la chaîne réalise, à ne pas s'y tromper, une véritable prouesse. Cerise sur le gâteau, Karine Le Marchand vient d'être désignée, par un sondage Opinion Way, troisième meilleure intervieweuse politique de l'année devant David Pujadas et Léa Salamé. Un sacré pied de nez après toutes les critiques dont elle a fait l'objet.

L'access de France 5, le charme de l'ancien

Chaque soir, l'inaltérable paire de "C" continue de briller sur France 5. De nombreux observateurs pensaient pourtant que le pari serait plus hardu cette année après le départ d'Yves Calvi, père fondateur de "C dans l'air". Mais, à l'heure où l'access en clair de Canal+ est déserté et où France 2 peine à trouver la bonne formule pour ses après-midi, l'avant-soirée de France 5, elle, se paye le luxe d'afficher une incroyable stabilité.

Depuis la rentrée, Caroline Roux et Bruce Toussaint rassemblent, du lundi au vendredi, plus de 1,4 million de téléspectateurs (12% de PDA), une moyenne quasi-strictement identique à celle que réalisait Yves Calvi l'an dernier à la même époque. Pour "C à vous", le bilan est encore plus réjouissant. Avec une moyenne de 980.000 téléspectateurs depuis la rentrée (5,4% du public), le talk-show présenté par Anne-Sophie Lapix parvient même à séduire de nouveaux adeptes comparé à la même période, l'an dernier (+ 40.000 téléspectateurs et + 0,5 point de part d'audience).

Le 21 novembre dernier, au lendemain de la victoire de François Fillon à la primaire de la droite, les deux "C" se sont même offert simultanément de nouveaux records. "C dans l'air" est grimpé à plus de 2,2 millions de téléspectateurs (15,9% du public) tandis que "C à vous" affichait 1,3 million de fidèles au compteur (6,6% du public). Pour parfaire le tableau, "C dans l'air" et "C l'hebdo", dernier né dans la famille des "C", sont parvenus à faire progresser l'audience de leur case le samedi.

"Quotidien", fer de (re)lance

Au printemps dernier, pas vraiment désireux de graviter plus longtemps dans la galaxie de Vincent Bolloré, Yann Barthès et son producteur, Laurent Bon, décidaient de quitter Canal+ et de rejoindre l'écurie d'Ara Aprikian au sein du groupe TF1. Quelques semaines plus tard, "Quotidien", une formule réinventée du "Petit Journal", voyait ainsi le jour sur TMC, chaîne annexe de TF1 qu'Ara Aprikian et son fidèle bras droit, Xavier Gandon, avaient re-lifté pour l'occasion.

En cette fin d'année, force est de constater que ce qui était l'un des challenges les moins évidents de 2016 à la télévision est devenu un des succès les plus éclatants de la saison. Depuis le 12 septembre, une moyenne de 1,1 million de téléspectateurs (4,9% du public) suivent le talk-show de Yann Barthès sur la dixième chaîne, entre 19h40 et 21h. Avec cette performance, la nouvelle tête de gondole de TMC est parvenue à tripler l'audience moyenne de sa case et à déstabiliser le puissant access prime-time de C8.

Cette percée impressionnante, au-delà des espérances des dirigeants de TF1, a largement contribué à permettre à TMC, tombée en désuétude ces dernières années, de revenir dans le peloton de tête des chaînes TNT aux côtés de C8 et France 5. En décembre, pour le deuxième mois consécutif, le canal 10 devrait d'ailleurs s'imposer face à la chaîne du groupe Canal.

"Chasseurs d'appart", traqueur de ménagères

En juillet 2015, déterminée à se renforcer en access, M6 mettait à l'antenne "Chasseurs d'appart". Certains observateurs raillaient alors la stratégie de la chaîne de "Maison à vendre" et "Recherche appartement ou maison", estimant qu'elle commençait à tirer un peu trop sur la corde immobilière. Un an et demi plus tard, force est de constater qu'il n'en est rien. Pour la deuxième saison consécutive, le concours d'agents immobiliers animé par Stéphane Plaza est parvenu à séduire des fidèles toujours plus nombreux.

Ainsi, la dernière salve d'inédits, programmée du 22 août au 14 octobre 2016, a réuni quelque 1,71 million de téléspectateurs chaque soir en moyenne en audience veille (12,4% du public). Mieux encore, le 22 août dernier, le concours immobilier grimpait à 15,1% de part d'audience auprès de l'ensemble du public, son record historique. Surtout, le programme jouit d'un pouvoir d'attraction sans équivalent dans sa case sur la cible fétiche des annonceurs, la ménagère. "Chasseurs d'appart" peut se targuer d'être quasi-systématiquement leader sur la cible avec plus de 20% de part d'audience. Une belle prouesse dans un carrefour stratégique où TF1 patine avec "Money Drop" (moins de 15% de PDA sur les ménagères).

Les fictions françaises du samedi soir sur France 3, la valeur refuge

Si 2016 a été une année noire pour France 2, le bilan est plutôt terne pour France 3. Cette année, la chaîne est tombée à deux reprises (en juin et en octobre) à son plus bas niveau historique, à 8,6% de part d'audience. Dans tout son catalogue de programmes, les déceptions sont pléthore et les succès sont rares. Parmi ceux-ci, le plus éclatant est sans nul doute celui de son offre de fictions du samedi soir, capable de résister aux grands divertissements de TF1.

Face au mastodonte "The Voice", "Meurtres à l'île de Ré" est parvenu à fédérer 4,5 millions de téléspectateurs (19,4% du public). En mai, la Trois écrasait "Stars sous hypnose" en rassemblant 4,3 millions de téléspectateurs avec "Meurtres sur le lac Léman" (20% du public). En novembre, c'est "Danse avec les stars" qui a du s'incliner face au cross-over entre "Mongeville" et "Magellan". Au bilan, sur l'ensemble de l'année, France 3 est la deuxième chaîne la plus puissante en prime-time le samedi soir (hors été). Si elles n'ont fait qu'une bouchée des divertissements de Patrick Sébastien sur France 2, les fictions du samedi soir de France 3 sont parvenues à tenir tête à une concurrence variée, du football au rugby en passant par l'Eurovision ou encore "Miss France".

"Le secret d'Elise", records en série

À l'heure où les séries américaines, sur-consommées en binge watching, ne font plus vraiment recette sur le petit écran, les grandes chaînes de télévision mettent les bouchées doubles en matière de fiction française. Montée en gamme, celle-ci séduit un panel de téléspectateurs toujours plus large. Illustration la plus éclatante de l'année : "Le Secret d'Élise", mini-série événement avec Bénabar, Julia Piaton ou encore Bruno Salomone, diffusée sur TF1 en février dernier.

Les six épisodes de cette mini-série ont tenu en haleine 6,9 millions de Français en moyenne soit 27,1% de part d'audience auprès de l'ensemble du public (audience veille). Surtout, la mini-série a décroché - et de loin - un record historique de consommation en différé. En moyenne, "Le Secret d'Elise" a séduit jusqu'à 1,5 million de catch-uppers. Résultat, à J+7, la mini-série affiche une moyenne de 8,3 millions de téléspectateurs (29% du public), s'imposant très largement comme la série (française et/ou internationale) la plus suivie de l'année dans l'Hexagone.

"La France a un incroyable talent", annus mirabilis

Déjà dix ans et "La France a un incroyable talent" semble presque aussi en forme qu'au premier jour. Il y a deux ans de cela, de nombreux observateurs étaient pourtant prêts à enterrer le programme produit par FreemantleMedia France, alors à l'agonie. Mais, l'an dernier, aidé par un renouvellement quasi-intégral de son jury, le talent show de M6 était parvenu à redresser la barre pour sa dixième saison. La chaîne avait reconduit intégralement ce nouveau jury pour la onzième saison de l'émission qu'elle dotait en revanche d'un nouvel animateur inexpérimenté dans le domaine du divertissement, David Ginola.

Au bilan, l'arrivée de l'ancien footballeur aux manettes du programme semble loin d'avoir déstabilisé les fidèles du programme. Mieux encore, ils n'ont jamais été aussi nombreux depuis... 2012 ! En moyenne, la onzième saison de "La France un incroyable talent" a ainsi rassemblé chaque mardi 3,56 millions de téléspectateurs soit 15,5% du public (audiences veille). Sur un an, le programme a gagné pas moins de 383.000 téléspectateurs et plus de 2 points de part d'audience. Une performance quasi-miraculeuse qui permet au programme de décrocher de facto son ticket pour une douzième saison.

Sur le même thème
l'info en continu
Majelan : La plateforme de podcasts de Mathieu Gallet va retravailler son offre
Radio
Majelan : La plateforme de podcasts de Mathieu Gallet va retravailler son offre
Netflix, Amazon Prime Video, Disney+ : Les contenus à découvrir en juin sur les plateformes de SVOD
SVOD
Netflix, Amazon Prime Video, Disney+ : Les contenus à découvrir en juin sur les...
"Traumatisée" par la presse people, Sheila pousse un coup de gueule sur RTL
Radio
"Traumatisée" par la presse people, Sheila pousse un coup de gueule sur RTL
Audiences samedi : "Tout le monde veut prendre sa place" au plus bas, "Fais moi une place" avec Guy Bedos au million
TV
Audiences samedi : "Tout le monde veut prendre sa place" au plus bas, "Fais moi...
Audiences : "Les mystères des majorettes" large leader, succès pour "N'oubliez pas les paroles"
TV
Audiences : "Les mystères des majorettes" large leader, succès pour "N'oubliez pas...
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Programme TV
Cinéma : Les films prévus l'après-midi ce week-end sur France 2
Vidéos Puremedias